Non, la 5G ne servira pas qu’à « regarder du porno dans l’ascenseur »

Science

Par Antoine Gautherie le

À quelques mois du déploiement de la 5G en France, le ton monte entre ses partisans et ses opposants, une bonne occasion de participer nous aussi au débat en vous proposant quelques exemples qui illustrent l’intérêt concret de la 5G.

© mohamed Hassan – Pixabay

À bien des niveaux, Eric Piolle est un précurseur. En s’emparant de la mairie de Grenoble en 2014, il est devenu le tout premier maire écologiste d’une grande ville française. De fait, cela a donné un poids certain à sa parole après la razzia écologiste aux dernières élections municipales. Sauf que M. Piolle n’a jamais eu la langue dans sa poche, et qu’il a souvent mis cette caractéristique à contribution dans le cadre de son combat pour l’écologie. En 2016, il s’était déjà fait remarquer pour son opposition à la multiplication des antennes-relais. Mais depuis quelques mois, l’écologiste s’est trouvé une nouvelle bête à terrasser : la 5G. Un engagement sur la base duquel il s’est permis une saillie très remarquée lors de son invitation au Grand Jury, dimanche à midi : la 5G servira à regarder du porno dans l’ascenseur en HD”, sa façon bien à lui de dire qu’il considère cette technologie comme une dérive consumériste. L’intéressé admet volontiers un “raccourci légèrement provocateur” mais renchérit , critiquant l’impact écologique de cette technologie qui représente selon lui une “une espèce de fuite techno-scientiste […] pour pouvoir savoir combien vous avez de yaourts dans votre frigidaire”. La question des risques liés à la 5G est évidemment un sujet éminemment complexe, que nous avons (très) rapidement abordé récemment lors d’un rapide récapitulatif des arguments. Mais sans se livrer à des prédictions osées ou minimiser les risques potentiels, il existe toutefois de nombreux arguments en faveur de la 5G. Pour alimenter le débat et rebondir sur cette phrase en particulier de l’élu écologiste (sans disserter de ses arguments par ailleurs pertinents, disponibles dans l’interview originale), nous vous proposons une liste de quatre utilisations qui montrent bien que la 5G ne servira pas qu’à regarder du porno dans l’ascenseur.

1 – Le divertissement passera à la vitesse supérieure

Nous avons sciemment choisi un parallèle avec la tirade d’Eric Piolle comme premier argument. Car si son exemple était plus que discutable, il est en revanche tout à fait vrai que la 5G promet une véritable révolution de la consommation de contenu. Il sera possible de charger plus de données, plus rapidement que jamais, pour regarder ses films en très haute qualité sans attendre ne serait-ce qu’une fraction de seconde. Mais plus que d’améliorer la navigation telle qu’on la connaît aujourd’hui, la 5G sera surtout l’occasion de démocratiser des supports qui sont encore aujourd’hui limités par la bande passante, comme le streaming en réalité virtuelle, ou le jeu-vidéo en cloud gaming via des plateformes telles que Stadia par exemple. Ainsi, on peut tout à fait imaginer un service sous-tendu par la 5G qui permettrait de faire tourner les plus gros jeux récents en les streamant sur un simple mobile.

2- La révolution annoncée de l’Internet of Things

Une autre facette de notre vie qui pourrait bien changer avec l’avènement de la 5G, c’est notre rapport à l’ensemble du mobilier, qu’il soit domestique, industriel ou urbain. Dans l’industrie en particulier, cela pourrait permettre un contrôle permanent, en temps réel d’une installation de production dont les différentes sous-unités communiqueraient entre elles de façon optimisée. On peut même étendre ce raisonnement à l’ensemble de la chaîne logistique : la 5G offrirait les ressources nécessaires pour assurer une gestion des flux et des actifs au cas par cas et en temps réel. En plus des gains de productivité, paradoxalement, on peut même imaginer que ces systèmes permettent d’économiser du temps, des ressources et de l’énergie.

3 – Le moteur des mobilités de demain

Certaines technologies de demain, et notamment celles qui concernent la mobilité, auront besoin de pouvoir transmettre et recevoir des quantités phénoménales de données. Prenons une voiture autonome : chaque capteur, des multiples caméras aux radars, va générer des données qu’il faudra conserver, transmettre puis exploiter pour améliorer le service. En 2016, Brian Krzanich, alors CEO d’Intel, estimait qu’une voiture autonome pourrait générer et utiliser environ 4000 GB de données par jour. Si l’on extrapole à tout un réseau de transports en commun, à une flotte entière de voitures autonomes ou même à des véhicules encore plus sophistiqués, on comprend rapidement que nos réseaux actuels ne suffiront pas à supporter cette révolution annoncée et qu’il faudra une technologie comme la 5G pour leur permettre de fonctionner.

4 – La médecine comme vous ne l’avez jamais vue

La 5G pourrait aussi permettre une vraie révolution des pratiques médicales, et notamment en chirurgie. Avec les latences très basses, les opérations de télé-chirurgie à distance sur le modèle de la grande première réalisée en 2019  pourraient devenir la norme. Mais cela ne se limite pas à des installations de téléchirurgie dernier cri : la 5G pourrait faciliter tous les aspects de la télémédecine, et offrir des recours à des gens qui ne pourraient autrement jamais avoir accès à un médecin. Un autre aspect fondamental de la médecine, c’est le traitement des données. Pour évaluer l’efficacité d’un traitement ou effectuer une analyse épidémiologique par exemple, les chercheurs ont besoin de gigantesques ensembles de données, les plus solides et représentatifs possibles : la pandémie de coronavirus a apporté plusieurs exemples de ce qui peut arriver lorsque ces données sont mal traitées. La 5G apportera un niveau supérieur d’interconnexion entre toutes les institutions de médecine et de recherche, avec plus de données et en temps réel. Dans les faits, cela devrait permettre d’améliorer la gestion de nombreuses problématiques de santé publique qu’il serait impossible de couvrir dans un article aussi court.

Bien évidemment, ce petit échantillon de quelques arguments n’a pas vocation à présenter la 5G comme la panacée. Il serait évidemment irresponsable de balayer les contre-arguments écologiques sous le tapis, et Eric Piolle a le mérite d’alimenter un débat que l’on ne pourra de toute façon pas esquiver. D’autant plus que tous les exemples présentés ci-dessus comportent des écueils auxquels il faudra faire très attention pour éviter un naufrage à plusieurs niveaux – notamment écologique. Mais avant de diaboliser ces technologies, il est également important de se souvenir que le progrès technologique n’a pas uniquement vocation à divertir des foules libidineuses et trop gâtées à l’ère de l’instantanéité et de la surconsommation, comme le suggère la phrase choc de l’élu grenoblois. C’est aussi une technologie qui pourrait représenter une révolution comparable à celle qu’a représenté la démocratisation des smartphones, à savoir un vrai tournant générationnel, qui sera livré avec sa dose de défis à relever, certes, mais pourrait aussi améliorer significativement les conditions de vie d’un grand nombre de personnes.

Oppo Reno, Smartphone, 5G,...
8 Commentaires
Oppo Reno, Smartphone, 5G,...
  • Système d'exploitation: Android 9 (pièces)
  • Résolution de l'appareil photo: 48MP F1.7 + 8MP F2.2 + 13MP F3.0
  • Capacité mémoire: 256 GB