Test

Impressions : Battlefield 3

Par François le

J’ai enfin joué à Battlefied 3… Je sais bien que vous chers lecteurs, vous n’aurez pas le bonheur de toucher à ce titre de folie avec le 26 octobre 2011. Malgré tout, je vais vous raconter ce que j’ai ressenti, lorsque j’ai enfin pu m’asseoir devant le PC de démo, pour participer à un match en mode Conquest, Sur L’une des maps Parisiennes du titre. Mais avant de pénétrer dans la salle de jeu, nous avons eu droit à un dernier briefing. Dans celui-ci, hormis les objectifs, dont je reparlerais tout à l’heure, nous avons eu aussi quelques infos sur le jeu.



Le lead designer qui nous fait la démo nous a ainsi expliqué que le titre comporterait bien un mode Deathmatch, un mode Team Deathmatch et bien entendu le mode Conquest si cher à la franchise. Evidemment, il n’a pas manqué d’insister sur l’implémentation du Battlelog, qui permettra non seulement de suivre votre progression dans le titre, mais aussi de retrouver vos amis. On a également appris que le dog tag sera personnalisable, et que nos stats de jeux y seront affichées. Mais trêve de blabla, ce n’est pas pour cela que nous sommes la… Briefing !!

Notre mission du jour commença dans un parc qui ressemble vaguement au parc Monceau, situé dans un recoin de Paris. Dès les premières secondes de jeu, on apprend qu’il nous faut reprendre des positions stratégiques à des russes bien installés (ils ont des batteries anti-aériennes) afin de récupérer l’accès au métro (deuxième zone sur 4 de cette map) et progresser (après deux zones dans le métro) vers le marché d’échange de Paris (ce doit être la bourse pour eux) afin de libérer cette partie de la capitale. Le constat saute directement aux yeux : le jeu est excessivement immersif, intense, et tout simplement magnifique (du moins dans sa version PC). Je ne saurais malheureusement pas vous dire sur quel configuration le titre tournait, mais tout fut parfait fluide. Revenons à nous moutons : ni une, ni deux, je me suis directement jeté dans un véhicule (un transport de troupes blindé équipé d’une tourelle anti-char) et ait commencé ma progression vers les batteries anti-missiles. Au départ, tout se passe bien, j’engrange quelques kills. Mon véhicule commençant gentiment à prendre des dégâts, je décide de m’en éloigner. Malgré tout, je me fais descendre… J’étais un peu trop avancer par rapport à mon escouade. On y retourne. Je m’avance cette fois-ci en faisant un peu plus attention à mon escouade. On pose les explosifs simultanément sur les deux objectifs. Encore une fois, j’entends les cris de mes camarades américains dans mon casque… On attaque la seconde zone, nous sommes dans le métro. Ici il s’agit clairement de combat rapproché, les ennemis sont en nombre, et bien installés. Malgré tout, on arrive à passer dans la troisième zone. La, les russes (l’équipes de développeurs) nous maintiennent un peu longtemps sur place… Et la partie se termine. Nous sommes malgré tout déclarés vainqueurs.

Après une partie aussi intense, j’avoue avoir bien eu du mal a rassembler tout ce que j’ai pu en retenir. Attendez-vous toutefois à un moteur graphique pensé pour apporter au gameplay ce réalisme qu’il manquait à Battlefield 2. Ici, vos lampes torches éblouiront vos ennemis, et les murs/objets sont intégralement destructibles. Je vous laisse imaginer ce que cela peut donner dans une station de métro. Pour vos donner un exemple probant, sachez simplement que dans les couloirs du métro, pour contourner vos ennemis, la solution la plus simple fut de passer… à travers les murs !

Evidemment, ces impressions ne saurait être complète,, après tout, je n’ai joué que 10 minutes à ce titre. Mais j’ai été impressionné. La prise en main et l’équilibre du gameplay semblent aux petits oignons. Autant vous dire que si la campagne solo est au niveau de ce multi, il est clair qu’EA tient un FPS AAA qui pourrait bien avoir une belle vie une fois en vente. Pour autant, faut-il enterrer le concurrent de chez Activision ? Je n’en sais rien… Après tout, je n’ai toujours pas vu la partie solo de ce titre, et je n’ai pas vu la partie multi de Modern Warfare 3. Donc pour le moment, Match Nul !

