Dossier

Prise en main : Quechua Phone 5

Notre avis
6 / 10
Smartphone

Par Gregori Pujol le

Découvert sur le stand d’Archos durant l’IFA 2013 et officialisé quelques semaines après, le Quechua Phone 5 de Decathlon est disponible au prix 229,90€.

Comme vous le savez, Archos est le partenaire industriel du trio Decathlon/Quechua/Geonaute et le Quechua Phone 5 vous propose un écran tactile LCD de 5″ avec une résolution de 840×480 (Angle de vue de 83° et rétro-éclairage amélioré), un processeur Qualcomm S4 MSM8225Q à 1,2Ghz, 4Go de mémoire interne, un port MicroSD (jusqu’à 32Go), 1Go de RAM, la 3G, le WiFi b/g/n, le Bluetooth 4.0, le trio GPS/Boussole/Accéléromètre, un APN de 5 Mégapixels avec flash LED, une caméra visio de 2 Mégapixels, l’enregistrement de vidéos en 720p, une batterie de 3500mAh (on nous promet 22h de conversation), Android 4.1.2 avec une trentaine d’applications pré-chargées.

_DSC5745

Tour d’horizon

Nous avons reçu ce smartphone à la rédaction et avons décidés, à la place d’un test classique, de voir jusqu’où celui-ci pouvez aller puisqu’il dispose de l’appellation “Mountain Proof” et qu’il est certifié IP54 (résistant à l’eau, la poussière, le sable et les chocs).

Dès sa prise en main, le Quechua Phone 5 se classe dans la catégorie des poids lourds avec des dimensions de 151 x 82 x 12mm pour 250g ! Même si on n’apprécie pas ce design un peu grossier, l’appareil dégage une forte impression de solidité.

_DSC5753

Le Quechua Phone 5 est difficile à être utilisé d’une seule main, ses formes un peu disgracieuses rebuteront en effet les petites mains. Et si ce n’est pas ça, son poids pourrait alors être un autre point négatif, car 250g dans la poche pour un randonneur ce n’est pas forcément une bonne chose. En revanche, à sa décharge, la batterie de 3500mAh lui offre une autonomie confortable de deux jours environ, ce qui fait une sacrée différence avec certains smartphones haut de gamme du moment.

Le Quechua Phone 5 est propulsé par un processeur quad-core Snapdragon S4 Play cadencé à 1,2 GHz avec 1 Go de RAM, et malgré un Android 4.1 Jelly Bean livré sans surcouche, on retrouve des lags sur ce dernier. Pas tout le temps, mais suivant l’utilisation et c’est bien dommage. Par ailleurs, une trentaine d’applications sont pré-chargées par Decathlon et peuvent être utiles pour préparer sa randonnée, trouver le parcours idéal par exemple ou encore savoir où loger lors d’une expédition.

_DSC5748

Malgré une définition qui aurait pu être un peu plus élevée, seulement 840 x 480 pixels sur un écran de 5 pouces, l’affichage est correct surtout grâce à sa luminosité de 350 cd/m², mais les angles de visions sont un peu étroits et les blancs tires vers le jaune.

Terminons sur le capteur photo qui n’est doté que de 5 Megapixels (et 2MPx en façade). Bien dommage, car en montage c’est tout de même assez sympa de prendre des photos ! Les résultats sont bien différents selon les conditions, mais globalement assez moyens. La lenteur de l’application photo ne venant par forcement arranger le tout.

_DSC5756

Globalement, le Quechua Phone 5 est un smartphone situé entre l’entrée de gamme et le milieu de gamme, ses performances ne sont pas folles et il mériterait une meilleure optimisation. Cependant, le public visé ne vise pas forcément la performance et préfère avoir un terminal qui fait le job et qui résiste assez bien aux conditions extrêmes.

Screenshot_2014-02-04-12-11-00

Stress test…

Mais gardons à l’esprit que ce smartphone s’adresse aux baroudeurs et que son prix reste totalement abordable ! Du coup, en bons testeurs que nous sommes, nous avons fait subir les pires souffrances à ce terminal qui finalement s’avère assez résistant ! Jugez par vous même…

Nous avons commencé avec une série de 5 chutes d’environ 1 mètre, que le Quechua Phone 5 a parfaitement encaissé.

_DSC5760

On passe alors à une période d’immersion dans l’eau. Rien à signaler.

_DSC5757

Puis ensuite à une nouvelle série de 5 lancés à travers le bureau, sans parfois le rattraper. Là encore, pas trop de soucis du côté du smartphone.

_DSC5762

Passons dans la rue et une nouvelle série de chutes, mais en marchant… À force le Quechua Phone 5 cède, l’écran est cassé, mais l’appareil fonctionne encore.

