Dossier

[Le temps, c’est de l’argent] On a jugé 30 jeux vus à la gamescom en 4 lignes maximum

Par Fabio le

Pour nous, durant 3 jours, la gamescom est un défilé presque ininterrompu de présentations de jeux. Si on ne pourra pas donner nos impressions détaillées sur tout ce que l’on a vu, on tenait quand même à vous livrer un très bref avis sur tous les jeux que l’on a découverts ou redécouverts lors du salon allemand. En piste !

Assassin's Creed Unity
Assassin’s Creed Unity

Vous pouvez déjà lire ou relire nos impressions sur les incontournables du salon qu’ont été The Witcher 3, Batman : Arkham Night, Bloodborne, Until Dawn, Life is Strange et Ori and The Blind Forest. D’autres vont arriver dans les jours qui viennent, à l’instar de Far Cry 4, No Man’s Sky, Elite Dangerous ou encore Toy Soldiers : War Chest et Arena of Fate, ainsi qu’un dossier sur les meilleurs jeux indépendants du salon (voici celui du dernier E3). En attendant, voilà tout le reste, classé par genre.

MOBA

1) Dawngate (PC)

Plutôt joli, des idées intéressantes (un champion peut adopter n’importe quel rôle : assassin, soutien, magicien, etc.) et des bonnes sensations souris en main, mais on voit mal comment Dawngate pourrait se tailler un part du lion dans un secteur aussi concurrentiel.

2) Arena of Fate (PC)

Des parties limitées à 20 minutes, la meilleure idée de Crytek pour que son MOBA maison se démarque des concurrents. La carte est monotone mais la mécanique du score (pas de base à détruire, il s’agit de marquer des points en tuant les adversaires ou en détruisant des tourelles) est prometteuse. On en reparle très vite lors d’une impression détaillée.

Arena of Fate
Arena of Fate

ACTION / AVENTURE

3) Assassin’s Creed Rogue (Xbox 360, PS3)
Un épisode pour consoles old-gen qui mixe combat naval et action sur terre, pendant la Guerre de 7 ans. Dans la veine de Black Flag. Ni plus ni moins. Avis aux amateurs.

4) Assassin’s Creed Unity (Xbox One, PS4, PC)
Du co-op à l’honneur de la présentation sur le salon, avec un développeur. Deux assassins devaient se la jouer discret et récupérer un artefact dans un égout, mais de ce que j’en ai vu et de ce que j’en ai fait, la discrétion n’est pas le point fort des journalistes.

5) Ryse (PC)
Ryse sur PC, c’est peut-être le plus beau jeu du salon. Le détail sur chaque texture est impressionnant, réellement. Mais bon, ça reste Ryse. Fera un bon outil de benchmark.

6) Metal Gear Solid V : The Phantom Pain (PS4, Xbox One et PC)
Le meilleur simulateur de montgolfière portable de cette génération. The Phantom Pain possède le luxe de donner envie aux amateurs de la licence, mais également aux béotiens. Peu le peuvent. Du lourd.

Hellraid
Hellraid

7) Hellraid (PC, Xbox One, PS4)
Un jeu d’action dans un univers médiéval en vue à la première personne. Malheureusement, plus générique tu meurs.

8 ) Dying Light (PC, Xbox One, PS4)
Un de nos jeux de l’an dernier, et encore situé dans le haut du pavé cette année. Présentation sur le salon d’un mode PvP asymétrique façon Evolve, avec un monstre et des survivants, vraiment séduisant.

9) Escape Dead Island (Xbox 360, PS4, PC)
Curieuse production signée Fatshark. Mélange improbable entre l’univers de Dead Island et un jeu d’aventure au rythme lent – pour ne pas dire mou. Le tout enrobé dans un style comics. On a digéré les saucisses, mais on ne sait toujours pas quoi en penser.

10) La Terre du Milieu – L’Ombre du Mordor (PS4, PC, Xbox One)
Celui-ci a un peu le même problème. Warner communique beaucoup sur son jeu mais nous laisse peu jouer. Du coup, on a du mal à voir si tous les aspects présentés ces dernières semaines (le système de Némésis, les combats, le mélange des genres) donnera in fine quelque chose de cool ou pas.

11) Sunset Overdrive (Xbox One)
On a pas aimé, du tout. On a trouvé le jeu laid, pas franchement rigolo, et la mécanique datée.

12) Dead Island 2 (PS4, PC, Xbox One)
Le développement passé dans les mains du studio Yager (Spec Ops), on attendait beaucoup de Dead Island 2. On a été plutôt déçu par ce que l’on a vu. Pas aussi fun que ses trailers, mais le studio allemand a le temps de revoir sa copie.

Escape Dead Island
Escape Dead Island

TIR

13) Evolve (PS4, PC, Xbox One)
Rien de très nouveau mais que des excellentes critiques entendues de part et d’autre du salon. Un succès critique en approche. Dommage que le jeu soit repoussé à 2015.

14) Quantum Break (PS4, PC, Xbox One)
Techniquement, Quantum Break envoie le petit bois. Constructions, déconstructions, effets de particules et pyrotechniques, ça claque ! Un des jeux les plus impressionnants du salon. Rien de très original en revanche concernant la mécanique de jeu et notamment la gestion du temps : Quantum Break est un bullet time TPS, disons ce qui est.

15) Alien Isolation (PS4, PC, Xbox One)
Une (énième) nouvelle séquence à jouer, pour un résultat qui ne change pas : c’est stressant, ça marche bien. Plus de détails dans une preview qui devrait pas tarder.

16) Borderlands : The Pre Sequel (Xbox 360, PS3, PC)
Du Borderlands avec des High jump et des plaquages au sol.

17) The Order 1886 (PS4)
Une poignée de soldats à la moustache élégante teste les armes de Nikola Tesla sur des zombies loups-garous. Il a l’air sympa mais ce serait mieux si Sony se décidait enfin à nous faire essayer manette en main.

18) Call of Duty : Advanced Warfare (PS4, PC, Xbox One)
Le multi à l’honneur sur le salon. On a pu faire deux parties en combat à mort sur un niveau, et constater que cet épisode va faire mal à Titanfall, qui n’en avait déjà pas besoin.

Evolve
Evolve

RÔLE

19) Pillars of Eternity (PC)
La oldschooldite. Du pur RPG signé Obsidian, du Baldur’s Gate à plein tube. Vous êtes prévenus.

SPORT

20) NBA 2K15 (PS4, PC, Xbox One)
En concurrence avec Ryse pour les plus belles textures du salon. Pour le reste, c’est du solide, pas de bouleversement à l’horizon depuis la dernière itération.

COMBAT

21) Mortal Kombat X (PS4, Xbox One, PC)
Trois postures différentes pour chaque personnage, des environnements dynamiques, des animations impressionnantes, et toujours ce côté kitch, MK X semble faire le job.

STRATÉGIE

22) Act of Aggression (PC)
Un hommage à Command & Conquer : Generals. Un STR comme on en a plus vu depuis 10 ans (à part StarCraft II), avec construction de base, récolte de ressources, déploiement militaire et combats. Plus quelques bonnes idées. Et c’est signé des créateurs de R.U.S.E. et de la série Wargame. A suivre de près.

23) Blood Bowl 2 (PC)
Comme Act of Aggression, Blood Bowl 2 est édité chez Focus Home Interactive. Présentation (trop) courte mais assez longue pour juger de la qualité des graphismes ou du côté plus “amical” des menus que son frère ainé. On veut y jouer. VITE.

24) World of Warships (PC)
Comme World of Tanks avec des bateaux. Sauf que les bateaux c’est plus long à manœuvrer.

25) Might & Magic Heroes VII (PC)
Une sorte de best-of de tous les épisodes précédents. Les développeurs ont mis l’accent sur les interactions avec l’environnement.

Blood Bowl 2
Blood Bowl 2

26) Toy Soldiers : War Chest (PC, PS4, Xbox One)
Une agréable surprise dénichée du côté du stand Ubisoft. Un Tower Defense mignon mais pas débile que l’on a envie de vous détailler dans une impression, c’est dire que ça nous a bien plu. Prévu pour 2015. On en reparle tranquillement dans quelques jours.

27) HEX (PC)
Un jeu de cartes à jouer financé sur Kickstarter. Il emprunte beaucoup à Magic, et propose quelques possibilités rigolotes, comme la possibilité de runer ses cartes. Problème, et de taille, y a HearthStone et Magic Online pas loin.

28) The Settlers – Les Royaumes d’Anteria (PC)
De bonnes idées gâchées par un modèle économique online tout pourri.

AVENTURE

29) Silence (PC)
Point & Click joli qui fait suite aux Chroniques de Sadwick. On retrouve d’ailleurs le héros de ce dernier, projeté une nouvelle fois dans le Alice au Pays des Merveilles allemand (à tendance dépressif), le Whispered World.

COURSE

30) Project Cars (PC, PS4, Xbox One)
Première fois que nous avons été ébloui dans un jeu vidéo. Vraiment ébloui s’entend, par le soleil. Faut dire qu’on a essayé le jeu sous Oculus Rift, et visuellement, il enterre tous ses concurrents passés, présents et futurs.

Silence
Silence

Un merci à Hoopy, Corentin Lamy, Jika et Yann François pour m’avoir accompagné dans cette merveilleuse odyssée.

