Dossier

Qu’est ce que le Trading ? – Guide

Crypto

Par Romain Mussault le

Souvent vu à tort comme réservé à l’élite financière et à la consonance sulfureuse, le « trading » se démocratise et est aujourd’hui accessible à tous les particuliers. Afin de déconstruire cette image négative du trader, nous vous expliquons ici les premiers axes de réflexion à avoir si cette pratique vous intrigue.

DISCLAIMER : Dans le trading, il existe deux règles d’or :

Gardez en tête que le trading est la manière la plus difficile de faire de l’argent facile. Ne pensez pas que vous deviendrez millionnaire du jour au lendemain.

N’investissez au maximum que ce que vous pouvez vous permettre de perdre.

Le trading, qu’est-ce que c’est ?

Le trading, c’est simplement l’achat et la vente d’actifs financiers à un prix donné. Chaque achat, chaque vente, est opérée entre un acheteur et un vendeur qui s’accordent sur un prix, sur une place de marché.

Vous pouvez ainsi « boursicoter » sur une multitude d’actifs de votre choix : les actions d’entreprises, les commodités, les devises ou encore les cryptomonnaies.

En trading, l’idée est d’acheter un actif à un certain prix pour le revendre à un prix supérieur après une période donnée. Mais pour profiter d’une telle activité, il faut au préalable définir deux choses capitales :

Quand faut-il acheter, et quand faut-il vendre ?

Sans ces questions, vous ne pourrez définir vos points d’entrée et de sortie, qui seront conditions de succès en trading, une activité qui peut être risquée si vous ne définissez pas ces facteurs au préalable.
Le critère majeur définissant votre stratégie de trading est votre aversion pour le risque. Nous détaillons ici 3 stratégies basiques, de la moins risquée à la plus risquée afin que vous puissiez l’adapter.

  • Le « Dollar-Cost Averaging »ou l’achat à long-terme

Le Dollar-Cost Averaging est à voir comme un achat récurrent d’un actif dans lequel on a confiance. L’objectif est d’acquérir une certaine quantité d’un actif (le Bitcoin, l’Ethereum, ou l’Or) à intervalles réguliers en pariant sur une hausse future.

Cette technique d’investissement sur le long terme vous permet de capitaliser petit à petit sur un actif en lequel vous avez confiance, c’est-à-dire pour lequel vous pensez que son prix appréciera dans les années à venir.
De plus, en investissant des sommes constantes, cela vous permet de lisser le prix d’entrée auquel vous avez acheté votre actif. Et l’avantage, c’est que cela vous enlève le stress permanent du : « Et si j’avais pu acheter plus bas ? Est-ce que je dois vendre maintenant et attendre que le prix baisse ? ». Ces questions, bien que naturelles, ne feront qu’augmenter le risque de prendre une décision irrationnelle et sont à éviter.

Vous investissez donc sur le long terme tout en réduisant l’impact de la volatilité à court-terme, c’est ce qu’on appelle le « HODL » dans le jargon crypto, dérivé du mot anglais hold signifiant « tenir, garder ».

  • Le « swing » trading

Le swing trading est une stratégie de moyen-court terme revenant à acheter un actif à un point donné et à s’y tenir pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines. Il est intéressant de fonctionner ainsi lorsque le marché connait des mouvements importants.
Partant du principe que le marché fonctionne toujours en cycles, lorsque le marché connait de forts mouvements baissiers il est souvent opportun d’investir après une consolidation du marché dans les bas niveaux. Ce phénomène est communément appelé « Buy the dip », signifiant littéralement « acheter au plus bas ».

Exemple : le 13 Mars 2020, le marché des cryptomonnaies s’est effondré avec le Bitcoin, l’Ether et le Litecoin perdant aux environs de 45% de leur valeur. Si vous aviez choisi d’acheter quelques jours après ce crash, vous auriez aujourd’hui remporté plus de deux fois votre mise sur ces trois actifs.

