TikTok permet de supprimer 100 commentaires haineux en une seule fois

apps

Par Julie Hay le

Avec sa nouvelle mise à jour, déployée mardi dernier, l’application permet désormais de signaler plusieurs commentaires à la fois. Il sera possible de supprimer jusqu’à 100 commentaires simultanément.

© Solen Feyissa via Unsplash

TikTok fait du bien-être des utilisateurs sa priorité. Dans le viseur des régulateurs italiens, qui viennent d’ailleurs de supprimer plus de 500 000 comptes de mineurs dans le pays, la filiale de Bytedance veut montrer sa bonne volonté en développant des outils pour protéger ses créateurs, qu’ils soient mineurs ou non. Ainsi, avec sa nouvelle mise à jour, TikTok déploie une nouvelle fonctionnalité. Disponible depuis mardi aux États-Unis, elle permet de supprimer simultanément jusqu’à 100 commentaires haineux, et de les signaler de la même manière. Les créateurs de contenus pourront également bloquer les comptes qui enfreignent les conditions d’utilisation de la plateforme, encore une fois en masse. Ces nouvelles fonctionnalités seront disponibles dans plusieurs pays avant d’être déployées globalement dans les prochaines semaines. TikTok n’a en revanche pas précisé le calendrier.

Lutter contre le harcèlement en ligne

TikTok ambitionne de faire de sa plateforme un véritable “safe space” pour ses utilisateurs. En décembre 2020, l’entreprise avait d’ailleurs mis à jour son règlement communautaire dans le but de réprimer plus durement l’intimidation et le cyber-harcèlement. Ainsi, elle a développé une fonctionnalité qui permet de faire apparaître une alerte avant la publication d’un message potentiellement offensant. Concrètement, lorsque l’algorithme détecte une insulte ou un propos haineux, il invite l’utilisateur à reconsidérer son commentaire. Le but est bien évidemment de faire réagir les internautes sur l’impact que leurs publications pourraient avoir sur les autres internautes. C’est peu ou prou ce que proposera Twitter dans les prochains mois. Pour les mineurs, TikTok entend aussi limiter la propagation de défis dangereux, comme celui qui a coûté la vie à une jeune italienne de 10 ans en janvier dernier.