Dossier

Crumpler Roll’O Notes

On m’a souvent demandé, en tant que geek, ce que j’achetais ou utilisais en plus de l’objet en lui-même et la première réponse était toujours l’achat de protections en tout genre. Et donc quand j’ai eu mon PowerBook 12″, et contrairement à mes anciens ordinateurs portables, j’ai tout de suite chercher à le protéger, ben oui un tel design tout alu, ça se soigne, ça se chouchoutte. Bref, l’inconvénient était qu’on ne trouvait dans le commerce que les sacs noirs bien typiques des ordianteurs portables. Et personnellement, comme je me balade souvent avec mon PowerBook 12″, je n’aime pas trop qu’on sache que je me balade avec.

Et lors de l’Apple Expo 2004, j’ai découvert les sacs Crumpler, marque australienne d’origine qui propose des sacs de protections pour ordinateurs portables avec un design très “urban” et protégeant magnifiquement bien l’ordinateur portable. Alors j’ai choisi le Crumpler Roll’O Notes, sac en bandoulière pour ordinateurs 12″ proposant une troisième bretelle permettant d’alléger le port du sac.

Comme vous pouvez le voir, le sac est rembourré de partout, et quand vous l’avez en main, vous sentez de suite cette sensation de protection. La bandoulière est très grosse et solide, on sent que le système d’attache n’est pas du genre à vous lâcher. A l’intérieur se trouve une petite poche intérieure pour vos papiers ou effets personnels importants. Notez que les Zip sont d’excellente facture et ne vous lâcheront pas de si tôt.

Le PowerBook se trouve bien loti dans une poche intérieure qui est moletonné un peu suspendu à l’intérieur du sac, ce qui a pour conséquence que même l’ors d’une chute, non seulement, le rembourrage du sac amortira mais en plus on passera par une couche d’air avant la protection de la pochette interne. De plus à l’intérieur vous trouverez deux rangements et un peu d’espace qui vous permettra ainsi d’y loger les accessoires comme le secteur, la souris ou encore des journaux ou documents.

La face avant accueille une autre entrée pouvant loger tout ce qui est stylos et/ou petits accessoires, je l’utilise pour un casque audio, les clés USB, et le adaptateurs DVI/VGA du PowerBook. Vous remarquerez par ailleurs deux gros scratchs permettant de bien fixer le rabat ainsi que des attaches pour bien fermer le tout.

Dans les sacs en bandoulières, en général, c’est un peu ouvert sur les côtés et donc, vous pouvez être sujet plus facilement aux pick-pockets. Et bien sachez qu’avec le Roll’O Notes, il n’y a rien de tout ça, quand vous le fermez, aucune ouverture physique ou visuelle n’est possible, et ça c’est tout à fait génial, je n’ai aucune peur à le laisser au dos sans surveillance dans les transports en commun tandis qu’avec un sac normal, je l’aurais rabattu vers l’avant.

Au niveau des défauts, j’aurais aimé peut-être une poignée pour le tenir à la main de temps en temps. Cela pourra peut-être gêné certains mais du fait du rembourrage, on a un peu cette impression de “tout serré”, c’est à dire que malgré l’espace, on a toujours l’impression qu’il n’y a pas de place, et donc pour une même taille extérieur, vous aurez moins d’espace que dans un sac à dos Eastpak classique mais la sûreté et la protection d’un ordinateur portable, ça n’a pas de prix.

Pour conclure, je vous avouerai que c’est pour moi un des sacs qui protège le mieux un ordinateur portable, vous avez à la fois cette sécurité physique mais aussi visuelle. Qu’est-ce que je n’aime pas montrer que je me balade avec un ordinateur portable 😉 Il est un peu plus cher que la concurrence (109€ et 129€ pour le modèle 15″ le Wack’O Notes) mais vous ne vous séparerez plus une fois que vous y aurez goûté.

On m’a souvent demandé, en tant que geek, ce que j’achetais ou utilisais en plus de l’objet en lui-même et la première réponse était toujours l’achat de protections en tout genre. Et donc quand j’ai eu mon PowerBook 12″, et contrairement à mes anciens ordinateurs portables, j’ai tout de suite chercher à le protéger, ben oui un tel design tout alu, ça se soigne, ça se chouchoutte. Bref, l’inconvénient était qu’on ne trouvait dans le commerce que les sacs noirs bien typiques des ordianteurs portables. Et personnellement, comme je me balade souvent avec mon PowerBook 12″, je n’aime pas trop qu’on sache que je me balade avec.

Et lors de l’Apple Expo 2004, j’ai découvert les sacs Crumpler, marque australienne d’origine qui propose des sacs de protections pour ordinateurs portables avec un design très “urban” et protégeant magnifiquement bien l’ordinateur portable. Alors j’ai choisi le Crumpler Roll’O Notes, sac en bandoulière pour ordinateurs 12″ proposant une troisième bretelle permettant d’alléger le port du sac.

Comme vous pouvez le voir, le sac est rembourré de partout, et quand vous l’avez en main, vous sentez de suite cette sensation de protection. La bandoulière est très grosse et solide, on sent que le système d’attache n’est pas du genre à vous lâcher. A l’intérieur se trouve une petite poche intérieure pour vos papiers ou effets personnels importants. Notez que les Zip sont d’excellente facture et ne vous lâcheront pas de si tôt.

Le PowerBook se trouve bien loti dans une poche intérieure qui est moletonné un peu suspendu à l’intérieur du sac, ce qui a pour conséquence que même l’ors d’une chute, non seulement, le rembourrage du sac amortira mais en plus on passera par une couche d’air avant la protection de la pochette interne. De plus à l’intérieur vous trouverez deux rangements et un peu d’espace qui vous permettra ainsi d’y loger les accessoires comme le secteur, la souris ou encore des journaux ou documents.

La face avant accueille une autre entrée pouvant loger tout ce qui est stylos et/ou petits accessoires, je l’utilise pour un casque audio, les clés USB, et le adaptateurs DVI/VGA du PowerBook. Vous remarquerez par ailleurs deux gros scratchs permettant de bien fixer le rabat ainsi que des attaches pour bien fermer le tout.

Dans les sacs en bandoulières, en général, c’est un peu ouvert sur les côtés et donc, vous pouvez être sujet plus facilement aux pick-pockets. Et bien sachez qu’avec le Roll’O Notes, il n’y a rien de tout ça, quand vous le fermez, aucune ouverture physique ou visuelle n’est possible, et ça c’est tout à fait génial, je n’ai aucune peur à le laisser au dos sans surveillance dans les transports en commun tandis qu’avec un sac normal, je l’aurais rabattu vers l’avant.

Au niveau des défauts, j’aurais aimé peut-être une poignée pour le tenir à la main de temps en temps. Cela pourra peut-être gêné certains mais du fait du rembourrage, on a un peu cette impression de “tout serré”, c’est à dire que malgré l’espace, on a toujours l’impression qu’il n’y a pas de place, et donc pour une même taille extérieur, vous aurez moins d’espace que dans un sac à dos Eastpak classique mais la sûreté et la protection d’un ordinateur portable, ça n’a pas de prix.

Pour conclure, je vous avouerai que c’est pour moi un des sacs qui protège le mieux un ordinateur portable, vous avez à la fois cette sécurité physique mais aussi visuelle. Qu’est-ce que je n’aime pas montrer que je me balade avec un ordinateur portable 😉 Il est un peu plus cher que la concurrence (109€ et 129€ pour le modèle 15″ le Wack’O Notes) mais vous ne vous séparerez plus une fois que vous y aurez goûté.