Dossier

Black Panther : du comics au film, entre force, fierté, et coup de tatane

bande dessinée

Par Feel le

Alors qu’il s’apprête à débouler dans les salles obscures un peu partout dans le monde, nous nous sommes dit qu’il serait intéressant de revenir sur les origines de Black Panther, ce héros pas si connu, mais terriblement intéressant, de l’univers Marvel. Suivez le guide.

S’il est une différence majoritaire entre les univers DC et Marvel, c’est le fait que chez ces derniers, les lieux, villes et pays sont généralement authentiques. Spider-Man évolue à New York, la Division Alpha nous vient du Canada, etc. Pourtant, le monde Marvel a aussi son petit lot de contrées exotiques et mystérieuses. La Terre Sauvage, la Latvérie ou encore le pays qui nous intéresse aujourd’hui : le Wakanda.

Situé en Afrique de l’Est, ce pays serait un des plus riche d’Afrique et le plus avancé technologiquement parlant. Ceci étant notamment dû au fait que c’est là que l’on trouve le Vibranium, cette matière quasiment indestructible dont est fait le bouclier de Captain America.

Ici, pas de dictature ni de démocratie, mais une monarchie avancée, mettant en avant la culture et la science. À la tête de ce magnifique pays ? Le roi T’Challa, héritier du trône ainsi que du titre de Black Panther, défenseur de son pays, et de tous les opprimés du reste du monde (parce que bon, ça reste un super héros). Pas d’identité secrète pour lui, puisque ce titre royal se transmet de père en fils au même moment que la couronne, à ceci près que, comme pour Mjolnir, le marteau de Thor, il faut encore en être digne. T’Challa est donc un souverain respecté par son peuple, et craint par ses ennemis. Mais qui est-il vraiment ? Et quelles sont ses facultés ?

5 réponses à “Black Panther : du comics au film, entre force, fierté, et coup de tatane”

  1. Et la Trilogie Blade c’est quoi ? Certe le personage de Blade est apparu dans les années 70 mais la série de film est la première a montrer un héro noir, avec une identité propre, on a une origine story et les film respectent les canons Marvel.
    C’est dingue comme peu de gens se souvienne de lui.
    Maintenant je suis d’accord que Black Panter est le premier super héro Africain !

  2. Pourquoi tu t’énerves ? Blade est cité dans le dossier. Et tu parles de cinéma alors que le dossier parle principalement de comics, et finit en faisant le pont avec les films, oui, mais il parle majoritairement des comics.

  3. On parle de Black panther uniquement parce qu’un film est sortie ! On parle de son influence sur la société, la lutte racial et tout. Je ne me rappel pas qu’on ai fait tout ça pour Blade qui justement prenait le partie qu’un super héro noir n’était pas forcément un message politique/sociétal mais juste un autre Bad Ass mais avec la peau noir, était-on moins obnubilé par les question racial et identitaire ? Sur des facho on dut critiquer le film mais Wesley Snipe était déjà une immense star donc les critique on du se faire sur le film et non sur la couleur de peau du mec.
    De plus beaucoup argueront que BP est Africain donc osef de la ségrégation de l’époque, c’est juste un tarzan noir en spandex ! 
    Je suis vraiment ravis que ce film marche bien, ça fera peut etre bouger les lignes dans le bon sens mais devoir en arrivé là pour que les chose bouge est très très triste.
    Ah et peut être qu eles gens arrêteront de prendre l’Afrique pour un sous-continent ou comme dis Trump, des "Shit-hole country".

  4. Je suis désolé, en 1998 j’avais 20 ans, je sortais de l’école, je n’étais pas encore auteur. Je présente mes excuses à toutes les personnes que je peux avoir blessées en ne faisant alors pas d’article sur Blade.

    Quand au racisme Hollywoodien, tu sembles ne pas trop avoir d’infos sur la question. Ce n’est pas grave, c’est sans doute pas ton boulot. Par contre, ça te fait tenir des propos quelque peu erronés. Snipes a souffert du racisme durant toute sa carrière, comme la majorité des autres acteurs afro-américains. Es-tu au fait du scandale qui a éclaté à cause de Money Train, par exemple ? Et de la scène de sexe interraciale ? C’est totalement hallucinant aujourd’hui, mais à l’époque Snipes et les prods ont reçu des menaces de mort, le film a failli être censuré et beaucoup d’encre a coulé, juste parce qu’on y voyait un noir coucher avec une blanche.

    Il est donc effectivement important de souligner le fait qu’une telle tendance soit en train de changer, que cela dure ou non.

    Et non, on s’en fout pas de la ségrégation. 🙂

  5. Merci pour votre réponse.
    Concernant le racisme a Hollywood bien sur que je suis au courant, les noirs n’on pas fini de lutter contre les clichés et autre connerie qu’on leur impose. 
    Moi en 98 j’étais en 3ieme, au Cameroun et les gens ne parlaient pas du racisme d’hollywood mais plutôt a quel point WS était badass !
    Ce que je dis c’est que la culture geek de l’époque dans laquelle inscris le film n’était pas du tout aussi consumériste que maintenant. WS a du se faire insulté d’avoir fait un Vampire noir même si ça respecte le comic.
    Concernant la souffrance de Snipes durant sa carrière, vous pouvez élargir a l’ensemble des afro-américain 😉
    PS : j’ai grandis en Afrique noir donc les relents de racisme dans les pays blanc je ne les ai connu qu’une fois rentré en France … je suis tombé de haut.
    PEACE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *