Les astronomes intrigués par un signal radio qui se répète tous les 157 jours

Espace

Par Antoine Gautherie le

Des astronomes ont repéré une périodicité dans l’apparition d’un sursaut radio rapide (FRB) précis, la deuxième jamais identifiée. Son origine reste à élucider.

Crédits : @mmisof via Pixabay

Des astronomes ont détecté de mystérieuses ondes radios émises à un intervalle régulier de 157 jours, relaye CNN. Ces signaux radio sont baptisés Fast Radio Bursts, ou FRB, à cause de leur caractéristique première : ils durent un temps très court, à peine plus d’une milliseconde. Si la galaxie d’origine de ces signaux a été identifiée, il reste encore à en déterminer la cause précise. Jusqu’en février 2020, il apparaissait que les FRB qui se répétaient le faisaient de façon sporadique. Mais c’était avant que les astronomes ne se rendent compte qu’un autre FRB déjà connu, répondant au doux sorbiquet de FRB 180916.J0158+65, semblait se répéter selon un motif très particulier, tous les 16.35 jours.

Ce nouveau FRB, baptisé FRB 121102, émet des sursauts radio pendant 90 jours avant de rester silencieux 57 jours et de redémarrer son cycle. Cette période de silence pourrait correspondre au passage de la source de des ondes radio derrière un autre corps céleste, plus grand, qui ferait alors obstruction et empêcherait la Terre de capter ces signaux. Interrogé par CNN, le chef de l’équipe de recherche à l’origine de cette découverte a déclaré que“ trouver de tels motifs révèle des indices importants sur ce que pourrait être l’origine des FRB. Une périodicité nous dit que l’objet qui émet ces FRB est certainement en orbite d’un autre corps céleste.”

À la recherche de la source

Pour l’heure, les astronomes n’ont encore aucune certitude quant à l’objet qu’ils recherchent. Selon les hypothèses les plus plausibles, les FRB pourraient être causés par l’orbite d’une étoile massive, d’un trou noir ou d’une étoile à neutron.

L’étoile à neutrons PSR B1509-58 (pour illustration) © NASA / CXC / SAO / JPL-Caltech

Une hypothèse en particulier, a un temps été très populaire. Le mouvement d’un corps céleste sur son orbite peut être caractérisé par différents paramètres orbitaux , l’un d’entre eux étant la précession. Très sommairement, cela représente le déplacement de l’axe de rotation de l’objet, comme sur cette représentation schématique d’un gyroscope :

Un gyroscope illustrant le mouvement de précession. © Lucas Vieira

Dans le cas d’une étoile à neutrons, extrêmement magnétisée, ce mouvement de précession peut effectivement générer des sursauts radio, mais ceux-ci seraient apparemment trop longs pour correspondre au FRB 121102 tout juste identifié. Vous l’aurez compris, en l’état, le mystère reste intact. Pour l’élucider, l’équipe de recherche prévoit de chercher “un grand nombre” de FRBs supplémentaires se répétant de façon périodique, puis d’analyser le motif de répétition et de voir s’il change ou non mais ça sera un travail de longue haleine, comme toujours en astronomie.

INTEY Télescope Astronomique...
  • ★ Oculaires professionnels - Il existe deux oculaires pour télescopes, les oculaires Kellner...
  • ★ Bonne optique - La grande ouverture de 70 mm offre une capacité de collecte de lumière...
  • ★Prisme diagonal 45 ° L'image du télescope réfringent est inversée. Après un prisme de...
  • ★ Support stable inférieur - Un trépied stable en aluminium offre une expérience de...