À quoi ressemble un burger McDonald’s dix ans après son achat ?

Sur le web

Par Olivier le

Attention, estomacs sensibles s’abstenir. Un fan islandais de McDonald’s a conservé un hamburger et des frites de l’enseigne de fast food… depuis 2009. Le résultat n’est pas un cauchemar, mais on n’y goûterait pas.

En 2009, McDonald’s quittait l’Islande. Juste avait la fermeture du dernier restaurant, le 31 octobre de cette funeste année, Hjörtur Smárason a acheté le dernier burger et les dernières frites McDo du pays. Il ne les a pas dévorés, mais conservés : le menu a été gardé dans un sac en plastique pendant trois ans, durant lesquels il n’a pas changé de consistance ni montré aucun signe de décomposition.

Valeur historique

Le menu, désormais ultime vestige d’un passé oublié, a été donné par Hjörtur au musée national islandais en 2012 où il était exposé sous une cloche en verre. Selon des membres du musée, la tentation a été trop forte et des frites ont disparu, dérobées (mangées ?) par des visiteurs. Lorsque le musée a demandé au propriétaire du menu s’il ne fallait pas tout jeter à la poubelle, ce dernier a décidé de reprendre le burger et les frites et de le montrer dans une maison d’hôtes à Þykkvibær, dans le sud de l’île.

Hjörtur Smárason a même souhaité en faire profiter le monde entier, en plaçant une webcam qui retransmet en direct la dégradation très très lente de ce menu historique (une installation à admirer à cette adresse). « J’ai entendu dire que les produits de McDonald’s ne se décomposaient jamais », a expliqué l’acheteur. « Je voulais juste savoir par moi-même si c’était vrai ou pas ».

Visiblement, il n’est pas le seul à s’intéresser de près à cette légende urbaine. Le site reçoit ainsi plus de 400 000 connexions par jour !