Dossier

[Les incontournables de la Gamescom] Batman: Arkham Knight [PS4, PC, XBO]

Par Gaylord le

On vous présente Batman ? Non, bien sûr, autant entrer dans le vif du sujet : Rocksteady est de retour et ça va nous faire un bien fou. Ah oui, et la Batmobile comme personnage jouable à part entière, ça vous dit ?

batman-arkham-knight 1

Avant de débuter cette session de test, tout le monde y va de sa petite pique fâchée contre l’épisode Origins de Warner Bros. Games Montréal. Sourire en coin, le chara designer de Rocksteady qui m’assiste change poliment de sujet. De retour pour l’ultime aventure du détective chauve-souris, il me promet un fossé aussi grand séparant l’épisode originel de sa suite, l’explosif Arkham City. Casque sur les oreilles et manette en main, nous lançons la démo.

Premier constat, les cinématiques nous avaient à peine menti, Batman Arkham Knight met un petit taquet dans la nuque côté graphismes. Le choix d’une portion de niveau sous la pluie n’est pas innocent. On apprécie les visages trempés et fatigués des forces de l’ordre, la cape ruisselante du détective aux abords de ACE Chemicals. L’ambiance est posée. La Batmobile subit le même sort quelques mètres derrière, sans que l’on se doute encore de tout son potentiel.

batman-arkham-knight 2

Quelques bat-grimpettes plus tard, mon assistant me conseille d’appeler la Batmobile pour continuer la progression. Dans un endroit aussi étroit qu’une usine chimique ? J’imagine mal l’engin se faufiler entre les containers. Rocksteady balaie ce doute d’un revers de cape : la Batmobile n’est pas qu’un engin de course mais bel et bien un outil que le joueur devra souvent utiliser au cours de l’aventure. Un véritable PNJ à part entière, il sera possible de lui donner des ordres à distance comme tirer sur des ennemis ou interagir directement avec le décor. Vous vous souvenez des fuites de gaz qui nous bloquaient certains accès auparavant ? La Batmobile résout le problème instantanément depuis l’extérieur en arrachant le conduit principal d’un coup de bat-grappin bien senti.

Bien évidemment, la Batmobile sert aussi au combat. En maintenant l’une des gâchettes il est possible de passer en « battle mode ». Le véhicule pensé pour filer à toute allure se transforme en une espèce de tank léger, étonnement manœuvrable et doté de jolis mitraillettes et missiles pour calmer les plus énervés.

batman-arkham-knight 3

Côté combat rapproché, Rocksteady s’appuie sur un système qui a largement fait ses preuves en y ajoutant quelques options comme le « fear takedown ». En gros, la possibilité de surgir d’une plaque au sol en surprenant plusieurs combattants à la fois. Pour y parvenir, un discret slow motion vient nous aider à calibrer la caméra vers le bon ennemi pour nettoyer rapidement les alentours. C’est toujours ça de pris.

Les quelques minutes passées sur la démo de Batman: Arkham Knight suffisaient à effacer les doutes possibles suite à un épisode Origins des plus décevants. On essaie de ne pas trop s’emballer mais Rocksteady semble avoir de bonnes idées. Le studio continue à reprendre des éléments du personnage pour les réarranger à sa bat-sauce, offrant dans le cas de cette démo des instants co-op prometteurs entre Batman et la Batmobile. Sortie en 2015 !

On vous présente Batman ? Non, bien sûr, autant entrer dans le vif du sujet : Rocksteady est de retour et ça va nous faire un bien fou. Ah oui, et la Batmobile comme personnage jouable à part entière, ça vous dit ?

batman-arkham-knight 1

Avant de débuter cette session de test, tout le monde y va de sa petite pique fâchée contre l’épisode Origins de Warner Bros. Games Montréal. Sourire en coin, le chara designer de Rocksteady qui m’assiste change poliment de sujet. De retour pour l’ultime aventure du détective chauve-souris, il me promet un fossé aussi grand séparant l’épisode originel de sa suite, l’explosif Arkham City. Casque sur les oreilles et manette en main, nous lançons la démo.

Premier constat, les cinématiques nous avaient à peine menti, Batman Arkham Knight met un petit taquet dans la nuque côté graphismes. Le choix d’une portion de niveau sous la pluie n’est pas innocent. On apprécie les visages trempés et fatigués des forces de l’ordre, la cape ruisselante du détective aux abords de ACE Chemicals. L’ambiance est posée. La Batmobile subit le même sort quelques mètres derrière, sans que l’on se doute encore de tout son potentiel.

batman-arkham-knight 2

Quelques bat-grimpettes plus tard, mon assistant me conseille d’appeler la Batmobile pour continuer la progression. Dans un endroit aussi étroit qu’une usine chimique ? J’imagine mal l’engin se faufiler entre les containers. Rocksteady balaie ce doute d’un revers de cape : la Batmobile n’est pas qu’un engin de course mais bel et bien un outil que le joueur devra souvent utiliser au cours de l’aventure. Un véritable PNJ à part entière, il sera possible de lui donner des ordres à distance comme tirer sur des ennemis ou interagir directement avec le décor. Vous vous souvenez des fuites de gaz qui nous bloquaient certains accès auparavant ? La Batmobile résout le problème instantanément depuis l’extérieur en arrachant le conduit principal d’un coup de bat-grappin bien senti.

Bien évidemment, la Batmobile sert aussi au combat. En maintenant l’une des gâchettes il est possible de passer en « battle mode ». Le véhicule pensé pour filer à toute allure se transforme en une espèce de tank léger, étonnement manœuvrable et doté de jolis mitraillettes et missiles pour calmer les plus énervés.

batman-arkham-knight 3

Côté combat rapproché, Rocksteady s’appuie sur un système qui a largement fait ses preuves en y ajoutant quelques options comme le « fear takedown ». En gros, la possibilité de surgir d’une plaque au sol en surprenant plusieurs combattants à la fois. Pour y parvenir, un discret slow motion vient nous aider à calibrer la caméra vers le bon ennemi pour nettoyer rapidement les alentours. C’est toujours ça de pris.

Les quelques minutes passées sur la démo de Batman: Arkham Knight suffisaient à effacer les doutes possibles suite à un épisode Origins des plus décevants. On essaie de ne pas trop s’emballer mais Rocksteady semble avoir de bonnes idées. Le studio continue à reprendre des éléments du personnage pour les réarranger à sa bat-sauce, offrant dans le cas de cette démo des instants co-op prometteurs entre Batman et la Batmobile. Sortie en 2015 !