Japon : un harceleur trouve l’adresse d’une influenceuse en zoomant sur ses yeux

Sur le web

Par Remi Lou le

Un homme de 26 ans a traqué, retrouvé et agressé une influenceuse japonaise après avoir identifié son domicile grâce aux reflets dans ses yeux visibles sur les photos postées sur les réseaux sociaux.

Dans la série des agressions sordides, voilà une nouvelle affaire tout droit venue du Japon. Le 1er septembre, peu avant minuit, un homme de 26 ans a agressé une influenceuse d’une vingtaine d’années dans la capitale japonaise, alors qu’elle entrait dans son immeuble. L’homme, inculpé après avoir été identifié par les caméras de vidéosurveillance de l’immeuble, a indiqué à la police qu’il aurait déterminé où habitait la jeune femme simplement grâce à son actualité sur les réseaux sociaux et à l’utilisation de Google Street View, indique CBS News.

L’homme a raconté les détails sordides de sa traque à la police japonaise. Il leur a indiqué qu’il aurait retrouvé sa victime en analysant les reflets dans les yeux de la jeune femme sur ses selfies postés sur les réseaux sociaux. En agrandissant ces clichés, il serait parvenu à déceler des détails comme le nom de la station de train que prenait sa victime. Mais ce n’est pas tout, car le jeune homme aurait ensuite procédé de la même manière avec les selfies pris dans l’appartement de la jeune femme, et serait parvenu à déterminer l’emplacement de l’appartement grâce aux rideaux et à l’orientation de la lumière naturelle en fonction de l’heure à laquelle la femme avait posté ses photos et vidéos, avec l’aide de Google Street View.

Cette affaire n’a pas manqué de faire les gros titres au Japon, et notamment de relancer le débat sur les risques des médias sociaux. « Les gens devraient être pleinement conscients du fait que publier des images et des vidéos sur les réseaux sociaux présente le risque de divulguer des données personnelles », a ainsi déclaré un enquêteur au quotidien japonais Sankei ShimbunAu Japon, ce n’est pas la première fois que ce genre d’affaire se produit. En 2016, une pop star s’était retrouvé dans le coma après avoir été agressée violemment par un fan. Celui-ci l’avait traqué car elle lui aurait retourné un cadeau qu’il lui avait offert, selon le Japan Times.