Pour nous, durant 3 jours, la gamescom est un défilé presque ininterrompu de présentations de jeux. Si on ne pourra pas donner nos impressions détaillées sur tout ce que l’on a vu, on tenait quand même à vous livrer un très bref avis sur tous les jeux que l’on a découverts ou redécouverts lors du salon allemand. En piste !

Assassin's Creed Unity
Assassin’s Creed Unity

Vous pouvez déjà lire ou relire nos impressions sur les incontournables du salon qu’ont été The Witcher 3, Batman : Arkham Night, Bloodborne, Until Dawn, Life is Strange et Ori and The Blind Forest. D’autres vont arriver dans les jours qui viennent, à l’instar de Far Cry 4, No Man’s Sky, Elite Dangerous ou encore Toy Soldiers : War Chest et Arena of Fate, ainsi qu’un dossier sur les meilleurs jeux indépendants du salon (voici celui du dernier E3). En attendant, voilà tout le reste, classé par genre.

MOBA

1) Dawngate (PC)

Plutôt joli, des idées intéressantes (un champion peut adopter n’importe quel rôle : assassin, soutien, magicien, etc.) et des bonnes sensations souris en main, mais on voit mal comment Dawngate pourrait se tailler un part du lion dans un secteur aussi concurrentiel.

2) Arena of Fate (PC)

Des parties limitées à 20 minutes, la meilleure idée de Crytek pour que son MOBA maison se démarque des concurrents. La carte est monotone mais la mécanique du score (pas de base à détruire, il s’agit de marquer des points en tuant les adversaires ou en détruisant des tourelles) est prometteuse. On en reparle très vite lors d’une impression détaillée.

Arena of Fate
Arena of Fate

ACTION / AVENTURE

3) Assassin’s Creed Rogue (Xbox 360, PS3)
Un épisode pour consoles old-gen qui mixe combat naval et action sur terre, pendant la Guerre de 7 ans. Dans la veine de Black Flag. Ni plus ni moins. Avis aux amateurs.

4) Assassin’s Creed Unity (Xbox One, PS4, PC)
Du co-op à l’honneur de la présentation sur le salon, avec un développeur. Deux assassins devaient se la jouer discret et récupérer un artefact dans un égout, mais de ce que j’en ai vu et de ce que j’en ai fait, la discrétion n’est pas le point fort des journalistes.

5) Ryse (PC)
Ryse sur PC, c’est peut-être le plus beau jeu du salon. Le détail sur chaque texture est impressionnant, réellement. Mais bon, ça reste Ryse. Fera un bon outil de benchmark.

6) Metal Gear Solid V : The Phantom Pain (PS4, Xbox One et PC)
Le meilleur simulateur de montgolfière portable de cette génération. The Phantom Pain possède le luxe de donner envie aux amateurs de la licence, mais également aux béotiens. Peu le peuvent. Du lourd.

Hellraid
Hellraid

7) Hellraid (PC, Xbox One, PS4)
Un jeu d’action dans un univers médiéval en vue à la première personne. Malheureusement, plus générique tu meurs.

8 ) Dying Light (PC, Xbox One, PS4)
Un de nos jeux de l’an dernier, et encore situé dans le haut du pavé cette année. Présentation sur le salon d’un mode PvP asymétrique façon Evolve, avec un monstre et des survivants, vraiment séduisant.

9) Escape Dead Island (Xbox 360, PS4, PC)
Curieuse production signée Fatshark. Mélange improbable entre l’univers de Dead Island et un jeu d’aventure au rythme lent – pour ne pas dire mou. Le tout enrobé dans un style comics. On a digéré les saucisses, mais on ne sait toujours pas quoi en penser.

10) La Terre du Milieu – L’Ombre du Mordor (PS4, PC, Xbox One)
Celui-ci a un peu le même problème. Warner communique beaucoup sur son jeu mais nous laisse peu jouer. Du coup, on a du mal à voir si tous les aspects présentés ces dernières semaines (le système de Némésis, les combats, le mélange des genres) donnera in fine quelque chose de cool ou pas.

11) Sunset Overdrive (Xbox One)
On a pas aimé, du tout. On a trouvé le jeu laid, pas franchement rigolo, et la mécanique datée.

12) Dead Island 2 (PS4, PC, Xbox One)
Le développement passé dans les mains du studio Yager (Spec Ops), on attendait beaucoup de Dead Island 2. On a été plutôt déçu par ce que l’on a vu. Pas aussi fun que ses trailers, mais le studio allemand a le temps de revoir sa copie.

