Deezer annonce un nouveau système de rémunération plus équitable pour les artistes

Série

Par Amandine Jonniaux le

Le géant du streaming musical en ligne a annoncé il y a quelques jours qu’il entendait changer le mode de rémunération de ses artistes. Une initiative inédite, mais surtout plus juste, à l’heure où les plateformes en ligne s’imposent peu à peu face aux ventes physiques.

Crédits Ryan McGuire via Pixabay CC

Mercredi, Deezer a annoncé un changement de taille concernant son système de rémunération. La plateforme française qui affichait en 2018 une croissance de 12% outre-Atlantique a en en effet expliqué avoir pour ambition de répartir plus équitablement l’argent généré par l’écoute individuelle de ses titres. Concrètement,  l’entreprise redistribuait jusqu’à présent les revenus liés aux abonnements premium de manière “équitable” entre les différents artistes de la plateforme, en fonction du volume d’écoute globale de cette dernière. Un utilisateur n’écoutant que du métal par exemple, contribuait donc via son paiement mensuel, à financer d’autres styles musicaux présents sur le site, comme du rap, de la pop ou de l’électro. 

Désormais, grâce au nouveau modèle économique présenté par l’entreprise cette semaine, l’abonnement de chaque utilisateur sera équitablement reversé entre les différents artistes que ce dernier écoute en ligne. Une initiative qui fait office de petite révolution sur le marché du streaming musical, notamment à l’heure où certains créateurs dénoncent l’opacité des systèmes de rémunération, et le manque de moyens alloués aux artistes. Comme le précisait Deezer dans un récent communiqué, cette nouvelle logique de financement plus transparente basée sur les écoutes individuelles devrait permettre à la plateforme de ne plus désavantager les musiques dites “de niche”, en rémunérant les artistes de manière plus précise, et en permettant aux utilisateurs de soutenir plus concrètement leurs créateurs favoris via leur abonnement. Pour mieux comprendre les détails de cette initiative baptisée #StreamingEquitable, la firme française a également lancé un mini-site explicatif très complet, et accessible juste ici