Amazon continue les livraisons en France depuis ses entrepôts européens

Général

Par Julie Hay le

Mardi, le tribunal judiciaire de Nanterre interdisait à Amazon l’envoi de produits non-essentiels comme les ordinateurs, les smartphones et les produits culturels. La firme a annoncé la fermeture de ses entrepôts en France, mais compte sur sa marketplace et les centres de distribution européens pour poursuivre son activité.

Crédits : Pixabay

Depuis plusieurs semaines, Amazon en France tourne à plein régime. La fermeture des commerces non-essentiels aura poussé les consommateurs à se ruer sur les géants du e-commerce. Mais voilà, l’inquiétude grandit chez les salariés de la firme en France, qui ne se sentent pas assez protégés contre l’épidémie. Le syndicat Sud Commerce a alors déposé une plainte estimant que la situation ne pouvait plus perdurer dans de telles conditions. Mardi, le tribunal de Nanterre a interdit à Amazon d’envoyer des produits non-essentiels comme les ordinateurs ou les smartphones. La priorité devait être d’expédier les articles alimentaires, médicaux et d’hygiène. Suite à cette décision Amazon a rapidement annoncé la fermeture de ses entrepôts français, ne sachant pas comment mettre en place ces nouvelles directives. Désormais, les entrepôts seront fermés pendant 5 jours et ce délai est reconductible. Sur RTL, le directeur général d’Amazon France déclarait ce jeudi 16 avril, “la durée de fermeture de nos centres aujourd’hui m’est inconnue et nous faisons tout notre possible pour qu’elle soit la plus courte possible”. Il faut dire que l’amende en cas de non-respect de ces mesures était assez élevée, puisque pour chaque jour de retard Amazon devait verser 1 million d’euros. Sceptique face à la décision du tribunal, Amazon avait alors annoncé dans un communiqué sa volonté de faire appel.

Pour autant, Amazon n’entend pas réduire son activité et compte sur son marketplace et ses entrepôts européens pour continuer à livrer ses clients français. La firme a annoncé sur Twitter continuer “à servir nos clients en France au travers des entreprises indépendantes qui vendent sur Amazon, et grâce à la solidité de notre réseau de distribution mondial” . Une manière pour le géant du e-commerce de contourner l’obstacle et de poursuivre son activité. Il faudra néanmoins s’attendre à des retards de livraison liés à la crise sanitaire.