Dossier

Journée de la Terre : quand la tech nous aide à être écolos

Général

Par Julie Hay le

Etes-vous prêts à passer au vert ? Découvrez les applications et produits geek pour réduire votre empreinte sur l’environnement.

Crédits : Noah Buscher on Unsplash

C’est la journée mondiale de la Terre. L’occasion de célébrer notre belle planète bleue, mais aussi de prendre de bonnes résolutions pour un avenir radieux. Chacun d’entre nous peut à son échelle faire avancer les choses, en adoptant des gestes simples. Après tout, les petits ruisseaux font les grandes rivières. Voici nos astuces pour réduire son impact environnemental.

Miser sur le reconditionné ou la seconde main

On ne le dira jamais assez, mais acheter du neuf peut avoir un lourd impact sur l’environnement. C’est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit de produits électroniques comme les smartphones ou tablettes. Pour rappel, les métaux utilisés pour la conception de nos précieux téléphones sont très rares et leur extraction a un impact significatif sur nos écosystèmes. Le transport des différents éléments pèse aussi très lourd sur la balance. Selon ADEME, l’agence de la transition écologique, un smartphone fait quatre fois le tour du monde avant d’être livré à son utilisateur et les produits électroniques représentent environ 62 % des émissions de gaz à effet de serre dues à nos modes de consommation. Pour autant, il existe quelques gestes simples pour réduire drastiquement cette empreinte écologique. Pour augmenter la durée de vie des terminaux, et bénéficier d’un tarif réduit sur certains produits, il faudra miser sur le reconditionné. Plusieurs places de marché proposent de vendre à moindres coûts des téléphones déjà utilisés mais en bon état, voire comme neufs. C’est le cas du leader du secteur BackMarket mais aussi de l’entreprise Yes Yes. Sur le Bon Coin, on peut aussi trouver des produits électroniques comme des consoles, des ordinateurs, et même des smartphones. L’avantage indéniable de la plateforme reste sans aucun doute le filtre de proximité qui permet d’acheter le produit directement chez le vendeur. Cela permet dans un premier temps de s’assurer du bon fonctionnement du produit, mais aussi d’économiser les frais de livraison.

Coup de projecteur : Certideal

Cette société française, fondée en 2015, propose de nombreux smartphones reconditionnés en France et avec une garantie étendue à 24 mois. Avec l’assurance de proposer des produits de qualité et durable, la firme a fait le pari de miser sur un import de produits américains. Sa créatrice Laure Cohen explique que ce choix permet de s’assurer d’un impact écologique modéré de ses activités. Après avoir réalisé une étude sur les émissions de CO2 relatives aux transports des marchandises en lot, contre les envois individuels pratiqués par certains autres acteurs du secteur, Certideal a fait le choix de s’approvisionner exclusivement grâce à des stocks provenant d’Europe et des Etats-Unis. “Les opérateurs facturent des forfaits à des prix délirants avec la promesse de pouvoir changer de téléphone régulièrement à moindre coût. Cette collecte de produits assez récents nous permet d’acheter des lots et ainsi réduire l’impact environnemental de nos importations.” Elle estime que les émissions liées au rachat de téléphone à des particuliers équivalent à 1 160 kg de CO2 pour 500 smartphones contre seulement 412 pour l’importation par fret aérien entre les Etats-Unis et la France. Sur le plan de la livraison aussi, l’entreprise tente de réduire son impact environnemental en choisissant Chronopost comme prestataire. Depuis plusieurs années, le service de livraison se targue de n’utiliser que des véhicules électriques pour le transport et l’acheminement des colis. Enfin, Certideal réduit depuis plusieurs années les emballages de ses colis, en choisissant des matériaux recyclés et recyclables, mais aussi en installant les protections pour réduire les déchets plastiques comme pour les verres trempés par exemple.

Crédits : Vegg’up

Une assiette plus écolo

À l’heure actuelle, la production de viande pèse lourd sur l’environnement. En plus de la quantité astronomique d’eau nécessaire à l’élevage intensif, la production de viande rejette 27 kg de gaz à effet de serre, contre 12,1 kg pour le porc. Si la carne n’est pas à proscrire de votre alimentation, il est néanmoins possible d’adopter une approche plus respectueuse de la planète. Cela passe notamment par la volonté de s’approvisionner grâce au circuit court, mais aussi et surtout de réduire sa consommation. Plusieurs applications permettent au végétarien et flexitarien de découvrir de nouvelles recettes et de s’assurer d’avoir l’apport nécessaire en protéines à chaque repas. C’est le cas de Vegg’up, disponible sur Android et iOS. Avec son interface facile à utiliser, l’application propose des plats faciles à réaliser et adaptés à votre régime alimentaire. De plus, dans la rubrique conseil, l’application donne des conseils pratiques pour mettre en place ce virage végétarien ou flexitarien.

Sur le volet de l’alimentation en général, on préférera Etiquettable. L’application collaborative recense les différents fruits et légumes de saison et met à l’honneur les produits locaux. Grâce à la géolocalisation, Etiquettable permet à ses utilisateurs de s’approvisionner auprès des producteurs locaux, des marchés, et même les restaurants engagés. Elle permet aussi de connaître les espèces de poissons menacées.

Des gadgets ludiques pour économiser l’eau

Sous la douche, on adopte la règle des 5 minutes pas plus et on surveille sa consommation grâce au pommeau de douche Hydrao. Conception française, l’accessoire permet de connaître en temps réel le nombre de litres qui ont été utilisés depuis le moment où l’eau a été ouverte. Si les diodes sont vertes, on a consommé 10 litres, si elles sont rouges, déjà 30 à 40 litres se sont écoulés. En plus d’être écologique, l’initiative promet de belles économies sur les factures et permettra de sensibiliser les petits aux économies d’eau. La gamme Hydrao est disponible sur le site de la firme à partir de 69,90 euros.

Dans la cuisine, aussi, on peut économiser son eau en recyclant celle utilisée pour la cuisson de vos légumes ou pâtes. Vous pourrez par exemple l’utiliser pour arroser vos plantes puisqu’elle est riche en minéraux et vitamines, bien sûr attendez qu’elle refroidisse avant de la deverser dans votre jardin. Pour retrouver ce genre d’astuce, on peut se tourner vers 90 jours. L’application propose chaque jour un défi à relever pour adopter les bons gestes. Elle vous proposera par exemple d’uriner dans la douche avant de vous laver, pour économiser une chasse d’eau.

Supprimer ses mails

Ce n’est une surprise pour personne, mais le stockage de données consomme de l’électricité. Si les données ne sont pas directement sur votre ordinateur, elles sont bel et bien présentes sur d’autres serveurs qui sont eux aussi gourmands en énergie. Pour réduire son empreinte écologique, il existe un geste tout simple : supprimer vos mails. Selon une étude, effacer 30 e-mails équivaudrait à économiser l’équivalent de la consommation d’une ampoule pour une journée. Quand on sait que nos boîtes mails sont remplis de messages promotionnels que l’on a jamais effacé, ça fait beaucoup d’ampoules économisées. On se désabonnera aussi des newsletters qui ne nous intéressent pas en cliquant sur les liens présents en bas de chacun de nos courriels.

Et voilà, vous fin prêt à passer au vert !