_DSC5759

Pour terminer on tente l’improbable, mettre le smartphone dans un bac rempli d’eau puis mettre le tout au congélateur durant 4 heures. Le pauvre appareil n’aura pas résisté à ça, impossible de le rallumer.

DCIM100MEDIA

Nous tenons encore une fois à signaler que ce que nous lui avons fait subir est exagéré et le Quechua Phone 5 n’est pas fait pour résister jusque là.

Conclusion

Malgré un gabarit imposant, le Quechua Phone 5 est une petite surprise. Si vous êtes un récidiviste des chutes de smartphone et qu’en plus vous pratiquez un sport de montagne, ce smartphone au rapport qualité/prix indéniable (229,90€) devrait vous convenir !

Découvert sur le stand d’Archos durant l’IFA 2013 et officialisé quelques semaines après, le Quechua Phone 5 de Decathlon est disponible au prix 229,90€.

Comme vous le savez, Archos est le partenaire industriel du trio Decathlon/Quechua/Geonaute et le Quechua Phone 5 vous propose un écran tactile LCD de 5″ avec une résolution de 840×480 (Angle de vue de 83° et rétro-éclairage amélioré), un processeur Qualcomm S4 MSM8225Q à 1,2Ghz, 4Go de mémoire interne, un port MicroSD (jusqu’à 32Go), 1Go de RAM, la 3G, le WiFi b/g/n, le Bluetooth 4.0, le trio GPS/Boussole/Accéléromètre, un APN de 5 Mégapixels avec flash LED, une caméra visio de 2 Mégapixels, l’enregistrement de vidéos en 720p, une batterie de 3500mAh (on nous promet 22h de conversation), Android 4.1.2 avec une trentaine d’applications pré-chargées.

_DSC5745

Tour d’horizon

Nous avons reçu ce smartphone à la rédaction et avons décidés, à la place d’un test classique, de voir jusqu’où celui-ci pouvez aller puisqu’il dispose de l’appellation “Mountain Proof” et qu’il est certifié IP54 (résistant à l’eau, la poussière, le sable et les chocs).

Dès sa prise en main, le Quechua Phone 5 se classe dans la catégorie des poids lourds avec des dimensions de 151 x 82 x 12mm pour 250g ! Même si on n’apprécie pas ce design un peu grossier, l’appareil dégage une forte impression de solidité.

_DSC5753

Le Quechua Phone 5 est difficile à être utilisé d’une seule main, ses formes un peu disgracieuses rebuteront en effet les petites mains. Et si ce n’est pas ça, son poids pourrait alors être un autre point négatif, car 250g dans la poche pour un randonneur ce n’est pas forcément une bonne chose. En revanche, à sa décharge, la batterie de 3500mAh lui offre une autonomie confortable de deux jours environ, ce qui fait une sacrée différence avec certains smartphones haut de gamme du moment.

Le Quechua Phone 5 est propulsé par un processeur quad-core Snapdragon S4 Play cadencé à 1,2 GHz avec 1 Go de RAM, et malgré un Android 4.1 Jelly Bean livré sans surcouche, on retrouve des lags sur ce dernier. Pas tout le temps, mais suivant l’utilisation et c’est bien dommage. Par ailleurs, une trentaine d’applications sont pré-chargées par Decathlon et peuvent être utiles pour préparer sa randonnée, trouver le parcours idéal par exemple ou encore savoir où loger lors d’une expédition.

_DSC5748

Malgré une définition qui aurait pu être un peu plus élevée, seulement 840 x 480 pixels sur un écran de 5 pouces, l’affichage est correct surtout grâce à sa luminosité de 350 cd/m², mais les angles de visions sont un peu étroits et les blancs tires vers le jaune.

Terminons sur le capteur photo qui n’est doté que de 5 Megapixels (et 2MPx en façade). Bien dommage, car en montage c’est tout de même assez sympa de prendre des photos ! Les résultats sont bien différents selon les conditions, mais globalement assez moyens. La lenteur de l’application photo ne venant par forcement arranger le tout.

_DSC5756

Globalement, le Quechua Phone 5 est un smartphone situé entre l’entrée de gamme et le milieu de gamme, ses performances ne sont pas folles et il mériterait une meilleure optimisation. Cependant, le public visé ne vise pas forcément la performance et préfère avoir un terminal qui fait le job et qui résiste assez bien aux conditions extrêmes.

Screenshot_2014-02-04-12-11-00

Stress test…

Mais gardons à l’esprit que ce smartphone s’adresse aux baroudeurs et que son prix reste totalement abordable ! Du coup, en bons testeurs que nous sommes, nous avons fait subir les pires souffrances à ce terminal qui finalement s’avère assez résistant ! Jugez par vous même…

Nous avons commencé avec une série de 5 chutes d’environ 1 mètre, que le Quechua Phone 5 a parfaitement encaissé.