Escape Dead Island
Escape Dead Island

TIR

13) Evolve (PS4, PC, Xbox One)
Rien de très nouveau mais que des excellentes critiques entendues de part et d’autre du salon. Un succès critique en approche. Dommage que le jeu soit repoussé à 2015.

14) Quantum Break (PS4, PC, Xbox One)
Techniquement, Quantum Break envoie le petit bois. Constructions, déconstructions, effets de particules et pyrotechniques, ça claque ! Un des jeux les plus impressionnants du salon. Rien de très original en revanche concernant la mécanique de jeu et notamment la gestion du temps : Quantum Break est un bullet time TPS, disons ce qui est.

15) Alien Isolation (PS4, PC, Xbox One)
Une (énième) nouvelle séquence à jouer, pour un résultat qui ne change pas : c’est stressant, ça marche bien. Plus de détails dans une preview qui devrait pas tarder.

16) Borderlands : The Pre Sequel (Xbox 360, PS3, PC)
Du Borderlands avec des High jump et des plaquages au sol.

17) The Order 1886 (PS4)
Une poignée de soldats à la moustache élégante teste les armes de Nikola Tesla sur des zombies loups-garous. Il a l’air sympa mais ce serait mieux si Sony se décidait enfin à nous faire essayer manette en main.

18) Call of Duty : Advanced Warfare (PS4, PC, Xbox One)
Le multi à l’honneur sur le salon. On a pu faire deux parties en combat à mort sur un niveau, et constater que cet épisode va faire mal à Titanfall, qui n’en avait déjà pas besoin.

Evolve
Evolve

RÔLE

19) Pillars of Eternity (PC)
La oldschooldite. Du pur RPG signé Obsidian, du Baldur’s Gate à plein tube. Vous êtes prévenus.

SPORT

20) NBA 2K15 (PS4, PC, Xbox One)
En concurrence avec Ryse pour les plus belles textures du salon. Pour le reste, c’est du solide, pas de bouleversement à l’horizon depuis la dernière itération.

COMBAT

21) Mortal Kombat X (PS4, Xbox One, PC)
Trois postures différentes pour chaque personnage, des environnements dynamiques, des animations impressionnantes, et toujours ce côté kitch, MK X semble faire le job.

STRATÉGIE

22) Act of Aggression (PC)
Un hommage à Command & Conquer : Generals. Un STR comme on en a plus vu depuis 10 ans (à part StarCraft II), avec construction de base, récolte de ressources, déploiement militaire et combats. Plus quelques bonnes idées. Et c’est signé des créateurs de R.U.S.E. et de la série Wargame. A suivre de près.

23) Blood Bowl 2 (PC)
Comme Act of Aggression, Blood Bowl 2 est édité chez Focus Home Interactive. Présentation (trop) courte mais assez longue pour juger de la qualité des graphismes ou du côté plus “amical” des menus que son frère ainé. On veut y jouer. VITE.

24) World of Warships (PC)
Comme World of Tanks avec des bateaux. Sauf que les bateaux c’est plus long à manœuvrer.

25) Might & Magic Heroes VII (PC)
Une sorte de best-of de tous les épisodes précédents. Les développeurs ont mis l’accent sur les interactions avec l’environnement.

Blood Bowl 2
Blood Bowl 2

26) Toy Soldiers : War Chest (PC, PS4, Xbox One)
Une agréable surprise dénichée du côté du stand Ubisoft. Un Tower Defense mignon mais pas débile que l’on a envie de vous détailler dans une impression, c’est dire que ça nous a bien plu. Prévu pour 2015. On en reparle tranquillement dans quelques jours.

27) HEX (PC)
Un jeu de cartes à jouer financé sur Kickstarter. Il emprunte beaucoup à Magic, et propose quelques possibilités rigolotes, comme la possibilité de runer ses cartes. Problème, et de taille, y a HearthStone et Magic Online pas loin.

28) The Settlers – Les Royaumes d’Anteria (PC)
De bonnes idées gâchées par un modèle économique online tout pourri.

AVENTURE

29) Silence (PC)
Point & Click joli qui fait suite aux Chroniques de Sadwick. On retrouve d’ailleurs le héros de ce dernier, projeté une nouvelle fois dans le Alice au Pays des Merveilles allemand (à tendance dépressif), le Whispered World.

COURSE

30) Project Cars (PC, PS4, Xbox One)
Première fois que nous avons été ébloui dans un jeu vidéo. Vraiment ébloui s’entend, par le soleil. Faut dire qu’on a essayé le jeu sous Oculus Rift, et visuellement, il enterre tous ses concurrents passés, présents et futurs.

Silence
Silence

Un merci à Hoopy, Corentin Lamy, Jika et Yann François pour m’avoir accompagné dans cette merveilleuse odyssée.