Un YouTuber abattu alors qu’il filmait un Prank à Nashville

Général

Par Julie Hay le

Une vidéo « prank » vire au cauchemar aux États-Unis. Un YouTuber de 20 ans a été tué à Nashville vendredi dernier alors qu’il tournait une caméra cachée. Il voulait filmer une vidéo de vol, mais a été abattu par une des victimes de son canular.

Crédits : Matt Popovich on Unsplash

Timothy Wilks, un YouTuber de 20 ans, a été abattu vendredi soir à Nashville dans le Tennessee. Le jeune homme s’apprêtait à tourner une vidéo canular, dans laquelle il faisait croire à des passants qu’ils allaient les racketter. Sur le parking d’un parc de loisir et centre de trampoline Urbain Air, il s’est approché d’un groupe de personnes avec un couteau de boucher à la main. Craignant pour sa vie, et celle de ses amis, David Starnes Jr, a rapidement ouvert le feu sur le jeune Timothy Wilks. L’homme âgé de 23 ans a expliqué aux forces de l’ordre ne pas avoir connaissance de la supercherie et avoir agi en légitime défense. Le vidéaste n’a pas survécu.

Une enquête est ouverte

Selon le département de police de Nashville, David Starnes JR n’a pas été inculpé et une enquête est en cours pour déterminer s’il s’agit bien d’une situation de légitime défense. La police doit encore éclaircir les circonstances de cet homicide et établir si le jeune homme disposait d’un port d’arme. Les vidéos « canulars de braquages » sont monnaie courante sur la plateforme et impliquent souvent de fausses armes à feu. Certaines d’entre elles comptabilisent plusieurs millions de vues sur Youtube. Pourtant, la politique d’utilisation de la firme stipule clairement qu’il est interdit de diffuser des contenus qui « encouragent des activités dangereuses ou illégales qui risquent de causer des blessures graves ou la mort. » Youtube précise que les utilisateurs qui voient ce genre de contenu sur la plateforme peuvent le signaler via le bouton dédié. Il suffit de cliquer sur les petits points à côté des boutons partager et liker. Youtube pourra ensuite les supprimer, et même clôturer la chaîne après étude du dossier.