MWC 2020 : Le congrès mondial du mobile mis en danger par le coronavirus ?

Evénement

Par Felix Gouty le

Après LG, c’est au tour d’Ericsson de se retirer du plus grand congrès mondial annuel du mobile en raison de l’épidémie de coronavirus. D’autres, inquiets de ne pas pouvoir faire de business comme prévu à Barcelone, pourraient suivre dans un effet boule de neige.

Mobile World Congress MWC.
Crédits : Kārlis Dambrāns / Flickr.

Après le constructeur sud-coréen LG, l’édition 2020 du Mobile World Congress (MWC) pourrait bien être délestée d’autres participants de poids. Le constructeur suédois Ericsson a aujourd’hui annoncé se retirer de l’événement prévu à Barcelone du 24 au 27 février. Là encore, les éventuels dangers de l’épidémie actuelle de coronavirus (ou 2019-nCoV) sont mis en cause. Dans un communiqué, Börje Ekholm, PDG d’Ericsson, se justifie ainsi : “La santé et la sécurité de nos employés, de nos clients et des autres parties prenantes sont notre priorité absolue.”. Le GSMA, l’entité organisatrice du MWC, s’est pourtant efforcée de prendre de nombreuses mesures préventives pour garantir la sûreté des participants. Elle aurait prévu de procéder à de nombreux nettoyages et désinfections et d’installer des “stations d’hygiène” pour rassurer et informer les visiteurs. Quant aux représentants commerciaux, elle leur aurait demandé de se plier à une consigne de “non-serrage de mains” pour réduire les chances de contamination éventuelle.

“C’est très regrettable, mais nous sommes convaincus que la décision commerciale la plus responsable est d’annuler notre participation à l’événement cette année”, conclut le PDG d’Ericsson. La raison de ses désistements serait-elle donc en partie “commerciale” ? Chaque année, le Congrès mondial du mobile accueille 200 000 visiteurs dont environ le tiers est composé de chinois. La plupart de ces derniers seront absents de facto suite aux multiples suspensions de vols en provenance de la Chine. Autrement dit, les chances pour des entreprises numériques de faire des affaires à l’occasion de l’événement de Barcelone s’amenuisent. Et à mesure que les constructeurs se retirent pour programmer, plus tard, leurs propres événements promotionnels (comme l’ont annoncé LG et, aujourd’hui, Ericsson), un effet boule de neige se forme. Moins il y a de participants à un événement, moins on a envie d’y prendre part. Le fabricant d’ordinateurs, Asus, s’était déjà désisté il y a plusieurs semaines. Nokia, la multinationale finlandaise, serait sur le point d’annuler elle aussi sa présence au MWC 2020 selon Capacity. Toujours d’après ce média, l’entreprise télécom chinoise ZTE – qui a annulé sa conférence – aurait finalement confirmé sa présence. De plus, selon Le Monde, ses employés venus de Chine devront avoir suivi une période de confinement de 14 jours avant leur voyage. Nous verrons si d’autres firmes suivent le mouvement de LG et Ericsson mais, en attendant, les plus gros joueurs comme le chinois Huawei ou le sud-coréen Samsung, capables de mobiliser leurs propres représentants européens, devraient toujours être de la partie.

Source: Le Monde