Une ville allemande va laisser une IA contrôler les feux de circulation

Ville du Futur

Par Antoine Gautherie le

A Bad Hersfeld, une IA pourra bientôt créer des "corridors verts" pour faciliter la circulation des services d'urgence.

© Jeremy Bezanger - Unsplash

Les feux tricolores sauvent des vies, c’est indéniable. Mais dans certaines situations, les accumulations de véhicules qu’ils génèrent peuvent aussi poser problème. On pense notamment aux services d’urgence ; les quelques secondes perdues par une ambulance ou un camion de pompiers pour contourner un feu rouge sur le trajet d’une intervention peuvent faire une différence importante une fois sur place. Pour remédier à cette situation, la ville allemande de Bad Hersfeld a choisi de miser sur l’intelligence artificielle.

Si l’idée vous rappelle quelque chose, c’est probablement qu’elle avait déjà germé en France il y a quelques temps. Cédric Villani, mathématicien de génie gratifié d’une Médaille Fields, l’avait déjà proposée à plusieurs reprises ; elle faisait notamment partie de son programme lors de son incursion en politique (voir le site de l’Institut Montaigne).

Des “corridors verts” gérés par l’IA

Le système allemand reprend certains des concepts mentionnés par Villani. La municipalité compte lancer un système basé sur l’IA qui peut réguler le trafic automatiquement en prenant le contrôle des feux tricolores. L’idée est de créer des « corridors verts », c’est-à-dire des itinéraires sans le moindre feu rouge. Les services d’urgence pourront ainsi arriver sur les lieux en moins de dix minutes dans toutes les situations. Y compris lorsque le trafic sera particulièrement dense.

Pour y parvenir, ce système aura accès à une très grande quantité de données sur le trafic. Elles proviendront de caméras de surveillance et d’autres capteurs déployés pour l’occasion. Toutes ces informations seront exploitées en temps réel par un algorithme complexe ; cela permettra de déterminer la route la plus rapide, et de sélectionner les intersections qui pourraient temporairement faire partie d’un corridor vert.

Cette approche aurait cependant pour effet de bloquer une partie de la circulation autour de ces axes. Pour empêcher la ville de se transformer en embouteillage géant à chaque intervention, l’algorithme sera encore  mis à contribution. C’est lui qui décidera quand relancer la circulation, et il sera chargé de fluidifier le trafic le plus vite possible pour éviter que les bouchons ne s’installent durablement autour des corridors.

Une technologie qui pourrait se démocratiser

Ce système sera bientôt testé dans le cadre d’un projet pilote avec la brigade de pompiers locale. Ils seront chargés d’évaluer l’efficacité du système en compagnie d’experts. Ces derniers analyseront aussi les conséquences sur le reste du trafic ; il serait dommage que l’ouverture d’un corridor vert d’un côté de la ville se transforme en bouchon pour d’autres services d’urgence à l’autre bout.

Ce n’est pas la première fois que Bad Hersfeld adopte des technologies de ce genre ; la municipalité s’est même construit une petite réputation de « ville intelligente » assez flatteuse. TheMayor explique par exemple qu’elle dispose déjà d’un système d’éclairage municipal intelligent qui peut être contrôlé directement par les citoyens grâce à une application collaborative.

Et elle aimerait bien faire des émules ; toutes ces technologies, y compris l’IA décrite dans cet article, seront fournies gratuitement aux autres municipalités qui en feront la demande. À l’heure actuelle, il existe déjà quelques exemples au Royaume-Uni ou aux États-Unis, par exemple. Il sera intéressant de suivre l’évolution du système allemand ; aujourd’hui, cela fait encore d’exception, mais à terme, il est très probable que des technologies comparables arrivent petit à petit dans de nombreuses autres villes — y compris la vôtre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *