Facebook va créer 10 000 emplois en Europe pour construire son metaverse

Étalé sur cinq ans, le nouveau projet technologique du géant du web va nécessiter un vaste plan d’embauche en Europe.

facebook logo
© Alexander Shatov - Unsplash

Tout droit sorti des films de science-fiction, le metaverse de Facebook ambitionne déjà de révolutionner notre usage du web, en créant un espace ouvert, dans lequel les utilisateurs et les utilisatrices pourraient déambuler, travailler et échanger librement. Un monde virtuel aux airs de Ready Player One, qui devrait prendre tout son sens d’ici quelques années, avec la démocratisation de la VR, dont Mark Zuckerberg se pose en fervent défenseur depuis le rachat d’Oculus en 2014.

Facebook veut compter sur l’Europe

Pour mener à bien cet ambitieux projet, Facebook a annoncé aujourd’hui qu’il souhaitait recruter massivement : sur cinq ans, ce sont un total de plus de 10 000 profils “hautement spécialisés” qui devraient ainsi rejoindre les rangs du GAFAM. “Cet investissement est un signe de confiance dans la force de l’industrie technologique européenne et dans le potentiel des talents technologiques européens”, indique ainsi Nick Clegg, directeur des affaires publiques du groupe américain dans un communiqué.

Depuis 2015 déjà, l’entreprise de Mark Zuckerberg avait entrepris de flatter l’égo européen, en ouvrant son laboratoire de recherche en intelligence artificielle Fair (pour Facebook Ai Research). Six ans plus tard, le pôle du géant américain accueille en permanence 60 chercheurs et ingénieurs pour travailler sur différents projets liés à l’intelligence artificielle, depuis la reconnaissance d’images jusqu’à l’identification biométrique.

Avec son nouveau projet de metaverse, Facebook poursuit sa collaboration européenne, espérant sans doute faire (un peu) oublier qu’il est régulièrement pointé du doigt par les régulateurs européens pour ses manquements en matière de vie privée. “Nous espérons investir davantage dans les talents européens et continuer à innover en Europe, pour l’Europe et le monde” détaille ainsi le communiqué de l’entreprise américaine.

Le début d’un vaste projet

En prévoyant d’employer 10 000 salariés en Europe, Facebook ne fait en réalité que poursuivre son chemin sur une lancée déjà bien entamée. Aux États-Unis, la division du groupe dédiée au metaverse abrite déjà plus de 10 000 personnes. En plus de travailler conjointement sur la création d’un monde virtuel et sur le développement des casques VR d’Oculus, l’entreprise planche aussi sur une ambitieuse interface cerveau-machine, une paire de lunettes de réalité mixte, ainsi qu’un système d’exploitation maison dédié à ses futurs appareils.

2 Commentaires

  1. epodotcom

    19 octobre 2021 at 8:13

    Facebook va revoir “second life”?

  2. Grim

    19 octobre 2021 at 10:35

    Non, Matrix

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *