Orange meilleur opérateur sur réseaux fixes en France selon nPerf

Télécom

Par Gregori Pujol le

nPerf publie son baromètre annuel des connexions fixes en France métropolitaine. Cette étude repose sur l’ensemble des tests réalisés durant la période du 01 janvier 2020 au 31 décembre 2020 sur les mires de test de débit de ses partenaires ainsi que sur nPerf.com. De par sa volumétrie, l’étude nPerf est la plus représentative du parc d’abonnés en France.

L’année 2020 est une année particulière pour nPerf. Avec la crise du Covid, les réseaux n’ont jamais autant été sollicités avec des usages très gourmands en bande passante : télétravail, visioconférence, succès des plateformes de streaming (Netflix, Amazon Prime, Disney+…) etc. Face à cet engouement, les Français ont été nombreux à régulièrement tester leur connexion Internet. Lors du premier confinement, nPerf a enregistré une hausse de 100% du nombre de tests, preuve que jamais la qualité des connexions Internet n’a été aussi cruciale. En 2020, les Français en ont effectué en métropole 12 208 713 contre 8 625 730 en 2019 (+ 41%) pour 30,2 millions d’accès Internet Haut et Très Haut Débit (source ARCEP). Parmi ces tests, nPerf en a enregistré plus de 2,2 millions sur des lignes en fibre optique contre 1,2 million en 2019, et ce, pour plus de 9,2 millions d’abonnés FTTH (source ARCEP : observatoire T3 2020).

Orange n°1 au finish

Avec un score nPerf de 143 411 nPoints, Orange se place numéro 1 toutes technologies confondues, il est l’opérateur qui a encore fourni la meilleure performance sur réseaux fixes. Un résultat porté par de bonnes performances en Très Haut Débit. Cependant, cette année, ce succès est dû uniquement à son débit montant (105 Mb/s) largement devant ses concurrents (seul Free parvient à se hisser au-dessus des 90 Mb/s), et sa latence de 25,23ms contre 27,80 pour le deuxième Free.

Le débit descendant moyen des Français en nette progression à 132 Mb/s mais la fracture numérique demeure

Avec toujours plus d’abonnés à la fibre optique, le débit moyen descendant a continué de progresser passant de 98 Mb/s à 132 Mb/s (+34%).

Le confinement dope les abonnements FTTH

Les résultats de nPerf confirment ceux de l’ARCEP. Précisons qu’au début 2020, sur 19,5 millions de locaux couverts en FTTH, seuls 7,6 millions en profitaient. Avec le 1er confinement, nombreux sont ceux qui, jusqu’alors se contentant de leur connexion ADSL, ont finalement basculé sur un abonnement FTTH (9,2 M d’abonnements au T3 2020, +1,6 million, source ARCEP). L’une des raisons étant l’usage Internet devenu plus intense dans chaque foyer. On note une très forte accélération des débits descendants chez les 4 opérateurs à partir de la fin mai. Pour nPerf, c’est le signe d’une accélération des abonnements FTTH et aussi d’une réactivité des opérateurs qui ont su ajouter de la capacité. Mention spéciale pour Free qui voit son débit descendant moyen s’envoler au début de l’été.

Une fracture numérique qui se réduit

Si les performances réseaux globales progressent très rapidement, il existe encore des écarts entre les foyers équipés d’une connexion THD (câble, Fibre optique, VDSL2) et ceux qui sont toujours en ADSL. Cependant, on observe aussi une belle progression des connexions Haut Débit, toutes supérieures à 8 Mb/s, suffisantes pour accéder à de la télévision HD. Les efforts de déploiement de la fibre, les montées en débit en centres bourg et l’accès par réseau mobile portent leurs fruits. L’arrivée de la 5G devrait encore réduire cette fracture.

Free, meilleur débit descendant en 2020 toutes technologies confondues

L’an dernier Free était en embuscade, cette année l’opérateur a gagné la bataille du débit descendant. Les performances de Free se sont envolées à partir du mois de juillet, avec un débit descendant toutes technologies confondues de 142 Mb/s. Free passe ainsi devant Orange et prend le large face à Bouygues Telecom et SFR.

Très Haut Débit : Orange n°1 porté par la latence et le débit montant

Malgré les prouesses de Free sur le débit descendant, Orange confirme sa domination du Très Haut Débit avec un score de 168 270 nPoints. Ses concurrents ne franchissent toujours pas la barre des 160 000 nPoints . Orange impressionne notamment sur la latence :  12,4 ms contre 17,66 pour Free, 19,53 pour Bouygues Telecom et 20,16ms pour SFR.

Haut Débit : Free n°1 Ex-aequo avec Bouygues

Comme en 2020, Free est au coude à coude avec Bouygues Telecom. L’inventeur du Triple Play en France montre qu’il ne néglige pas une technologie qui concerne encore des millions de foyer. Free s’approche des 10Mb/s en débit descendant, une performance suffisante pour profiter de toutes les plateformes de streaming dans de très bonnes conditions.

Fibre optique : Orange N°1, mais Free n°1 sur le débit descendant

Cette année, on ne peut plus dire que les quatre opérateurs sont ex-aequo. Des différences de performances sensibles commencent à apparaître entre les opérateurs sur le FTTH. Au global, Orange domine son sujet avec plus de 5000 points d’avance sur Free et Bouygues Telecom au coude à coude. SFR se fait un peu distancer mais reste dans la partie. Avec un débit descendant de 484 Mb/s, Free assène un véritable coup de massue à ses concurrents qui sont plus proche des 400 Mb/s (mention bien à SFR avec 419 Mb/s, Orange 404 Mb/s et Bouygues Telecom à 393 Mb/s). En revanche sur le débit montant, Orange se distingue avec un débit à 325 Mb/s contre 314 Mb/s pour Free, 291 Mb/s pour Bouygues Telecom et 288 Mb/s pour SFR. C’est surtout sur la latence qu’Orange domine de loin ses concurrents avec un ping sous la barre des 10 ms ! 9,3 ms pour Orange, 11,5 ms pour Bouygues Telecom, 13,5 ms pour SFR et 13,9 ms pour Free. Notons que Free pourrait obtenir de meilleures performances sur la latence s’il mettait des serveurs de tests à disposition.

Plus que jamais, la crise du covid a mis en évidence notre dépendance à des réseaux performants. Les Français n’ont jamais été aussi nombreux à tester la qualité de service de leur opérateur avec nos outils de mesure. La France peut être fier d’avoir des réseaux résilients et performants. Les quatre opérateurs ont assuré face à l’explosion du trafic à chaque confinement et ne cessent de délivrer des performances accrues. Orange se distingue toujours mais Free lui conteste de plus en plus sa suprématie sur l’Internet fixe. Quant à Bouygues Telecom et SFR, bien qu’en léger retrait, ils délivrent aussi des connexions Internet de qualité.