J’ai enfin joué à Battlefied 3… Je sais bien que vous chers lecteurs, vous n’aurez pas le bonheur de toucher à ce titre de folie avec le 26 octobre 2011. Malgré tout, je vais vous raconter ce que j’ai ressenti, lorsque j’ai enfin pu m’asseoir devant le PC de démo, pour participer à un match en mode Conquest, Sur L’une des maps Parisiennes du titre. Mais avant de pénétrer dans la salle de jeu, nous avons eu droit à un dernier briefing. Dans celui-ci, hormis les objectifs, dont je reparlerais tout à l’heure, nous avons eu aussi quelques infos sur le jeu.



Le lead designer qui nous fait la démo nous a ainsi expliqué que le titre comporterait bien un mode Deathmatch, un mode Team Deathmatch et bien entendu le mode Conquest si cher à la franchise. Evidemment, il n’a pas manqué d’insister sur l’implémentation du Battlelog, qui permettra non seulement de suivre votre progression dans le titre, mais aussi de retrouver vos amis. On a également appris que le dog tag sera personnalisable, et que nos stats de jeux y seront affichées. Mais trêve de blabla, ce n’est pas pour cela que nous sommes la… Briefing !!

Notre mission du jour commença dans un parc qui ressemble vaguement au parc Monceau, situé dans un recoin de Paris. Dès les premières secondes de jeu, on apprend qu’il nous faut reprendre des positions stratégiques à des russes bien installés (ils ont des batteries anti-aériennes) afin de récupérer l’accès au métro (deuxième zone sur 4 de cette map) et progresser (après deux zones dans le métro) vers le marché d’échange de Paris (ce doit être la bourse pour eux) afin de libérer cette partie de la capitale. Le constat saute directement aux yeux : le jeu est excessivement immersif, intense, et tout simplement magnifique (du moins dans sa version PC). Je ne saurais malheureusement pas vous dire sur quel configuration le titre tournait, mais tout fut parfait fluide. Revenons à nous moutons : ni une, ni deux, je me suis directement jeté dans un véhicule (un transport de troupes blindé équipé d’une tourelle anti-char) et ait commencé ma progression vers les batteries anti-missiles. Au départ, tout se passe bien, j’engrange quelques kills. Mon véhicule commençant gentiment à prendre des dégâts, je décide de m’en éloigner. Malgré tout, je me fais descendre… J’étais un peu trop avancer par rapport à mon escouade. On y retourne. Je m’avance cette fois-ci en faisant un peu plus attention à mon escouade. On pose les explosifs simultanément sur les deux objectifs. Encore une fois, j’entends les cris de mes camarades américains dans mon casque… On attaque la seconde zone, nous sommes dans le métro. Ici il s’agit clairement de combat rapproché, les ennemis sont en nombre, et bien installés. Malgré tout, on arrive à passer dans la troisième zone. La, les russes (l’équipes de développeurs) nous maintiennent un peu longtemps sur place… Et la partie se termine. Nous sommes malgré tout déclarés vainqueurs.

Après une partie aussi intense, j’avoue avoir bien eu du mal a rassembler tout ce que j’ai pu en retenir. Attendez-vous toutefois à un moteur graphique pensé pour apporter au gameplay ce réalisme qu’il manquait à Battlefield 2. Ici, vos lampes torches éblouiront vos ennemis, et les murs/objets sont intégralement destructibles. Je vous laisse imaginer ce que cela peut donner dans une station de métro. Pour vos donner un exemple probant, sachez simplement que dans les couloirs du métro, pour contourner vos ennemis, la solution la plus simple fut de passer… à travers les murs !

Evidemment, ces impressions ne saurait être complète,, après tout, je n’ai joué que 10 minutes à ce titre. Mais j’ai été impressionné. La prise en main et l’équilibre du gameplay semblent aux petits oignons. Autant vous dire que si la campagne solo est au niveau de ce multi, il est clair qu’EA tient un FPS AAA qui pourrait bien avoir une belle vie une fois en vente. Pour autant, faut-il enterrer le concurrent de chez Activision ? Je n’en sais rien… Après tout, je n’ai toujours pas vu la partie solo de ce titre, et je n’ai pas vu la partie multi de Modern Warfare 3. Donc pour le moment, Match Nul !