Recalbox, l’OS spécialiste du rétrogaming, s’intègre dans deux nouvelles consoles portables

Jeux Vidéo

Par Olivier le

Le système d’exploitation Recalbox, spécialisé dans le rétrogaming, facilite la vie des joueurs en s’intégrant parfaitement dans deux nouvelles consoles portables proposées par HardKernel.

Crédit : HardKernel/Recalbox
Crédit : HardKernel/Recalbox

Lancé en 2015, Recalbox est un système d’exploitation bien connu des joueurs appréciant toujours les « vieux » jeux. Gratuit et open source, ce logiciel est développé par une équipe de développeurs passionnés et il s’installe facilement sur Raspberry Pi pour en profiter à pas cher. Recalbox prend en charge plus d’une centaine de systèmes, dans une interface qui se veut la plus simple possible à utiliser.

Une intégration soignée

Après le logiciel, Recalbox poursuit son développement avec une annonce matérielle ! L’OS s’intègre en effet aux deux nouvelles consoles portables de HardKernel, les Odroid Go Advance et Odroid Go Super. Ressemblant un peu à la Switch Lite de Nintendo, ces deux appareils bénéficient du support soigné de Recalbox, avec un nouvel assistant de démarrage, un mode veille, la gestion native des boutons de volume et de luminosité ainsi que de la prise casque.

L’Odroid Go Super propose un écran TFT de 5 pouces (848 x 480) et fonctionne avec un processeur Cortex-A35 à quatre cœurs cadencé à 1,3 GHz, 1 Go de RAM et une batterie d’une capacité de 4.000 mAh. Un port mini-jack, un slot SD, un port USB-A, un port USB-C pour la recharge complètent la fiche technique. Le port USB-A sert au branchement d’un dongle Wi-Fi car la console n’intègre pas cette fonction par défaut.

L’Odroid Go Advance est une version « do it yourself » de la console, elle est fournie en pièces détachées ! Techniquement, on y retrouve le même processeur ainsi que le support du Wi-Fi, mais son écran est plus petit (3,4 pouces, 480 x 320). Le prix n’est pas le même non plus : 89 € pour ce modèle, contre 119 € pour la Go Super.

Si Recalbox permet d’installer ses propres ROMs, le système d’exploitation propose aussi ses propres jeux ! Il a ainsi acquis les droits de près de 150 jeux indépendants, qui sont disponibles gratuitement : KUBO3 (un jeu NES développé par un créateur âgé de… 7 ans !), Twin Dragons (Broke Studio), Micro Images (Morphcat Games), Papi Commando (Studio Vetea), Basse Def (Omaké Games)…