Dossier

Hébergement d’images : Ces cinq services qui vous feront oublier Flickr

Photo

Par Jules le

Alors que le service d’hébergement Flickr entame sa mue, réduisant drastiquement les avantages de sa formule gratuite, on s’est dit que c’était le bon moment pour se tourner vers la concurrence. Voici cinq alternatives qui vous permettront de partager vos photos sur la Toile en toute sérénité.

On se doutait qu’après son rachat de Flickr en avril 2018, le service SmugMug allait opérer quelques changements sur le site d’hébergement de photos. Non, la véritable surprise a été en novembre dernier lorsque l’on a appris que l’offre gratuite de Flickr allait être sérieusement réduite.

Le goût du changement

Jusqu’au 8 janvier 2019, les utilisateurs non-payants de Flickr pouvaient stocker jusqu’à 1 To de photos sur leur compte. Une véritable aubaine pour les photographes à travers le monde.

Depuis cette date, le plafond a été revu à la baisse, n’autorisant plus que 1 000 clichés par personne. Qui plus est, les internautes qui ont déjà dépassé cette limite ont jusqu’au 5 février prochain pour télécharger leur excédent de photos avant que Flickr ne les supprime définitivement.

Dans un même temps, SmugMug a amélioré l’abonnement payant de Flickr. Contre 50 dollars annuels, les abonnés peuvent uploader autant de photos et vidéos (10 minutes) qu’ils le souhaitent, en HD, le tout sans être envahis de pubs, et en ayant accès aux statistiques de visionnage de leurs contenus.

Si le besoin de stocker des photos dans le Cloud est vital, mais que vous n’avez pas forcément envie de passer à la caisse, on vous a dressé une petite liste des hébergeurs qui jouent dans la même cour que Flickr, et proposent souvent mieux à un coût réduit, voire inexistant.

  • Imgur :

Attaquons avec Imgur, probablement l’un des services les plus connus de la Toile. Notamment pour sa propension à être bourré jusqu’à raz-bord de mèmes. Son premier avantage, et pas des moindres, est qu’il n’impose aucune limite de publication. Vous pouvez, au choix, rendre vos photos publiques, ou les intégrer dans un album privé (ce qui en fait une solution de stockage discrète). L’autre point fort de Imgur est la facilité avec laquelle on peut partager ses photos sur ses divers profils de réseaux sociaux. Enfin, si vous n’êtes que de passage, vous pouvez consulter les photos sans avoir à vous connecter.

  • 500 Px :

On ne va pas y aller par quatre chemins, 500 Px se place comme la meilleure alternative à Flickr. Alors oui, vous ne pouvez publier que 7 clichés par semaine dans sa version gratuite. Mais vous avez la possibilité d’uploader vos photos aussi bien depuis vos appareils que depuis Facebook, Dropbox ou bien d’autres tels que… Flickr. Son interface utilisateur claire vous offre une gestion plus agréable de vos albums, ou des interactions avec les autres utilisateurs. Sans compter que même si vous ne souscrivez pas à l’offre payante, vous pouvez toucher des royalties sur vos œuvres si elles sont utilisées ailleurs.Et comme si cela ne suffisait pas, sa formule payante facturée 25 dollars à l’année est plus fournie que celle de Flickr, coûtant pourtant le double.

  • Google Photo :

Ce n’est pas forcément le premier site d’hébergement qui vient à l’esprit, mais Google Photo propose un service tout à fait honorable. Là aussi, l’interface utilisateur se veut intelligente et ergonomique, tandis que l’importation de photo est d’une agréable simplicité. Pour ce qui est du stockage, tout est affaire de compromis. Dans les fait,  Google Photos propose gratuitement un espace illimité. En revanche, si vos fichiers excèdent 16 Mo, ils seront compressés sans ménagement. Si vous voulez conserver la résolution d’origine de votre image, deux solutions s’offrent à vous. La première est de bien choisir vos photos car vous n’avez accès qu’à 15 Go de stockage pour des images non-compressées. Sinon, vous pouvez toujours débourser jusqu’à 3 dollars par mois pour remonter la limite à 200 Go.

  • DeviantArt :

Certains seront peut-être surpris de voir DeviantArt figurer dans cette liste. Du fait qu’il ne propose que 2 Go de stockage aux utilisateurs non-payants, et qu’il se traîne la réputation d’être le pré-carré des artistes sur le Web. Mais justement, là est tout l’intérêt. Plutôt que de faire de DeviantArt un énième site de backup (ce qui est compliqué avec seulement 2Go), servez-vous en comme portefolio. D’autant que la large communauté d’artistes vous permettra de recevoir de nombreux retours sur vos travaux, ainsi que de précieux conseils. C’est également le bon endroit pour interagir avec d’autres créateurs, et en apprendre plus sur leurs œuvres.

  •  Instagram : 

On n’y pense pas assez, mais Instagram est une alternative intéressante à Flickr. Parce qu’il y a de grandes chances que vous ayez déjà un compte lorsque vous lirez ces lignes, pour commencer.  À l’instar d’Imgur, Instagram ne pose aucune limite vis-à-vis du nombre de photos que vous pouvez publier sur votre compte. En revanche, la plateforme d’hébergement a la fâcheuse tendance à réduire sérieusement la résolution de vos images. Outre ses excellentes applications qui permettent de grandement modifier les clichés pris depuis votre téléphone, le principal avantage d’Instagram est qu’il est un réseau social actif. Ce qui signifie que les artistes en herbes ou les photographes professionnels peuvent facilement se constituer une audience. Il n’est d’ailleurs pas rare de voir certains amoureux de la photographie se servir d’Instagram comme d’un portfolio.