Dossier

[Analyse] Civil War : Team Cap contre Team Iron Man, qui gagnerait vraiment ?

Dossiers / Comparatifs

Par Feel le

Dans quelques jours va avoir lieu la plus grosse baston entre super héros jamais exploitée au cinéma. Captain America Civil War arrive et va voir s’affronter les Vengeurs (mais pas que) les uns contre les autres.

01

Séparés en deux équipes, dirigées respectivement par Captain America et Iron Man, nos héros vont donc se coller des pains pendant près de deux heures trente avant, on n’en doute pas une seconde, de se réconcilier et de finir tous ensemble au kebab du coin. Chez le Journal du Geek, on s’est mis à imaginer ce que ça pourrait donner s’il s’agissait d’un tournoi, opposant les 12 héros dans 6 combats en un contre un, au lieu du gros foutoir que le film va très certainement être. Autant vous prévenir tout de suite, rien de ce qui va suivre n’a de chances de se retrouver tel quel dans le film. Ou alors c’est purement fortuit. On y va ?

[nextpage title= »Les Forces en présence »]

J’en vois dans le fond qui se demandent pourquoi des Super Héros se battent entre eux, alors qu’il y a sûrement assez de Nutella pour tout le monde dans la tour de Stark. La réponse est simple : Parce que ça fait des sous. Plein. Pas pour vous ni pour moi, mais pour Marvel, c’est la poule aux œufs d’or. Du coup, il faut trouver une bonne raison et pour ça, on peut faire confiance au génie des scénaristes. Civil War est au départ un « event » dans les comics Marvel, une histoire croisée entre plusieurs séries de l’éditeur, et qui oblige un peu les pauvres lecteurs à multiplier leurs achats pendant une période donnée.

Civil War débute dans les comics lorsqu’une bande de Super Héros amateurs rase tout un quartier (et les habitants avec) par mégarde. Le gouvernement décide alors de lancer un programme d’enregistrement des personnes dotées de pouvoirs, demandant à tout individu ayant une faculté (ou juste une tenue lui permettant d’aller casser du punk) de faire connaître son identité. Bien-sûr, une telle exigence divise fortement et nombreux sont les héros qui ne veulent pas s’y soumettre. Très vite, la résistance se forme autour de Captain America, qui contrairement à ce que son nom pourrait laisser entendre, est bien du côté du peuple, et pas du gouvernement. Quand on sait que l’identité de Steve Rogers est connue de (presque) tous, on apprécie d’autant plus la valeur de son choix de diriger la résistance. De son côté, Tony Stark fait partie de ceux qui soutiennent ce programme d’enregistrement, considérant qu’il s’agit d’un problème de sécurité nationale. Et forcément, quand on confronte deux ego aussi énormes, ça fait des étincelles.

02

D’un côté, nous avons donc la TEAM AMERICA : FUCK YEAH!, composée de la sorte :
– Captain America
– Le Soldat de l’Hiver
– Hawkeye
– La Sorcière Rouge
– Le Faucon
– Ant-Man

Et de l’autre, la TEAM BOITE DE CONSERVE, composée des héros suivants :
– Iron Man
– War Machine
– Vision
– La Veuve Noire
– La Panthère Noire
– Spider-man

03

Déjà, on constate tout de suite qu’ils ne sont pas très malins, puisqu’ils sont 6 contre 6. Si chacun gagne 3 combats, ils vont être bien avancés, avec une égalité parfaite… Enfin j’dis ça j’dis rien. Ensuite, on peut noter deux absents de taille, Thor et Hulk, tous deux occupés au même moment par les événements qui se dérouleront dans Thor 3 : Ragnarok. L’absence de l’Asgardien et du géant vert dans une des deux équipes permet toutefois d’équilibrer quelque peu les forces entre les participants restants. Parce que soyons honnêtes : Si Hulk avait intégré une équipe, nous avions là l’équipe gagnante. Un fait assez peu connu sur Hulk, et encore inexploité dans le Marvel Movieverse, c’est sa force exponentielle. À l’heure actuelle, il est impossible de mesurer les limites de la puissance de Bruce Banner quand celui-ci est énervé. En effet, plus il s’énerve, puis il devient fort, et plus il devient fort, plus ça l’énerve. Sa force a souvent été comparée à celle de Superman, et si cela prête à débat, il ne fait aucun doute que Hulk est au moins le personnage le plus fort de l’univers Marvel.

