La viande artificielle est désormais autorisée à la vente à Singapour

Ville de Geeks

Par Amandine Jonniaux le

La cité-État insulaire vient d’autoriser la vente de poulet artificiel dans les restaurants – une “première mondiale”.

Crédits : Shanta Islam via Pixabay

L’agence de sécurité alimentaire de la cité-État de Singapour vient d’autoriser aujourd’hui la vente de viande de poulet artificielle. Une “première mondiale”, si l’on en croit les déclarations de la start-up américaine Eat Just, à l’origine du projet. Après vérification de son étonnant produit par les organismes sanitaires, l’entreprise peut ainsi distribuer sa viande de poulet artificielle – sous forme de nuggets, puis de blancs de poulet – déclarée “propre à la consommation dans les quantités prévues” aux différents restaurants de la cité insulaire.

Cultivée en laboratoire à partir de cellules animales, cette viande artificielle pourrait permettre à la population de réduire considérablement son impact écologique sur l’environnement. Une “avancée pour l’industrie alimentaire mondiale”, s’est félicité Josh Tetrick, cofondateur et PDG de Eat Just, qui espère désormais obtenir des autorisations supplémentaires, afin de distribuer sa viande dans d’autres pays du monde. Il faut dire que comme le rappellent justement nos confrères de Sciences et Avenir, l’élevage destiné à la consommation de viande est une source importante de production de méthane, un gaz à effet de serre particulièrement nocif. De plus, l’aménagement des territoires en vue de cette industrie participe également à la déforestation et à l’accélération du réchauffement climatique, notamment dans certains pays comme le Brésil. Cette situation devrait nous pousser à réduire drastiquement notre consommation de viande, alors même que d’ici 2050, cette dernière devrait pourtant augmenter de 70%.

Face à une situation de plus en plus précaire, il semble donc nécessaire de trouver des alternatives viables à la consommation de viande d’élevage. Pour le moment, les seuls produits réellement disponibles sur le marché sont à base de végétaux, ou plus rarement, de farine d’insectes. Cette nouvelle viande artificielle cultivée en laboratoire pourrait donc s’imposer comme une alternative plus sérieuse à tous ceux qui refusent de renoncer à leur part de protéines animales. Cependant, et malgré d’importants progrès à ce niveau, elle reste encore très chère, explique un porte-parole de Eat Just à l’AFP, avec “un prix similaire au poulet haut de gamme d’un restaurant chic”. La start-up ne désespère pourtant pas de s’imposer durablement sur le marché et a pour objectif de proposer des prix inférieurs à celui d’un poulet classique à l’avenir.

Healifty Jouet de Poulet Qui...
21 Commentaires
Healifty Jouet de Poulet Qui...
  • Assurez-vous de vous offrir des divertissements et des divertissements inattendus,...
  • Peut émettre un son puissant et strident lorsqu'il est pressé.
  • Du plaisir pour tous les âges.
  • Squeeze et He Shriek.