Dossier

Game of Thrones : quelles morts sont les plus cruelles, celles des livres ou celles de la série ?

Série

Par Redac JDGe le

Adaptation télévisée du livre A Song of Ice and Fire, et diffusée depuis 2011, Game of Thrones est devenue l’une des séries majeures de ses dernières années, dont les scores d’audience explosent à chaque nouvel épisode. Il faut dire que la superproduction d’HBO à tout pour plaire : des personnages plus vrais que nature, une histoire complexe et prenante, des décors à tomber par terre, et un savant cocktail de violence et d’héroïsme propre à soulever les foules. Le tout sublimé par une réalisation et une photographie qui n’ont rien à envier à certains longs métrages.

Mais Game of Thrones, c’est aussi et surtout une série qui n’hésite pas à choquer ses spectateurs en tuant ses protagonistes à tour de bras, et ce, qu’ils soient des personnages secondaires ou des acteurs de premier ordre. Cette marque de fabrique, venue tout droit des romans (George R. R. Martin n’étant pas tendre avec ses créations), nous a livré des scènes mémorables et juste avant de nous plonger dans la septième saison, nous avons décidé de revenir sur les morts les plus emblématiques de la série Game of Thrones et de les comparer avec ce qu’il se passe dans le livre.

Attention, les propos qui suivent contiennent bien évidemment de nombreux spoiler. Vous êtes prévenus.

Eddard (Ned) Stark

Mort dans : Saison 1 épisode 9

Dans la série : Lorsque la diffusion de Game of Throne a commencé, il existait deux sortes de personnes : ceux qui avaient déjà lu les livres, et qui connaissaient la propension de ce brave George à exécuter ses personnages, et les autres, les innocents. Quelle ne fut pas leur surprise lorsqu’arriva l’épisode 9 de la première saison, et que ce brave Ned Stark, que beaucoup considéraient comme LE personnage principal de la série, vit sa tête promptement décollée de ses épaules par Ser Ilyn Payne. Un moment extrêmement choquant qui traumatisa beaucoup de spectateurs (de nombreuses vidéos de réactions à cet épisode tournent encore sur YouTube), et qui débuta une tradition dans la série (regardez le neuvième épisode de chaque saison et vous comprendrez). Une chose est sûre en tout cas, avec cet épisode, les showrunners de la série ont su faire passer un message très clair à leur audience : craignez pour les personnages que vous aimez car personne, absolument personne, n’est à l’abri.

Et dans les livres alors ? Élément central de la première saison cette mort a été retranscrite de manière pratiquement identique à son équivalent littéraire. Une pratique qui tendra à disparaître au fur et mesure des saisons, la série s’émancipant peu à peu du carcan des livres, jusqu’à s’en affranchir entièrement sur les dernières saisons. Reste que la mort d’Eddard Stark constitue l’un des événements les plus importants de l’histoire de Game of Throne, son exécution entraînant le début de la guerre qui gangrène les Westeros et les Sept Couronnes. À ce titre, les producteurs de la série ont préféré reprendre telle quelle la scène du roman, qui porte en elle tout ce qu’il faut de solennité et de gravité, plutôt que d’inventer leur propre version. Grand bien leur en a pris.

Jeoffrey Baratheon

Mort : Saison 4 épisode 2

Dans la série : Devenu roi à la mort de Robert Baratheon, Jeoffrey a sans doute été pendant longtemps le personnage le plus haï de la série. Arrogant, violent, couard et faible, le personnage incarné magistralement par l’acteur Jack Gleeson est de ceux que l’on adore détester. Durant son temps à l’écran, il en aura fait voir de toutes les couleurs à Sansa, Tyrion et toute autre personne ayant le malheur de contrarier ses désidératas. Si l’on ajoute à cela qu’il est la cause principale de la mort d’une bonne partie de la famille Stark, autant dire que le public attendait qu’il paie l’addition avec une certaine impatience. C’est lors de la quatrième saison, durant son mariage, que le brave Jeoffrey a succombé à un empoisonnement au terme d’une scène mémorable démontrant les pires traits de sa personnalité. Une mort au final assez jouissive laissant dans la bouche un gout de justice, et rétablissant en quelque sorte la balance après toutes les morts injustes de personnages « bons ».

Et dans les livres alors ? Une fois encore, cette mort dans la série s’avère assez fidèle à son équivalent dans le roman. Georges R. R. Martin étant très impliqué dans le processus d’écriture de la série, il a préféré reprendre la scène dans son intégralité, y compris pour montrer que sur la fin, Jeoffrey reste un enfant comme les autres, terrifié à l’idée de mourir, et cherchant le réconfort de ses proches (et rendu de manière très convaincante par l’acteur). Les implications de cette mort (l’accusation de Tyrion), ainsi que les responsables (Littlefinger et Lady Olenna Tyrell), ont aussi été conservés du livre vers la série.

Wylis (Hodor)

Mort : Saison 6 épisode 5

Dans la série : Présent depuis le début de la série, et compagnon de route de Bran Stark dans sa quête de la corneille aux trois yeux, Hodor est un personnage certes secondaire, mais dont la mort n’a laissé personne indifférent. Géant simplet à la force herculéenne, il a traversé les épisodes jusqu’à entrer dans la cour des grands, sans jamais prononcer autre chose qu’ « Hodor ». C’est dans la saison 6 que les fans ont dû faire leurs adieux à cette force de la nature à l’occasion d’une séquence absolument grandiose qui révèle les origines de son surnom. Fortement chargée en émotion, intense pleine de surprises et réalisée d’une main de maître, la mort d’Hodor reste l’un des temps forts de cette sixième saison et il suffit de la regarder à nouveau pour s’en convaincre.