Bref. Tout ceci nous amène aux 6 affrontements qui vont avoir lieu, pour décider quelle équipe l’emportera. Et pour ça, nous allons étudier chaque personnage, aussi bien dans sa version comic book que celle, bien souvent assez différente, du Movieverse.

[nextpage title= »Tôle froissée : Le Soldat de l’Hiver Vs. War Machine »]

Allez, on commence avec les deux sidekicks. Dans le coin bleu, Bucky Barnes, copain de Steve Rogers récupéré par les méchants russes (on est dans un comic book, je vous rappelle) et remodelé en un mercenaire du nom de Soldat de l’Hiver. Bon déjà, le nom… Bof. Le mec il est intérimaire, ou quoi ? Il fait quoi, les neuf autres mois de l’année ? Et puis c’est pas comme si on avait le Soldat du Printemps ou de l’Automne… Enfin bref. Face à lui, dans le coin rouge, Rhodey, alias War Machine, faire-valoir de Tony Stark. Le premier possède un bras métallique et du khôl autour des yeux. Le second est deux fois plus armé que la Corée du Nord. Du coup, le combat devrait être plié assez vite. Une petite rafale de mini-nukes, et on passe au combat suivant.

Vainqueur : WAR MACHINE !

04

[nextpage title= »Copains comme cochons : Hawkeye Vs. La Veuve Noire »]

Clint Barton et Natasha Romanoff ont fait les quatre cent coups ensemble, et bossent pour le S.H.I.E.L.D. depuis la nuit des temps (dans le Movieverse, en tout cas). Ils se sont plusieurs fois mutuellement sauvés la mise, mais là, c’est fini, il va falloir se déchirer. L’avantage, c’est que chacun connait parfaitement les forces et les faiblesses de l’autre. Donc d’un côté on a un archer, un mec capable de shooter des extraterrestres sur des scooters volants sans même regarder et de l’autre, une tueuse experte, certes, mais qui fait du JJB. Alors oui le JJB c’est génial, mais faut quand même réussir à vous approcher de votre adversaire, quoi. C’est un peu le concept. Alors oui, elle a des pistolets. Mais globalement, Hawkeye a suffisamment de cordes à son arc (haha) pour tenir la Veuve Noire à distance et l’emporter sans trop de difficultés.

Vainqueur : HAWKEYE !

05

[nextpage title= »Le combat des quotas : Le Faucon Vs. La Panthère Noire »]

Alors là, ça va aller assez vite. D’un côté, nous avons le Faucon, qui possède déjà un nom bien pourri et, dans les comics, le super pouvoir de parler avec… son faucon apprivoisé. Hum. Le gars est officiellement le Aquaman du pauvre de chez Marvel. Et dans le Movieverse, le pauvre n’est pas mieux loti. Alors forcément, si on met en face de lui le seigneur du Wakanda, un athlète surentraîné, rompu à de multiples formes de combat, aux capacités augmentées grâce à la prise d’une certaine herbe magique, et potentiellement armé de griffes en vibranium (vu que le Wakanda est le seul endroit sur terre où l’on trouve ce minerai), l’ami à plumes risque de finir comme un cerf unijambiste face à une lionne… ou à une panthère noire, pour le coup.

Vainqueur : LA PANTHÈRE NOIRE !

06

[nextpage title= »L’amour impossible : La Sorcière Rouge Vs. Vision »]

La Sorcière Rouge des comics a des pouvoirs assez spéciaux. En effet, elle peut agir sur les probabilités et, plus ou moins consciemment, sur la réalité. C’est ainsi qu’elle a pu avoir des bébés avec Vision, qui est quand même au départ un androïde. Et lorsque ces mêmes bébés sont tués, Wanda perd la tête et crée inconsciemment une nouvelle réalité. Peu de chances de voir ca dans quelques jours… Dans le Movieverse, elle semble avoir des pouvoirs tout autres, plus axés sur la télékinésie, et les paillettes rouges. Le Vision des films, lui, semble très proche de celui des comics, avec une puissance hors du commun, la possibilité de voler et de traverser la matière. Si les deux devaient réellement s’affronter, il y a fort à parier que leurs capacités mutuelles finiraient par se neutraliser.

