Dossier

Prise en main : Kazam Thunder Q4.5

Android

Par Pierre le

Il y a un nouveau venu dans le domaine de la téléphonie : Kazam. La marque basée à Londres a été fondée par des anciens de HTC qui voulaient proposer autre chose. Le credo de Kazam est simple : proposer des smartphones sans fioritures, sans fonctionnalités inutiles et sans exagérations techniques et ce, à petit prix.

DSC03933

Pour se lancer, Kazam propose 6 smartphones dans deux gammes différentes. Nous avons déjà la gamme Trooper composée de 5 smartphones équipés d’un processeur dual core dont la taille d’écran varie de 3,5 à 5,5 pouces et la gamme Thunder. Cette dernière ne compte pour l’instant qu’un seul smartphone : le Thunder Q4,5. C’est lui qui nous intéresse aujourd’hui. À noter que le smartphone en question n’est pas compatible 4G. Il faudra attendre avril pour profiter d’un modèle Thunder équipé d’une puce 4G.

Le Kazam Thunder Q4.5 dispose donc d’un écran IPS 4,5 pouces d’une définition de 480 x 854 pixels, d’un processeur Quad Core cadencé à 1,3 Ghz, de 1 Go de RAM, de 4 Go de mémoire extensible via microSD, d’un APN de 8 mégapixels, d’une caméra frontale de 2 mégapixels et d’une batterie de 1800 mAh. Le tout tourne sous Android 4.2 et est condensé dans des dimensions de 136 x 64,6 x 8,9 mm.

DSC03931

Lorsqu’on prend le Thunder en main, nous avons une légère impression de déjà-vu. En effet, nous sentons bien la patte HTC dans le design du mobile. Le smartphone adopte une coque en plastique soft touch et arbore des formes arrondies. Du classique, mais efficace. En effet, Kazam ne veut pas miser sur un design révolutionnaire, se contentant des valeurs sûres sans aller vers le cheap. Nous avons donc un smartphone qui manque un peu de personnalité mais qui se veut sortable. Pour le reste, nous restons dans le classique avec des boutons en plastique sur les côtés et trois touches sensitives en bas de l’écran du smartphone.

La première chose qui frappe lorsqu’on jette un œil sur les caractéristiques techniques, c’est la définition de l’écran. Alors oui, c’est du 480 x 854 pixels. On peut comprendre que Kazam veuille proposer le prix le plus bas possible, mais certains auront du mal avec une définition loin du 720p. Un sacrifice nécessaire pour le constructeur, qui ne veut pas faire dans la surenchère au niveau de la technique. Notons tout de même que sur un écran 4,5 pouces, une telle définition se remarque tout de suite, mais n’est pas réellement gênante à l’utilisation. Pour le reste, nous avons un smartphone adoptant un Android pur, avec une interface fluide et une puissance correcte.

DSC03926

Dis comme ça, Kazam fait du grand classique. Mais là où le distributeur veut se démarquer, c’est sur le SAV. Par exemple, si vous cassez votre écran, Kazam vous le remplace gratuitement (pendant douze mois) dans une période de 5 jours. Si vous payez 20 € de plus à l’achat, ce délai passe à 48 heures.

Autre feature, directement installée dans le smartphone, celle là : Kazam Rescue. Le principe est simple : vous avez un problème, vous appelez la hotline et un assistant vous prend en charge. Ce dernier peut prendre le contrôle sur votre smartphone et indiquer des informations à l’écran. Une vidéo récapitulative vous sera même envoyée sur votre adresse mail pour rappel. Pour ceux ayant peur de la prise de contrôle à distance de leur smartphone, Kazam indique que le tout est sécurisé. En effet, vous devrez vous même entrer un code à 6 chiffres dicté par l’assistant du SAV pour que ce dernier prenne le contrôle du terminal.

C’est sur le SAV et sur l’aspect communautaire que Kazam veut séduire. Mais pour cela, il faut déjà vendre des smartphones. La stratégie Kazam est donc de proposer des smartphones à un prix attractif. Le Thunder Q4.5 est par exemple à 169 €. Il sera vendu à partir du 13 février chez les partenaires de Kazam comme Tel and Com ou Carrefour.

