Plus de 1.600 euros pour une course Uber non désirée

Sur le web

Par Olivier le

La mésaventure arrivée à un DJ londonien est un rappel important : s’il ne faut pas boire et conduire, il vaut mieux aussi éviter de boire et de prendre un Uber !

Plastician, un DJ habitant à Londres, a eu une bien mauvaise surprise. Après une soirée arrosée, il commande un Uber pour rentrer chez lui. Une fois dans le véhicule, confortablement installé, il s’endort… en se réveillant cinq heures plus tard, à plusieurs centaines de kilomètres de là où il voulait aller ! Le trajet initial devait être de 16 km seulement…

Ne pas boire et se faire conduire par un Uber

La mauvaise blague n’est pas terminée. Plastician doit en effet régler la course : 1.453 livres, soit 1.680 euros ! Pendant le trajet, il ne s’est rendu compte de rien, le chauffeur n’ayant pas dit un mot. L’infortuné DJ explique sur Twitter qu’après avoir contacté Uber une première fois, il a obtenu confirmation d’avoir bien saisi la bonne adresse, c’est à dire son appartement londonien.

Mais désormais, l’entreprise nie et explique n’avoir aucun preuve que le voyageur n’a pas entré l’adresse située à des centaines de kilomètres. Pourtant, Plastician ne s’est jamais rendu dans le lieu en question, la ville de Sleaford. Les conducteurs peuvent visiblement changer de destination pendant le voyage.

La somme a quant à elle été versée à Uber, après que la banque l’a bloquée en raison de son montant. L’utilisateur, qui n’espère plus grand chose du SAV de l’entreprise de VTC, fait désormais la tournée des journaux et des chaînes de télé pour raconter son aventure malheureuse. Peut-être que cette pression médiatique forcera Uber à réagir et rembourser la course.