Critique

Critique : Dumb and Dumber De – Trop vieux pour ces conneries

Cinéma

Par Pierre le

Il aura fallu attendre vingt ans pour avoir droit à une suite de Dumb et Dumber (la préquelle de 2003 ne comptant pas), comédie stupide par excellence. Vingt ans durant lesquelles Jim Carrey, Jeff Daniels et les frères Farrelly ont attendu le bon moment, la bonne histoire et surtout la motivation pour lancer un deuxième épisode. Et après avoir vu le film, la première pensée que vous aurez sera sans doute “tout ça pour ça ?”.

8

Critique garantie sans spoilers

Lloyd et Harry se retrouvent donc vingt ans après leur première aventure. Et les deux nigauds n’ont pas changé d’un poil. Ils sont toujours aussi bêtes, blagueurs et naïfs. Comme dans le premier volet, ils vont devoir réaliser un long voyage semé d’embûches pour arriver à leurs fins. Et dans ce parcours, leur crétinerie sera leur plus grande faiblesse, mais aussi leur meilleur atout.

Dumb et Dumber est devenu un film culte au fil des années. L’un des premiers gros carton de Jim Carrey au cinéma était une ode à la débilité profonde et aux gags en dessous de la ceinture. Les frères Farrelly avaient réalisé un coup de maître en donnant naissance à un genre. Mais voilà, le temps a passé et en 2014, on n’écrit pas une comédie de la même manière qu’en 1994. Et c’est bien là le problème.

Oui, ils sont toujours aussi cons
Oui, ils sont toujours aussi cons

1994 style

Voilà le gros problème de Dumb and Dumber De. Les frères Farrelly nous ont fait un film de 1994 avec des acteurs de 50 ans. Les gags n’ont pas évolué depuis 20 ans et tout le film repose sur les mêmes ressorts comiques qu’avant. Certes, nous retrouvons l’esprit du premier film. Mais le premier Dumb and Dumber avait su donner une impulsion nouvelle à la comédie en son temps. Sa suite ne fait que suivre un chemin bien balisé et ne fait pas preuve d’une imagination débordante.

Alors oui, beaucoup de gags font rire (on en a même honte parfois, mais c’est le but). Mais le tout sent le gros melting pot de blagues ou scènes débiles à caser absolument dans un scénario qui n’apporte pas grand-chose à la licence et qui ne se montre pas très intéressant à suivre, au final. Mais reconnaissons tout de même que certaines scènes sont très bien trouvées, en particulier les scènes se déroulant dans l’imaginaire des deux héros.

Oui, il y a toujours des blagues sur le caca
Oui, il y a toujours des blagues sur le caca

Trop vieux pour ces conneries

Le problème avec Dumb and Dumber De, c’est qu’on y croit plus. Deux jeunes idiots faisant des trucs idiots, ça passe. Mais avec des acteurs quinquagénaires, la chose se montre compliquée. Si Jim Carrey garde sa fraîcheur et sa folie, le cas Jeff Daniels se montre plus compliqué. Ses vingts ans de plus ne l’aident pas à rentrer pleinement dans son rôle. Nous n’avons plus l’impression de voir un Harry faisant le con avec Lloyd, mais bien de voir un acteur quinqua tentant de renouer avec un rôle iconique du passé.

Alors certes, parfois, ça marche. Mais la plupart du temps, les scènes se montrent plus pathétiques qu’autre chose. Vraiment dommage, d’autant plus que nous sentons que Daniels se donne à fond pour retrouver l’étincelle de 1994.

Oui, ils font toujours des blagues débiles
Oui, ils font toujours des blagues débiles

Verdict

Dumb and Dumber De est un film de 1994 réalisé en 2014. Parfois, les blagues potaches font sourire. Malheureusement, nous regrettons que le film n’apporte pas grand-chose par rapport à son aîné en se contentant de surfer sur son statut de film culte. Une suite vaine, sans grand intérêt, mais qui vous fera passer un bon moment, à condition bien entendu d’accepter avant visionnage que cette suite se montre bien en dessous du premier volet. Et si vous ne connaissez pas du tout Dumb and Dumber, nous vous encourageons à voir le premier épisode. Attention, votre cerveau risque de couler par vos oreilles.