Des étudiants créent une poignée de porte qui s’autonettoie !

Science

Par Julie Hay le

Les poignées de portes sont sans aucun doute les objets qui transmettent le plus de germes. Pour lutter contre ce phénomène, des étudiants de l’université de Hong Kong ont créé des poignées capables de se nettoyer toutes seules.

Photo : JamesDysonAwards

80 % des germes sont transmis par les mains, et les poignées de portes sont de vrais nids à microbes. Deux étudiants de l’Université de Hong Kong, Sum Ming Wong et Kin Pong Li, ont mis au point un procédé qui permet à la poignée de se nettoyer après chaque ouverture et fermeture. C’est grâce aux ultra-violets qu’ils réussissent à éliminer les germes, apprend-on dans les colonnes de 20 minutes. La poignée composée d’un tube de verre avec deux bouchons en aluminium, dispose d’un revêtement en dioxyde de titane qui détruit chimiquement les microbes. Sans risque pour l’homme, ce procédé permet de supprimer les germes grâce à la photo catalyse, comprenez une activation d’un conducteur grâce à la lumière. C’est le mouvement de la porte qui permet d’alimenter le procédé et ainsi de nettoyer la poignée entre chaque ouverture et fermeture.

L’ingénieux procédé a d’ailleurs été primé au prix de James Dyson en 2019. Ils expliquent les motivations de leur projet : « En 2003, le SRAS s’est répandu à Hong Kong. Il a infecté des milliers de personnes et en a tué des centaines ici. Nous savions que de nombreuses infections pouvaient se propager par contact. Ensuite, nous avons décidé de concevoir une poignée de portes pour empêcher l’infection de se propager et améliorer l’hygiène publique.» Dans le futur, les deux étudiants entendent bien commercialiser leur produit dans les places publiques, telles que les centres commerciaux, les hôpitaux ou encore les toilettes publiques.

Une belle invention qui permettra d’améliorer la santé publique et de réduire le nombre de bactéries transmises dans les lieux à risques. Affaire à suivre donc…