Dossier

[Sélection] 5 films et deux séries pour se faire peur (et rire) un vendredi 13

Cinéma

Par Julien Paillet le

Vendredi 13 oblige, nous vous proposons aujourd’hui une sélection de cinq films d’horreur et deux séries pour vous mettre dans l’ambiance de ce jour bien particulier. Avis aux amateurs.

Un peu à la manière du 31 octobre et d’Halloween, les vendredis 13 sont autant l’occasion de découvrir de nouveaux films d’horreur que de revoir les tauliers du genre. Pour cette sélection, nous vous proposons donc de découvrir quelques pépites plus ou moins connues du grand public. Entre le célèbre premier opus de la saga Vendredi 13 et l’inconnu They Look Like People, vous devriez donc forcément vous y retrouver quelque part.

Vendredi 13 (1980)

Que serait une sélection de films d’horreur un jour de vendredi 13 sans le film culte de Sean S. Cunningham ? Réalisé suite au succès phénoménal du Halloween de John Carpenter en 1978, le métrage a réussi à lui aussi s’imposer au box-office de l’époque. Davantage connu pour son tueur invincible vêtu d’un masque de hockey que pour son premier épisode (un fait qui coûtera d’ailleurs la vie à la première victime de Scream), Vendredi 13 demeure encore aujourd’hui un slasher aussi atmosphérique qu’opportuniste.

Pour les fans d’horreur rétro avant tout.

The Strangers (2008)

Alors que s’apprête à sortir en salles la suite du film dans les salles françaises, cette journée de vendredi 13 marque une double occasion de voir ou revoir le film de Bryan Bertino. Sorti directement en DVD en France malgré son très beau succès dans les salles américaines en 2008, The Strangers est sans doute l’une des meilleures bandes horrifiques des années 2000. Notamment grâce à son trio de tueurs masqués dont le traitement à la lisière du fantastique lui procure une tout autre dimension.

Inquiétant et progressivement insoutenable.

Creep (2014)

Found Footage plus intelligent que la moyenne, Creep porte plutôt bien son nom. C’est Patrick Brice qui a mis en scène ce film à l’étrangeté qui en déstabilisera plus d’un. L’exploit de l’oeuvre consiste à être parvenu à créer un vrai divertissement d’épouvante avec seulement deux acteurs. La réussite de l’entreprise tient également au talent épatant de Mark Duplass dans le rôle d’un homme particulièrement dérangeant. Il faut également retenir l’invention marquante du film : le personnage de Peachfuzz. Un protagoniste qui réussit l’exploit d’être ridicule et malaisant en même temps.

Mieux vaut ne pas en savoir davantage avant le visionnage, tant le mystère central de Creep reste intact jusqu’au dénouement.

Original et minimaliste. Et actuellement disponible sur Netflix.

They Look Like People (2015)

Film indépendant toujours inconnu en France, They Look Like People fait parti de ces petites bandes indépendantes capables de créer la surprise. Acclamé dans plusieurs festivals, le film a été réalisé, produit, éclairé et monté par Perry Blackshear. Un tour de force, donc.

L’histoire est la suivante : un homme pense que les personnes qui l’entourent se transforment en créatures hostiles. Avec l’aide de son meilleur ami, il va tenter de se comprendre lui-même et de savoir si une guerre est sur le point d’arriver.

Effrayant, introspectif et définitivement pas comme les autres.

Braindead (1992)

Comme les fans du genre et du réalisateur le savent, Peter Jackson n’a pas toujours été le cinéaste oscarisé du Seigneur des Anneaux. Après avoir mis en scène Bad Taste et Les Feebles, deux films faits avec quasiment rien et profondément irrévérencieux, le metteur en scène a mis au monde Braindead (ou Dead or Alive aux Etats-Unis). Cherchant à rivaliser avec les Evil Dead de Sam Raimi, Jackson met ici au point un cartoon sanglant aussi extrême que burlesque. En témoigne ce climax où le protagoniste principal s’empare d’une tondeuse à gazon pour broyer une horde de zombies. Unique.

Le film le plus gore de tous les temps“, selon son propre réalisateur.