_DSC5760

On passe alors à une période d’immersion dans l’eau. Rien à signaler.

_DSC5757

Puis ensuite à une nouvelle série de 5 lancés à travers le bureau, sans parfois le rattraper. Là encore, pas trop de soucis du côté du smartphone.

_DSC5762

Passons dans la rue et une nouvelle série de chutes, mais en marchant… À force le Quechua Phone 5 cède, l’écran est cassé, mais l’appareil fonctionne encore.

_DSC5759

Pour terminer on tente l’improbable, mettre le smartphone dans un bac rempli d’eau puis mettre le tout au congélateur durant 4 heures. Le pauvre appareil n’aura pas résisté à ça, impossible de le rallumer.

DCIM100MEDIA

Nous tenons encore une fois à signaler que ce que nous lui avons fait subir est exagéré et le Quechua Phone 5 n’est pas fait pour résister jusque là.

Conclusion

Malgré un gabarit imposant, le Quechua Phone 5 est une petite surprise. Si vous êtes un récidiviste des chutes de smartphone et qu’en plus vous pratiquez un sport de montagne, ce smartphone au rapport qualité/prix indéniable (229,90€) devrait vous convenir !

Notre avis

Robuste

6 / 10

18 réponses à “Prise en main : Quechua Phone 5”

  1. A mon avis les ventes vont exploser chez les ouvriers sur chantier. J’ai pas mal de potes qui utilisent des portables du type Samsung B2100 mais c’est assez basique.
    Le Quechua Phone a l’air vraiment au top en tout cas !

  2. Merci pour ce test, outre le fait de tester sa résistance, ce qu’on aurait aimé c’est le test du GPS qui est semble toute une merde… Décroche sans arrêt pas du tout adapté pour faire de la rando.

  3. C’est débile de faire un smartphone de baroudeur avec un si grand écran !!
    4 pouces aurait largement suffit (en plus d’être plus résitant, maniable).

    Et un vrai téléphone de baroudeur doit avoir un endroit pour attacher une cordelette !
    Mal pensé comme téléphone…

  4. @carman : heureusement qu’il y atj des génies comme toi dans les forums, pour expliquer au société et à leur département marketing comment la vie fonctionne.. tocard

  5. J’ai un Samsung B2100 que j’utilise quand je fais du rafting.
    Je rejoins le commentaire sur l’importance de pouvoir attacher le téléphone 🙂
    Dommage que l’ecran n’ai pas été testé mouillé. C’est la grande faiblesse des tactiles et la raison pour laquelle je n’ai pas encore quitté mon B2100.
    Un volontaire pour ce test ?

  6. AHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAH
    Le congélo super idée !!!! XD ennorme !! Vous voulez un androGlaçon dans votre whisky ?
    Sinon, Archos se fou bien de la gueule du monde comme d’habs, a peine supérieur au Galaxy S2 pour 230€ et ça vaux pas l’ip 67 un tel prix … ‘fin bref un truc qui vas se vendre seulement pour les “beau” qui vont se faire en-turlupiner par les voleurs/escrocs/bât…/menteurs de vendeur des grandes surfaces …. MEURT

  7. Sympa votre test, et la vidéo c’est une bonne idée (à ce sujet, ce serait bien de rajouter du texte pour expliquer ce que vous faites). Et en effet, le test du GPS et de l’écran tactile c’aurait été intéressant.
    Les HP et l’appareil photo fonctionnent correctement après le passage sous la flotte ?
    Et c’est l’écran qui a lâché après le congélo ?

    Et +1 carman, c’est vrai qu’une fixation pour dragonne aurait été utile.

  8. Super ce test ! 🙂
    J’achète pas mal de téléphones IP67 dans le cadre de mon travail (Samsung B2100, B2700, Galaxy Xcover 1 & 2) qu’on martyrise un peu comme dans le test pour voir si ça va tenir la route sur les chantiers (chutes sur du béton, shoot avec le pied, immersion, etc.).
    Le Quechua Phone s’inscrit dans la même gamme que le Samsung Galaxy XCover 2 mais il fait quand même 100gr de plus et en randonnée ce n’est pas négligeable.
    Je préfère de loin avoir 100gr de nourriture en plus dans mon sac que 100gr de technologie qui ne vont pas me servir, le téléphone étant la plupart du temps éteint, je l’allume juste 5 minutes matin, midi et soir pour faire des checkpoints GPS. 😉

  9. Excellent le test !

    IP 54 c’est un test industriel : tu projettes de l’eau dans tous les sens pendant un certain temps a une certaine distance et avec une certaine pression. Donc c’est vraiment un test hard pour du matos électronique. Par contre le 4 poussière est light puisqu’en montage ça tu peux en avoir pas mal et le nombre de téléphone que tu ouvres qui ont de la poussière, du sable dans leur coque c’est une bonne idée.

