Windows 11 gratuit à partir du 5 octobre, comment l’obtenir ?

Par Gregori Pujol le

Microsoft vient d'annoncer que la mise à jour gratuite de Windows 11 s’effectuera progressivement à partir du 5 octobre avec pour objectif que l’ensemble des PC éligibles disposent de la mise à jour gratuite d’ici à la mi-2022.

© Microsoft

Comment obtenir Windows  11 ?

Les appareils éligibles les plus récents seront les premiers à en bénéficier, suivis des appareils d’ores et déjà commercialisés en fonction de leurs capacités matérielles, de leur ancienneté et d’autres facteurs ayant une incidence sur la mise à jour. Avec nos partenaires Acer, Asus, Dell, HP, Lenovo, Samsung et bien évidemment les Surface. Normalement, la majorité des PC disponibles sur le marché sont prêts pour Windows 11.

Si vous disposez d’un PC Windows 10 éligible, Windows Update vous informera de sa disponibilité. Vous pouvez également vérifier si Windows 11 est prêt pour votre appareil en allant dans Paramètres > Windows Update et en sélectionnant “Vérifier les mises à jour”.

Quel PC pour Windows 11 ?

Si Windows 11 sera une mise à jour gratuite, il faudra par contre s’inquiéter de la capacité de son PC pour accueillir la nouvelle version de l’OS. Microsoft avait ainsi indiqué qu’il fallait un ordinateur doté d’un processeur 64 bits, 4 Go de RAM et 64 Go de stockage. Les processeurs Intel et AMD sont pris en charge, mais évidemment tous ne seront pas compatibles.

Pour Intel, les puces de 8e génération (Coffee Lake), 9e gén. (Coffee Lake Refresh), 10e gén. (Comet Lake) et 11e gén. (Rocket Lake et Tiger Lake) seront supportées, tout comme les Xeon Skylake, Cascade Lake, Cooper Lake et Ice Lake. Du côté d’AMD, les processeurs pris en charge sont les Ryzen 2000, 3000, 4000, 5000, ainsi que les Threadripper 2000 et 3000, les Threadripper Pro 3000, ainsi que les EPYC 2nd Gen et 3rd Gen.

Microsoft précise tout de même que Windows 11 pourra s’installer sur des processeurs plus anciens, mais dans ce cas les performances risquent d’être en retrait. Par ailleurs, le support de ces PC n’est pas assuré. Windows 11 sera livré via le système de mise à jour habituel de l’OS, celui-là qui distribue déjà les nouvelles versions de Windows 10.

Nouveau look pour une nouvelle vie

Comme toute nouvelle version majeure, Windows 11 introduit un tout nouveau design. On retrouve un nouveau menu Démarrer, qui, pour la première fois, change de place. Autrefois placé dans le coin inférieur gauche de la barre des tâches, ce menu est désormais placé au centre, au côté des applications que vous aurez épinglé, un peu à la manière du dock de macOS.

Sinon, ce nouveau menu Démarrer délaisse les fameuses tuiles et introduit des icônes plus sobres. Quant au reste de l’interface, elle a été modernisée par petites touches avec, par exemple, des coins arrondis dans les fenêtres, un mode sombre remanié par rapport à celui de Windows 10, des widgets, de nouvelles animations et… de nouveaux sons Système, notamment au démarrage.

Côté multitâche, Microsoft mise sur la productivité et Windows 11 introduit un nouvel outil permettant de gérer la disposition de ses applications en les glissant dans différents emplacements. Windows 11 propose plusieurs mises en page pré-remplies permettant de retrouver instantanément ses fenêtres dans le même agencement. Toujours dans un optique de productivité, notez que Teams intègre dorénavant l’interface de Windows 11, vous permettant d’enclencher un appel en un clin d’oeil.

Moins énergivore, plus d’apps

Windows 11 n’est pas seulement plus complet que Windows 10, il est aussi bien moins gourmand. Microsoft avait annoncé que son nouvel OS allait proposer de meilleures performances globales, à puissance identique, et se montrerait nettement plus rapide. Les mises à jours devraient également être plus légères — jusqu’à 40% en moins — et se téléchargeront en arrière-plan.

Enfin, Windows 11 introduit un nouveau Microsoft Store ! Celui-ci est bien moins restrictif, dans le sens où il proposera des applications dans de très nombreux formats, y compris… des applications Android ! Celles-ci pourront désormais fonctionner nativement sur Windows. Côté jeux vidéo, Microsoft prévoit « un magasin d’applications remanié » et Windows 11 intègre directement le Xbox Game Pass au sein de son interface.

1 Commentaire

  1. Zarck

    31 août 2021 at 16:00

    Vu que TMSC n’a pas de concurrents, même intel va faire graver ses processeurs chez eux… les prix ne sont pas près de baisser….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 min.