Le constructeur français Hopium dévoile une impressionnante berline à hydrogène

Automobile

Par Olivier le

Hopium, tout jeune constructeur automobile français, a de l’ambition. Il a en effet l’intention de lancer une berline à hydrogène baptisée Machina. Un monstre de puissance et d’autonomie dont le prototype devrait être dévoilé dès l’année prochaine !

Crédit : Hopium
Crédit : Hopium

La Machina est une berline très haut de gamme qui embarquera une puissance équivalente à 500 chevaux. L’autonomie annoncée impressionne tout particulièrement, Hopium annonçant rien moins que 1.000 kilomètres ! Une prouesse rendue possible grâce au carburant du véhicule, l’hydrogène, qui permet en outre de « faire le plein » en trois minutes seulement. Aucune voiture électrique ne peut en dire autant.

1.000 km d’autonomie !

En plus des performances, le constructeur mise aussi sur le design. La Machina s’inspire clairement de Tesla ici, en proposant des formes qui rappellent celles des berlines classiques, en plus sportif toutefois. Tout comme son modèle américain, Hopium compte également intégrer un maximum de technologies connectées dans le véhicule.

Un des problèmes auquel Hopium va faire face, c’est celui des pompes à hydrogène. Sans réseau digne de ce nom, il est illusoire de vouloir vendre un véhicule de ce genre… L’entreprise espère qu’un tel réseau va se développer dans les prochaines années, un développement soutenu par les pouvoirs publics qui ont annoncé un investissement de 7 milliards d’euros pour la création d’une véritable filière française.

Crédit : Hopium
Crédit : Hopium

Hopium part en tout cas sur de bonnes bases. Le groupe a en effet été fondé par Olivier Lombard, pilote d’endurance qui a remporté les 24 Heures du Mans en 2011. « C’est une grande berline routière, rapide, que j’ai voulue sportive. Elle permet un haut niveau de performances tout en étant 100 % respectueuse de l’environnement, puisqu’une voiture à hydrogène ne rejette que de l’eau. Surtout, j’ai voulu qu’elle offre un vrai plaisir de conduite », explique-t-il à Ouest France.

Le prototype est attendu pour 2021, et la production « made in France » pour l’horizon 2026. Le prix dévoilé par Olivier Lombard ne place pas la voiture pour toutes les bourses : elle coûtera en effet autour de 120.000 €. Mais si le succès est au rendez-vous, alors les tarifs devraient baisser.