  10. pour répondre a tous ce qui se posent des questions, je possède un quechua phone5 depuis 1mois et RAS, le téléphone tourne très bien, le gabarit n’est pas un inconvénient mais bien au contraire, pour lire une carte GPS ou un pdf c’est bien pratique d’avoir un grand écran !

    seul défaut : l’appareil photo qui casse pas 3 pattes a un canard et concernant la mémoire interne de 4gb, à titre informatif une carte sd pour avoir 8gb supplémentaire ne coute pas bien chère…

  11. Résistant aux chutes? 2 écrans fissurés en deux mois sur des chutes de moins d un mètre a éviter pour la solidité. De plus service après vente très long plus d’ un mois d attente!!!

  12. Bonjour, je ne sais pas comment vous avez fait ces tests, mais cela fait deux fois que mon écran se casse suite a des chutes inférieures a 80cm sur 2 randonnées (GR10 et GR34). Pour un téléphone baroudeur, c’est beaucoup.

  13. Salut tout le monde !

    Je viens ici pour donner un avis rapide de ce smartphone acquis il y a tout juste 17 mois.

    Les + : Aspect du téléphone plutôt sympathique, design travaillé, prise en main confortable. L’écran est de grande taille ce qui facilite la navigation sur internet, le rendu de l’écran est plutôt bon, même s’il y a mieux. C’est mon premier smartphone et je ne suis pas deçu à ce niveau là. La connexion internet en wi-fi est super, en 3G cela dépend de votre position bien sûr. Son plus gros atout : son autonomie. Mes amis se plaignent d’un téléphone déchargé à la fin de la journée alors que je charge le mien une fois dans la semaine.

    Les – : La taille, bien que pratique pour la navigation comme dit précédemment, peut être assez encombrante (ne rentre pas dans toutes les poches, couvre la moitié du visage quand vous appelez haha), la masse (il est lourd et n’est pas idéal pour les longues conversations). Photographes amateurs passez votre chemin, l’appareil photo est vraiment le pire défaut de ce modèle. Image bruitée ou floue, mise au point presque toujours ratée, photo surexposée ou trop sombre, bruit de l’appareil photo impossible à enlever et son impossible à régler, donc même en silencieux le téléphone fera un gros “CLIC” de 2 secondes avec le son à fond. Vraiment dommage.
    Je n’ai pas une utilisation excessive de mon téléphone et j’en prends plutôt soin. Pourtant, la coque en silicone qui protège de la pluie s’est décollée il y a 5 mois environ et j’ai du la recoller. Le téléphone est aussi censé résister au chutes de moins de 80 cm, le mien est tombé ce matin d’une hauteur de 50 cm environ et l’écran s’est fissuré. Je ne sais pas si c’est du à l’été ou à un problème venant de l’appareil mais celui-ci chauffe excessivement lorsque je l’utilise plus de 10 minutes, la batterie pouvant atteindre 45°C. Le portable se met à ramer lors de la chauffe.
    Sinon concernant google map ou la navigation en général elle marche très bien à la maison mais en extérieur c’est bof. J’étais en montagne et impossible de me donner une position précise, sachant que j’ai dû attendre pas mal de temps avant que le téléphone ne trouve au moins le coin où j’étais. La mémoire interne est faible, trop faible. La place pour les applications manque, et même après avoir acheté une microSD de 16 Gigas je suis souvent obligé d’en désinstaller (le défaut doit venir d’android, il est impossible d’installer une application directement sur la micro SD, elle doit d’abord être installée sur le téléphone. Sauf que, manque de pot, il n’y a pas assez de place.)

    Je crois avoir tout dit. En résumé le portable est très satisfaisant pour qui découvre les smartphones mais pour son prix il a encore un peu trop de défauts.

  14. Hello,
    pareil, après 1 an d’utilisation, j’ai un peu les même retours que Bubalus. Très bonne autonomie, mais finallement se fissure assez vite (et même sans de grande chutes), le siliconne se décolle, le GPS est pas terrible et on manque de place pour les applications (sans possibilité de les installer sur la SD).

    Bref, après un bon feeling du rapport qualité prix les premiers mois, j’ai vite déchanté, et il est finallement pas si terrible.
    Petit défault en plus (mais ça ne concerne peut être que moi), régulièrement il ne détecte plus la SIM et je dois le redémarrer.

    J’ai perdu la facture d’achat, domage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *