Test

Impressions – Diablo III : Portage d’enfer

Jeux-Video

Par Jules le

On s’attendait à ce que Blizzard joue la carte Hearthstone pour s’incruster sur la Switch. Pourtant, c’est avec Diablo III que l’éditeur va faire ses premiers pas sur la console hybride de Nintendo. Et on n’était pas au bout de nos surprises.  

Achetez Diablo III sur switch au meilleur prix :

En apprenant l’arrivée du dernier de la saga de hack and slash de Blizzard, dans une “Eternal Edition” qui regroupe tous les DLCs, nous n’avons pas pu nous empêcher de sourire en pensant à quel point les capacités de la Switch allaient être sur les genoux et faire ramer le bousin. Un rictus qui s’est même transformé en éclat de rire lorsque l’on a appris que l’on pouvait jouer à 4 sur la même console.

Grâce à un rite chamanique ou démoniaque, dont lui seul a le secret, Blizzard a appris notre scepticisme et a donc décidé de venir à la rédac’ avec un coffre (au sens littéral) bourré de Switch pour nous faire oublier nos pensées impies.

La fluidité comme maître mot

On ne va pas vous faire l’insulte de vous rappeler l’intrigue de Diablo III. Le jeu a fêté ses 6 printemps cette année et il y a de grandes chances que vous l’ayez déjà dosé en long, en large et en travers sur PC. Si ce n’est pas le cas, le portage sur Switch de Diablo III est la bonne occasion de rattraper ce retard.

On va être franc, on a essayé de mettre le jeu au pied du mur, en multipliant les combats contre des hordes de monstres. Mais rien n’y a fait. Contrairement à l’A86 un samedi matin de vacances scolaires, Diablo III est resté fluide tout du long de notre session de trois heures. Session qui s’est interrompue en raison de l’épuisement de la batterie.

En mode portable, le titre tourne en 720p à 60 fps constants. Dockée, la console crache une image en 960p, là encore à 60 fps.

 

Évidemment, en raison des capacités de la console, Diablo 3 est moins beau sur Switch que sur PC. Loin d’être affreux, le portage amène cependant un véritable souci de lisibilité. Lire les textes en mode portable est par moment un véritable pète-rétine. De même, en plein combat il est parfois difficile de distinguer qui est qui. Surtout quand quatre joueurs jouent ensemble sur la même console.

L’enfer, c’est les autres

Là encore, la Switch tient bien sur ses appuis et propose une expérience de jeu sans accroc. On a bien constaté un petit ralentissement à l’entrée d’un donjon, mais on ne lui en veut pas trop.

En revanche, privilégiez le dock pour jouer à 4 en local sur la même machine. Sinon, préparez-vous à affronter un écran surchargé d’informations (les barres de vie de chaque personnage logent dans les quatre coins de l’écran) et à la limite de l’imbitable en combat.

Autre gros défaut de cette configuration, la navigation dans les menus met en pause la partie pour l’intégralité des joueurs. Un système qui, vous l’aurez deviné, devient rapidement agaçant dans un jeu où la gestion de l’inventaire est primordiale.

Pour le reste, que ce soit seul ou à plusieurs, la prise en main est intuitive et le mapping des touches assez agréable pour ne pas vous coller une tendinite à chaque action.

Achetez Diablo III sur switch au meilleur prix :

 

Notre avis

En résumé, Blizzard a fait du bon boulot pour son portage sur Switch de Diablo 3. Si elle ne vous flatte pas la rétine comme la mouture PC, cette version agrémentée des DLCs vous offrira une bonne occasion de vous replonger dans le monde du Sanctuaire, et ce, aussi bien dans lors de vos déplacements que sur les toilettes.

Diablo 3 : Eternal Edition sortira le 2 novembre sur Switch.