Test

[Test] Amazfit GTR 2, élégante et autonome

Gadget

Par Remi Lou le

Look sobre et efficace, prix ultra-compétitif, autonomie hallucinante… Sur le papier, l’Amazfit GTR 2 de Huami a franchement tout pour plaire. Que vaut-elle en pratique ?

Connue pour ses montres présentant d’excellents rapports qualité-prix, Huami a annoncé un successeur à sa fameuse Amazfit GTR de 2019. L’Amazfit GTR 2 parvient surtout à gommer l’immense défaut de la première itération, qui souffrait d’importants problèmes de GPS. Cette fois, il semblerait que la marque ait retenu la leçon et nous délivre une version totalement remaniée de sa montre connectée, avec un tout nouveau design, un GPS qui fonctionne, et surtout, un prix toujours aussi compétitif. Voici nos impressions après plusieurs semaines d’utilisation.

Écran, Design et Ergonomie

Dans sa seconde itération, l’Amazfit GTR 2 opte pour un nouveau look. Exit l’épaisse bordure qui cerclait autrefois son écran : on retrouve cette fois des bords fins qui se fondent avec l’écran puisque le tout est recouvert d’une seule et même pièce de verre. Concernant l’écran en lui-même, il s’agit d’une dalle AMOLED tactile de 1,39 pouce avec une résolution de 454 x 454 pixels. À l’usage, elle se montre parfaitement satisfaisante, avec des noirs profonds, une très bonne luminosité qui lui permet d’être parfaitement lisible en plein soleil (450 nits), des couleurs riches et d’excellents angles de vision, une condition particulièrement importante avec ce type d’appareil. On croirait même avoir parfois à faire à une montre plus traditionnelle, c’est dire. Le cadran avec lequel est livré la montre est lui aussi très plaisant, mais on pourra bien sûr le changer à sa guise en passant par le store de l’application dédiée, Zepp. Du côté de l’ergonomie, on a néanmoins trouvé que la fonction permettant d’allumer l’écran lorsqu’on lève le poignet n’est pas des plus abouties : elle est plutôt lente et il arrive souvent que l’écran ne s’allume pas du tout. On aura tôt fait de la désactiver et de passer par l’un des boutons pour avoir accès à l’affichage de l’heure, ou alors par le mode always-on, qui peut même être programmé directement dans l’application afin de se couper la nuit, par exemple.

Outre cet écran, la conception de la montre se veut sobre et utilitaire. La version que nous avons testée, la Sport, dispose d’un boîtier en aluminium avec un bracelet en silicone, mais il existe également une seconde version dotée d’un boîtier en acier inoxydable et d’un bracelet en cuir. Bon point : ce boîtier se montre plutôt fin, avec une épaisseur contenue de 10,7mm. Une fois portée, la montre se révèle également assez légère, avec seulement 39 grammes sur la balance. Sur ce point, on est très loin de certaines montres connectées vendues dans la même fourchette tarifaire, et l’Amazfit GTR 2 devrait parfaitement convenir aux utilisateurs qui cherchent une smartwatch dont le look et les dimensions rappellent ceux d’une montre mécanique plus traditionnelle. Enfin, on retrouve deux boutons, situés à droite du boîtier. Celui du haut vous ouvre l’accès au menu principal de la montre, tandis que le second permet d’accès aux exercices sportifs.

Fonctionnalités et Autonomie

Du côté du système d’exploitation, l’Amazfit GTR 2 ne mise pas sur la solution clé en main de Google, Wear OS, mais propose une solution maison, qu’on a trouvé plutôt bien pensée, même si on devra tirer une croix sur le riche magasin d’application de l’OS de Google. Grâce au support d’Amazon Alexa, les utilisateurs de l’assistant vocal d’Amazon pourront néanmoins y retrouver en partie leur écosystème. Avec ses boutons et son écran tactile, on trouve la navigation proposée plutôt logique. Un appui sur le bouton du haut lance la liste des applications, et un appui sur celui du bas les exercices. Ensuite, lorsqu’on est sur le cadran, un swipe vers le haut affiche le panneau des notifications, et un stipe vers le bas affiche le centre de contrôle, où l’on trouve la plupart des réglages et informations utiles, telle que l’autonomie restante, la luminosité, le mode ne pas déranger, une lampe torche, etc.