Et dans les livres alors ? Créée pour les besoins de la série, la mort d’Hodor est une séquence entièrement originale qui ne repose sur aucun matériau littéraire, le personnage étant encore vivant dans les romans. Enfin presque, car la réalité est un brin plus compliqué que cela. Le processus d’écriture des romans prend énormément de temps à George R. R. Martin qui peine depuis maintenant quelques années à compléter les derniers volumes de son histoire. Le temps passant, la série télé a rattrapé l’histoire déjà écrite, et a dû faire ses propres choix, s’émancipant de son matériau original. Reste que Martin avait déjà prévu depuis longtemps de faire mourir Hodor, ayant même une explication quant à son état et la signification de son nom. Sachez donc que lorsque la mort d’Hodor arrivera dans les livres, elle sera bien différente de celle que vous connaissez via la série.

Ramsay Snow (Ramsay Bolton)

Mort : Saison 6 épisode 9

Dans la série : Pendant un peu plus de trois saisons, Jeoffrey Baratheon a tenu le rôle de pire raclure de Westeros, attirant sur lui les foudres de tous les téléspectateurs. Un rôle qui a été repris avec panache à sa mort par le fils bâtard de Roose Bolton, ce brave Ramsay Snow. Torture, viols, meurtres en série, fratricide, parricide, rien n’est trop horrible pour Ramsay qui ne possède aucun sens moral ni aucun honneur (conserver un serment, quelle drôle d’idée). Un comportement haïssable qui l’a très vite propulsé à la première place des personnages les plus détestés de la série, tout en créant une attente extrêmement importante autour de sa mort. Un vœu qui a été exaucé durant l’épisode 9 de la saison 6, au terme duquel Ramsay reçoit non seulement une sévère correction des mains de Jon Snow, mais périt de la plus sale des manières sous le regard froid et disant de Sansa Stark, l’une de ses (nombreuses) victimes. Néanmoins, en ordure parfaite, il aura tout de même eu l’occasion d’emporter avec lui le petit Rickon Stark et le géant Wun Wun.

Et dans les livres alors ? Si la mort de Ramsay dans la saison 6 a été vécue comme une juste rétribution pour ses actes, sachez qu’il coule encore des jours heureux dans la version littéraire de Game of Thrones. En effet, le bâtard Bolton continue encore ses exactions dans le dernier volume en date, et ne semble pas près de passer l’arme à gauche. Et ce n’est pas rien, car si vous trouviez le Ramsay de la série ignoble, sachez que son homologue dans les livres est encore pire, et que chacune de ses apparitions ne fait qu’augmenter la haine qu’on peut lui porter. Réussir à créer un personnage aussi haïssable n’est pas un mince exploit, et la seule question qui reste en suspens, c’est de savoir si George décidera ou non de lui faire avaler son extrait de naissance d’ici la fin de son histoire…

Tywin Lannister

Mort : Saison 4 épisode 10

Dans la série : Froid, calculateur et parfaitement conscient du moindre de ses actes, Tywin Lannister est de cette race de vilains qui respirent la classe, d’autant plus qu’il est magistralement interprété par Charles Dance. Aussi apprécié (parce qu’il n’hésite jamais à rabattre son caquet à Cersei ou Jeoffrey) que détesté (à cause de son comportement envers Tyrion notamment) par les spectateurs, Tywin rencontrera son destin dans le dernier épisode de la saison 4, au terme d’une confrontation assez intense avec son fils Tyrion. C’est d’ailleurs ce dernier qui l’enverra ad patres d’un carreau d’arbalète dans le ventre, tandis qu’il assouvissait un besoin naturel. Une fin très embarrassante pour le chef de famille Lannister, mais amplement méritée au vu de ses nombreuses exactions. Cette scène, durant laquelle père et fils règlent leurs comptes est une véritable merveille d’écriture et de réalisation, qui permet aux deux acteurs de laisser libre court à leur talent. Il suffit de voir tout ce qui passe dans les silences et les regards de Peter Dinklage pour s’en rendre compte.

Et dans les livres alors ? Pour cette mort, les scénaristes ont encore une fois opté pour la fidélité au matériau littéraire. S’il existe de menus changements dans le déroulé de la scène (Tyrion et Jaime ne se quittent pas en bons termes, Tyrion et Shae discutent un brin avant la mort de cette dernière), le destin de Tywin reste exactement le même. On notera toutefois que la motivation principale de Tyrion, dans le livre, reste le sort réservé à Tysha, sa première femme, par son père. Prostituée payée par Jaime pour déniaiser Tyrion, elle avait fini par épouser ce dernier. Un fait qui n’avait pas du tout plu à Tywin, qui avait alors obligé le jeune Tyrion à regarder sa femme se faire violer par toute sa garnison, en échange à chaque fois d’une pièce d’argent. Un événement que Tyrion n’a jamais pu pardonner à son père, et qui l’a finalement poussé au parricide (ça et des années de mépris, d’humiliation et de violence morale).