Vainqueur : MATCH NUL !

07

[nextpage title= »Au royaume des insectes : Ant-Man Vs. Spider-Man »]

On sait assez peu de choses sur le Spider-man que l’on va avoir dans Civil War (seul Pierre le sait à l’heure où on publie ces lignes, voir sa critique). Difficile donc de jauger sa puissance ou son niveau d’entraînement. Aura-t-il la force proportionnelle d’une araignée, lui permettant de balancer des semi-remorques comme on se débarrasse d’une crotte de nez ? Dans le doute, et si l’on tient compte du fait qu’Ant-Man va aussi très certainement se la jouer Giant-Man, il risque d’être difficile pour le rookie Peter Parker de tenir tête à un adversaire malin, costaud, et pour sa part parfaitement entraîné. Donc désolé Tony, mais hormis le fan service, pas sûr que tu aies fait un choix très judicieux. Par contre, tout le monde se demande si le Spider-Man du film va faire comme celui du comic book, et être le premier super-héros à dévoiler publiquement son identité à la télé, ce qui justifierait sa présence au casting. Dans le comic book, quand c’est arrivé, je vous raconte pas comme J. Jonah Jameson a fait une descente d’organes.

Vainqueur : ANT-MAN !

08

[nextpage title= »Ego Trip : Captain America Vs. Iron Man »]

On finit en beauté, avec le combat des chefs. Bon. Encore une fois, l’issue risque d’être bien différente dans le film. Dans les comics, Captain est un homme amélioré, un Super Soldat, mais un homme quand même. Un coup de hache dans la cuisse, une balle dans la tête, une chute de plusieurs kilomètres, et c’est plié. Tony Stark est lui aussi un homme, mais il possède une armure lui permettant de raser un village entier, de voler et de coller des coups de poing dans des buildings. Alors oui, Cap est doté d’un super bouclier en vibranium, une matière virtuellement indestructible. Quelques coups de bouclier bien sentis, et l’armure d’Iron Man s’ouvrira comme une huitre à la saison des amours. Mais pour ça, encore faut-il qu’il puisse le toucher. Car sur le papier, Iron Man n’aurait aucun mal à rester suffisamment en hauteur dans les airs, tout en arrosant Cap de missiles air-sol, jusqu’à ce que son bouclier ne puisse plus réellement le protéger. Et Cap sans son bouclier, face à Iron Man, ben ça peut devenir compliqué. Stark n’a alors qu’à s’en saisir et à l’emmener dans les nuages, avant de le laisser tomber. Et hop, on n’en parle plus. Mais ça, c’est sur le papier.

09

Parce que dans les films Marvel, le sérum du Super Soldat confère à Captain America des capacités juste abusées. On l’a vu tomber de plusieurs centaines de mètres, et arriver au sol intact, tranquillou ou encore envoyer son bouclier avec une puissance et une vitesse effrayantes. Sans parler de la façon dont il fait voler ses adversaires d’une simple frappe. Un gars comme ça, s’il essaye d’arracher l’armure d’Iron Man, qui entre parenthèses à la fâcheuse tendance, dans les films, à se détacher comme l’armure d’un chevalier du zodiaque vintage posé sur votre étagère, Tony Stark va devoir investir dans de nouvelles dents. Par contre, je ne vois pas Rogers achever Stark, même s’il en a la possibilité. Donc…

Vainqueur : MATCH NUL !

[nextpage title= »Verdict ! »]

And the winner is…

Et ben nous voilà bien avancés… Deux victoires de chaque côté, et deux matches nuls. C’est pas comme ça qu’on va gagner la guerre, qu’il disait. Qui ça ? Aucune idée. Sachant que tous ces personnages ont de nombreux fans et que les avoir mis en équipe risque fort de diviser les aficionados, il semble assez logique que le combat dans le film se termine sur un statu quo, avant que nos super copains ne se retrouvent de nouveau ensemble face à une ennemi commun. Tout ça nous amène à une conclusion, qui sera donc très certainement la même lorsque nous sortirons de la salle : « Je ne sais pas qui a perdu, mais il est clair que tous les fans ont gagné ! »

Vous avez vu comment on vous l’a amenée, cette conclusion ? Trop fort.

10