Sony prépare de nouveaux films et séries TV tirés de licences PlayStation

Cinéma

Par Olivier le

Uncharted ne sera pas la seule adaptation au cinéma d'une licence PlayStation. Sony en a plusieurs autres en préparation, dont The Last of Us sous la forme d'une série TV.

Crédit : Naughty Dog
Crédit : Naughty Dog

Il va falloir s’habituer à retrouver sur les écrans ses héros PlayStation préférés… Et pas uniquement sous la forme de jeux vidéo ! Tony Vinciquerra, président de Sony Pictures, a dévoilé dans une interview à CNBC son intention de produire plusieurs films et séries TV issus de l’univers PlayStation. Plus précisément, ce sont trois films et sept séries qui sont en développement.

2 films et 7 séries TV en préparation

On connait déjà Uncharted, qui verra Tom Holland enfiler le costume d’un Nathan Drake au tout début de sa carrière d’aventurier. Le tournage est en cours après une pré-production difficile. Autre projet sur les rails, l’adaptation en série TV de The Last of Us commandée par HBO. Le dirigeant du studio n’a cependant pas voulu annoncer quelles allaient être les autres licences adaptées aux petits et aux grands écrans. La galaxie PlayStation étant riche d’univers et de personnages emblématiques, Sony Pictures n’a que l’embarras du choix.

Ces mises en chantier d’adaptations de franchises PlayStation font partie d’un mouvement en interne baptisé « One Sony » qui consiste en une plus grande intégration entre les différentes filiales du groupe. Il y a quelques années, Sony avait déjà tenté quelque chose de similaire entre ses smartphones et sa console de jeu, avec un téléphone PlayStation qui n’a pas donné les résultats espérés.

Tony Vinciquerra s’est également exprimé sur la polémique du moment concernant la sortie simultanée de films en salles et sur les services de streaming, à l’instar de ce que va proposer Warner Bros. pour son catalogue 2021. Il estime que les blockbusters auront toujours besoin de sortir au cinéma avant de les distribuer sur d’autres plateformes.

Cette fenêtre d’exclusivité permet de « rentabiliser le marketing » selon lui. Par contre, il n’exclut pas que cette période soit réduite à 30 jours, contre 45 à 90 jours actuellement aux États-Unis.

Source: CNBC