Cette carte de visite est aussi un ordinateur sous Linux

Hardware

Par Olivier le

À l’heure du tout-dématérialisé, les cartes de visite traditionnelles n’ont plus la cote. Sauf quand elles sortent du lot ! George Hilliard, ingénieur en systèmes embarqués, ne devrait pas avoir du mal à faire parler de lui.

Les cartes de visite ont toujours été un moyen de se singulariser, mais celle réalisée par George Hilliard est vraiment unique. Il s’agit tout simplement d’un tout petit (et tout plat) ordinateur sous Linux ! On est loin d’un Raspberry Pi, bien plus complet, mais aussi beaucoup plus encombrant qu’une simple carte de visite.

Magie de l’intégration et de la miniaturisation

L’ingénieur en systèmes embarqués a regroupé tous les composants nécessaires à un ordinateur sur un coin de la carte, laissant ainsi un maximum de place pour les informations traditionnelles d’une carte de visite (nom, adresse e-mail, etc.). L’objet est parfaitement fonctionnel, même s’il ne faut pas s’attendre à un ordinateur complet.

La carte démarre sous Linux, mais on n’accède à son système qu’à travers un autre ordinateur. Elle intègre un port USB et contient 8 Mo de programmes dont le kernel, le système de fichiers et un interpréteur Python. Quelques Ko de stockage sont disponibles, ce qui permet d’utiliser l’objet comme support USB, mais on n’ira pas très loin. Même si l’intérêt est faible, l’exploit est bel et bien à saluer.

Cette carte de visite inédite coûte 2,88 $ à fabriquer, mais c’est sans compter le temps demandé pour sa fabrication (ni les capacités techniques indispensables pour la réaliser !). Les plus bricoleurs pourront se lancer eux aussi dans la production à grande échelle d’une telle carte, le mode d’emploi et les logiciels étant listés par l’ingénieur à cette adresse.