Cette stratégie permet d’être relativement détaché du marché sans avoir à consulter le prix des crypto-actifs toutes les heures (ce que vous ferez probablement quand même au début).

  • Le “Day Trading

Le day trading s’adresse aux traders plus expérimentés. Il vise à acheter un actif avec pour objectif de le revendre plus haut après une ou plusieurs heures d’attente pour profiter de la volatilité des marchés.

Cette méthode est utilisée par les traders professionnels pour l’achat et vente de commodités, de devises et de cryptoactifs sur de courtes périodes. L’objectif est d’arriver à générer de petits profits de nombreuses fois afin de faire grandir votre capital jour après jour.

Cependant, si le daytrading peut être profitable, il est important de comprendre que c’est une méthode de trading risquée. Plus vous vous exposez au marché en investissant, plus le risque de perte est important.

Cette stratégie étant tout particulièrement passionnante, elle demande un sang-froid et une discipline irréprochables. Car la némésis du bon trader, c’est l’émotion.

Pour les plus aguerris : le trading automatisé

Comme expliqué précédemment, votre pire ennemi en tant que trader sera l’émotion, le stress, menant à l’irrationalité, qui peut être dangereuse lorsque vous êtes exposés au marché. Et une bonne solution à l’influence de l’émotion sur le trader, c’est le trading automatisé.

Qu’est-ce donc que le trading automatisé, et pourquoi est-ce que vous n’en entendez parler que maintenant ?

Voici l’explication :

Dans la finance de marché traditionnelle, le trading dit « automatisé » n’a souvent été qu’à la portée des traders professionnels. Mais si cette technologie a longtemps été conservée entre les mains des banques et des fonds d’investissements, ce n’est aujourd’hui plus le cas ! Surtout dans l’industrie des cryptomonnaies (qui n’existe que depuis dix ans), où les bots de tradings se font connaître depuis plusieurs années.

Ces bots vous permettent donc d’échanger des devises, des commodités et des cryptomonnaies par le biais de plateformes en ligne mises à votre disposition. Vous pouvez ainsi planifier une stratégie lorsque vous avez la tête froide, sans émotions négatives, et sans nécessiter de compétences informatiques très poussées.

Ces petits programmes exécuteront les achats / vente à votre place. Vous n’aurez plus qu’à vérifier s’il fonctionne comme souhaité et surtout, qu’il soit rentable ! L’exchange Japonais Bitflyer, dont on vous faisait la présentation il a quelques temps, propose ce service grâce aux API qu’il rend disponible pour le trading de cryptomonnaies.

Où acheter, où vendre ?

Maintenant que vous avez les éléments en main pour choisir la stratégie qui vous sied le mieux, la question logique qui suit est : où est-ce que je peux acheter et vendre des crypto-actifs ? Car malheureusement, si la « crypto-sphère » se développe et s’agrandit, il peut être encore difficile pour le trader à en devenir de savoir où pointer du nez. Si l’on mentionne souvent les noms de Binance et de Coinbase que l’on ne présente plus, de nombreuses alternatives vous proposent d’acheter et de trader des cryptomonnaies avec une fluidité et une facilité d’accès sans pareille, d’autant plus quand vous avez pu vous forger une idée de la stratégie qui vous convient ! Ayant suscité l’intérêt des professionnels de la régulation et en place depuis de nombreuses années de l’autre côté du globe, bitFlyer sera votre place (de marché) de choix pour acheter et vendre des cryptomonnaies, par sa simplicité et sa facilité de prise en main.

Une fois votre compte créé, la plateforme vous apprendra rapidement et simplement à utiliser leur interface d’achat, grâce à laquelle vous aurez la possibilité d’effectuer vos premiers trades en Bitcoin, en Ether ou en Litecoin, grâce à des euros déposés sur la plateforme au préalable.

Nous reviendrons un petit peu plus tard pour une présentation de leur interface de trading avancée, pour les plus robustes d’entre vous !

Découvrir bitFlyer
=