DSC03923

Il y a un nouveau venu dans le domaine de la téléphonie : Kazam. La marque basée à Londres a été fondée par des anciens de HTC qui voulaient proposer autre chose. Le credo de Kazam est simple : proposer des smartphones sans fioritures, sans fonctionnalités inutiles et sans exagérations techniques et ce, à petit prix.

DSC03933

Pour se lancer, Kazam propose 6 smartphones dans deux gammes différentes. Nous avons déjà la gamme Trooper composée de 5 smartphones équipés d’un processeur dual core dont la taille d’écran varie de 3,5 à 5,5 pouces et la gamme Thunder. Cette dernière ne compte pour l’instant qu’un seul smartphone : le Thunder Q4,5. C’est lui qui nous intéresse aujourd’hui. À noter que le smartphone en question n’est pas compatible 4G. Il faudra attendre avril pour profiter d’un modèle Thunder équipé d’une puce 4G.

Le Kazam Thunder Q4.5 dispose donc d’un écran IPS 4,5 pouces d’une définition de 480 x 854 pixels, d’un processeur Quad Core cadencé à 1,3 Ghz, de 1 Go de RAM, de 4 Go de mémoire extensible via microSD, d’un APN de 8 mégapixels, d’une caméra frontale de 2 mégapixels et d’une batterie de 1800 mAh. Le tout tourne sous Android 4.2 et est condensé dans des dimensions de 136 x 64,6 x 8,9 mm.

DSC03931

Lorsqu’on prend le Thunder en main, nous avons une légère impression de déjà-vu. En effet, nous sentons bien la patte HTC dans le design du mobile. Le smartphone adopte une coque en plastique soft touch et arbore des formes arrondies. Du classique, mais efficace. En effet, Kazam ne veut pas miser sur un design révolutionnaire, se contentant des valeurs sûres sans aller vers le cheap. Nous avons donc un smartphone qui manque un peu de personnalité mais qui se veut sortable. Pour le reste, nous restons dans le classique avec des boutons en plastique sur les côtés et trois touches sensitives en bas de l’écran du smartphone.

La première chose qui frappe lorsqu’on jette un œil sur les caractéristiques techniques, c’est la définition de l’écran. Alors oui, c’est du 480 x 854 pixels. On peut comprendre que Kazam veuille proposer le prix le plus bas possible, mais certains auront du mal avec une définition loin du 720p. Un sacrifice nécessaire pour le constructeur, qui ne veut pas faire dans la surenchère au niveau de la technique. Notons tout de même que sur un écran 4,5 pouces, une telle définition se remarque tout de suite, mais n’est pas réellement gênante à l’utilisation. Pour le reste, nous avons un smartphone adoptant un Android pur, avec une interface fluide et une puissance correcte.

DSC03926

Dis comme ça, Kazam fait du grand classique. Mais là où le distributeur veut se démarquer, c’est sur le SAV. Par exemple, si vous cassez votre écran, Kazam vous le remplace gratuitement (pendant douze mois) dans une période de 5 jours. Si vous payez 20 € de plus à l’achat, ce délai passe à 48 heures.

Autre feature, directement installée dans le smartphone, celle là : Kazam Rescue. Le principe est simple : vous avez un problème, vous appelez la hotline et un assistant vous prend en charge. Ce dernier peut prendre le contrôle sur votre smartphone et indiquer des informations à l’écran. Une vidéo récapitulative vous sera même envoyée sur votre adresse mail pour rappel. Pour ceux ayant peur de la prise de contrôle à distance de leur smartphone, Kazam indique que le tout est sécurisé. En effet, vous devrez vous même entrer un code à 6 chiffres dicté par l’assistant du SAV pour que ce dernier prenne le contrôle du terminal.

C’est sur le SAV et sur l’aspect communautaire que Kazam veut séduire. Mais pour cela, il faut déjà vendre des smartphones. La stratégie Kazam est donc de proposer des smartphones à un prix attractif. Le Thunder Q4.5 est par exemple à 169 €. Il sera vendu à partir du 13 février chez les partenaires de Kazam comme Tel and Com ou Carrefour.

DSC03923