Malgré son prix contenu, l’Amazfit GTR 2 est loin d’être avare en fonctionnalités. On y retrouve bien sûr l’affichage des notifications issues de votre smartphone, Android comme iOS, et même la prise en charge des appels téléphoniques. On a même trouvé le son des appels franchement convaincants de cette manière, que ça soit pour le porteur de la montre ou celui de l’autre bout de la ligne. Malheureusement, il n’est pas possible de répondre directement à des messages reçus en utilisant le microphone intégré. Vous ne pourrez qu’en prendre connaissance avant d’y répondre sur votre smartphone.

Sur le papier, son éventail de fonction est surprenant : capteur de rythme cardiaque, cardiofréquencemètre, podomètre, capteur SpO2 pour la mesure de la saturation en oxygène dans le sang, analyse du sommeil, GPS, altimètre… Elle n’a définitivement rien à envier à des smartwatches parfois vendu au double de son prix. Néanmoins, l’expérience logicielle n’est pas non plus la même, et certaines données semblent parfois peu précises. L’analyse du sommeil, par exemple, confond souvent une période d’éveil à regarder un film ou une série avec du sommeil léger. Mais après tout, on n’est pas là face à un produit à usage médical. L’Amazfit GTR 2 pourra néanmoins vous fournir des données utiles pour détecter certaines grandes tendances.

Pour les sportifs (à qui ce modèle « Sport » se destine principalement, vous l’aurez compris), on bénéficie de 12 exercices sportifs différents, dont le cyclisme, intérieur comme extérieur, la course à pied, l’elliptique, l’escalade ou encore la natation. Le GPS s’active sur certains de ces exercices, notamment la course à pied, vous permettant de retrouver vos parcours détaillés dans l’application. C’était le point faible principal de l’Amatit GTR de première génération, et le constructeur a totalement revu sa copie pour nous proposer un GPS fiable lors des exercices.

Enfin, un mot sur l’autonomie, qu’on a trouvé tout simplement renversante. Le constructeur promet 14 jours d’autonomie, une petite prouesse pour une smartwatch qui propose autant de fonctionnalités, et à l’usage, on ne peut que confirmer ces chiffres. Avec sa batterie de 471 mAh, l’Amazfit a tenu plus de deux semaines complètes à notre poignet, même si nous ne l’avons laissé sur la table certains jours. C’est tout de même un excellent score, d’autant plus que la montre se recharge très rapidement, de 0 à 100% en seulement… deux heures. En bref, si vous hésitiez à vous procurer une montre connectée parce qu’il vous auriez dû la recharger chaque soir, l’Amazfit GTR 2 est un excellent choix !

Où acheter l’Amazfit GTR 2 ?

Notre avis

Vendue entre 170€ et 180€ en fonction des versions, l’Amazfit GTR 2 propose la plupart des fonctionnalités qu’on est en droit d’attendre d’une montre connectée, et plus encore grâce à ses très nombreux capteurs. Surtout, avec son autonomie hallucinante, elle est capable de vous durer des semaines sans passer par la case recharge. Une petite montre connectée increvable, mais sur laquelle on ne pourra toutefois pas profiter du catalogue d’applications et de cadrans de Wear OS. Pour ce prix, cela reste néanmoins une réussite.

8 / 10
Les plus
Les moins
  • Incroyablement autonome
  • Design sobre et efficace
  • Légère et confortable
  • Rapport qualité-prix
  • On ne peut pas répondre au message depuis la montre
  • OS propriétaire
  • Application mal traduite