Call of Duty Warzone : Activision a banni 60 000 tricheurs (et ce n’est pas fini)

Jeux Vidéo

Par Elisa Rahouadj le

Depuis la sortie du jeu, Activision a banni 300 000 comptes utilisant des logiciels de triche et ne compte pas s’arrêter là. Les créateurs de logiciels sont désormais officiellement pris pour cible.

Crédits : Activision

Les problèmes de triche sur les jeux en FPS sont devenus de plus en plus fréquents. C’est le cas sur Call of Duty Warzone, qui connaît une grande augmentation de cheaters depuis sa sortie il y a un an. Si la situation agace beaucoup de personnes, poussant même des streameurs à arrêter d’y jouer, cela n’empêche pas d’autres de se filmer en train de tricher en toute impunité. Parmi les méthodes de triche les plus utilisées on retrouve les fameux aimbots (visée automatique), les triggerbots (tir automatique dès qu’un ennemi entre dans le champs de vision), et les wallhacks (permettent de voir les ennemis à travers les murs).

Dans un long post sur le blog officiel de Call of Duty, Activision a expliqué que toutes les équipes travaillent en ce moment, et ce depuis la sortie du jeu, à stopper la triche sur Warzone. Activision a banni environ 60 000 comptes pour cause de triche en une journée, ce qui amène le nombre total de bannissement permanent à 300 000 joueurs. Parmi les actions que les développeurs ont pris depuis le lancement du jeu, on retrouve des mises à jour de sécurité hebdomadaires, l’identification à deux facteurs qui a déjà permis de bannir 180 000 comptes suspects, ainsi que l’augmentation des équipes et des ressources permettant ainsi une lutte plus efficace contre les tricheurs.

Mais Activision ne compte pas s’arrêter au bannissement des utilisateurs de logiciels de triches, et veut aussi punir les fournisseurs et créateurs de ces logiciels. C’était également le cas de Riot Games et Bungie qui ont réussi à poursuivre en justice le créateur de GatorCheats. En septembre dernier, Activision s’était déjà attaqué à EngineOwning, qui fournit des logiciels grâce à un système d’abonnements, en bannissant la totalité des 20 000 comptes utilisant ses logiciels de triche. N’oublions pas que tricher nuit non seulement au fair-play et à l’esprit compétitif du jeu, mais représente aussi un manque à gagner pour les studios qui perdent des joueurs et subissent une mauvaise publicité malgré eux. Activision a aussi précisé que les efforts menés pour combattre la triche ne concernent pas que Warzone mais aussi les jeux Call of Duty Black Ops et Modern Warfare.

Call Of Duty: Black Ops Cold War (PS4) - Import

Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Source: EnGadget