Shunsuke Kikuchi, le compositeur de Dragon Ball et Goldorak est mort

Audio

Par Amandine Jonniaux le

Le compositeur japonais restera surtout en mémoire des fans d’animes, pour avoir imaginé les génériques mythiques de Dragon Ball, Albator 84 ou encore Goldorak.

© Tôei Animation Company

C’est un grand nom de l’animation japonaise qui tire sa révérence cette semaine. Shunsuke Kikuchi ne vous évoque peut-être rien, mais c’est à lui que l’on doit quelques-uns des génériques les plus célèbres de l’histoire du manga. Décédé le 24 avril 2021 à 89 ans des suites d’une pneumonie, le musicien prolifique avait commencé sa carrière dans les années 1960. Spécialisé dans les dessins animés, et plus particulièrement les shonen, c’est en 1971 dans l’anime Kamen Rider que Shunsuke Kikuchi commence à se faire un nom auprès du grand public.

En France, le compositeur devient culte grâce au générique de Goldorak dans les années 1975. Suivent ensuite d’autres dessins animés qui deviendront tout aussi célèbres, comme Albator 84, Doraemon, Le Collège fou fou fou et Dr Slump notamment. Sa musique résonne surtout chez les fans de l’œuvre d’Akira Toriyama, puisque c’est à Shunsuke Kikuchi que l’on doit aussi les bandes originales de Dragon Ball en 1986, puis de Dragon Ball Z en 1989. Rien que sur ces deux licences, il signera pas moins de 450 musiques. Dans le monde du cinéma aussi, le nom de Kikuchi n’est pas inconnu. C’est notamment à lui que Quentin Tarantino avait confié le générique de son film Kill Bill 2 en 2004. En 2015, l’homme avait été récompensé pour l’ensemble de sa carrière en recevant le prix Prix international de la société japonaise pour le droit des auteurs et compositeurs.

Sur les réseaux sociaux, les fans du monde entier ont rendu hommage au compositeur après l’officialisation de son décès par la Japan Music Copyright Association (JASRAC).