Washington veut interdire les cigarettes électroniques aromatisées

Science

Par Amandine Jonniaux le

Selon les autorités américaines, le succès des e-cigarettes, notamment aromatisées après des jeunes adolescents est devenu un véritable problème de santé publique. 

Crédits Lindsayfox via Pixabay CC

Particulièrement populaires depuis quelques années aux États-Unis, les cigarettes électroniques aromatisées pourraient être interdites à la vente d’ici quelques mois. C’est en tout cas ce qu’a récemment laissé entendre le président des États-Unis Donald Trump lors d’une intervention publique survenue mercredi 11 septembre. “Beaucoup de gens pensent que le vapotage est formidable. (…) Cela n’a rien de formidable, cela crée de nombreux problèmes” a affirmé l’homme politique depuis son Bureau ovale. Parallèlement à cette annonce, les autorités sanitaires ont ensuite officialisé l’interdiction prochaine des liquides aromatisés à destination des e-cigarettes. En cause, la popularité de ce type de produits chez toute une génération de jeunes adolescents, susceptibles de devenir beaucoup plus facilement dépendants à la nicotine via ce type de substances. 

Selon une enquête menée en 2019 par le département américain de la Santé, un lycéen sur quatre vapotait cette année aux États-Unis. Un phénomène qualifié “d’épidémie très inquiétante” par Alex Azar, secrétaire à la Santé et aux Services sociaux. D’ici quelques mois a annoncé le gouvernement, un texte interdira la mise sur le marché des liquides aromatisés. Seul le goût tabac sera temporairement autorisé, à condition de demander une autorisation de mise sur le marché d’ici mai 2020. Déjà interdites à la vente pour les mineurs de moins de 21 ans au même titre que les cigarettes classiques, les vapoteuses électroniques bénéficiaient jusqu’à présent d’un laxisme juridique assez surprenant. Aujourd’hui, la FDA (Food and Drugs Administration) entend bien réglementer drastiquement l’utilisation du produit, mais surtout lutter contre sa popularité auprès des plus jeunes. Pour rappel, plus de 450 Américains à ce jour auraient été touchés par une mystérieuse infection pulmonaire vraisemblablement en lien avec la cigarette électronique selon le site américain Engadget.