Test

[Impressions] Guitar Hero Live

Par Corentin le

Il a rendu un genre extrêmement populaire et a fait acheter des millions et des millions de guitare en plastiques. Il a permis à des millions...

Il a rendu un genre extrêmement populaire et a fait acheter des millions et des millions de guitare en plastiques. Il a permis à des millions de personnes de se prendre pour une star du rock sans avoir la moindre notion de solfège. Il a permis à des millions de placards et autres caves de contenir des périphériques qui prenaient décidément beaucoup trop de place dans les appartements. Mesdames et messieurs, Guitar Hero est de retour. Et il faut tout racheter.

Il faut tout racheter, car FreeStyleGames, le développeur, a fait quelque chose de plutôt osé, il faut bien le dire. Il a changé la position des frettes sur la guitare, chose qui, en 10 ans d’existence de la franchise, n’a jamais été faite. C’est un peu comme si du jour au lendemain, on disait aux gens « ouais, bah maintenant, dans Mario, c’est B pour sauter et A pour courir ». Ça n’est pas intrinsèquement gênant, mais ça remet en cause un certain nombre d’habitudes qu’on a.


Vous l’aurez certainement tous déjà vu dans les différents trailers ou dans les photos partagées par Activision. Les six touches seront désormais réparties en deux colonnes, une blanche et une noire, chacune de 3 frettes. Avant, les touches n’étaient qu’au nombre de 5 et elles étaient réparties sur une seule colonne.

Les effets sont assez immédiats. Il faut passer d’une colonne à l’autre assez rapidement ce qui demande un exercice mental bien différent. Car dans les anciens Guitar Hero, il y avait un mur de difficulté représenté par la 5e frette. En effet, pour y accéder, il fallait nécessairement décaler sa main sur le manche. Ainsi, la position de chaque doigt était modifiée et il fallait changer intégrer le fait que la touche sous chaque doigt avait changé. La première frette devenait également inaccessible et dès qu’il fallait la rejouer, hop, il fallait replacer sa main.

Maintenant, eh bien, il n’y a plus besoin de décaler sa main. Par contre, il faut toujours rester prêt à aller enclencher les touches de derrière, mais dans l’ensemble, cette nouvelle disposition devient plus facile et demande moins de gymnastique mentale. Je ne suis pas moi-même un très grand joueur de Guitar Hero, mais il m’a fallu une demi-chanson seulement pour commencer à entrer dans cette nouvelle configuration.

[nextpage title=”Musique pour tous”]

« Nous voulions rendre le jeu plus accessible pour les nouveaux joueurs », me dit-on alors que je me faisais la main sur une chanson de Fall Out Boy sur laquelle je me débrouille plutôt bien. En effet ! Je ne perds pas ! C’est fou, je pensais vraiment que j’allais me louper et que la chanson allait s’arrêter. « Et c’est toujours parce qu’on veut rendre le jeu le plus accessible possible qu’il n’y a plus de barre de vie ! » Ah. Ah oui, ça explique pourquoi je ne perds pas.

Bon en vrai, je ne m’en sortais pas trop mal. Car le vrai nouveau feedback du jeu se situe dorénavant dans les scènes filmées en arrière-plan. Fini les arrière-plans en 3D un peu moches et bonjour les scènes remplies de vraies personnes. En réalité, plusieurs versions de la même scène ont été tournées et le jeu va passer de l’une à l’autre en fonction des performances du joueur. Ainsi les fans qui criaient de manière hystérique peuvent devenir froids, voire vous jeter des objets à la tronche si jamais votre solo se passe mal. De la même manière, les membres de votre groupe vous regarderont d’un bon ou d’un mauvais œil si vous enchaînez les mauvaises notes. L’emphase est ainsi mise sur l’immersion et moins sur le système de jeu. En tout cas dans ce mode Guitar Hero Live.

Car de l’autre côté, vient le mode Guitar Hero TV, l’équivalent du mode freeplay, qui proposera soit de jouer les chansons indépendamment, soit de jouer sur des programmes prédéterminés, qui proposeront des chansons autour d’un thème, d’un groupe, d’un genre, ou d’une époque. Dans ces chaînes, il ne sera pas possible de choisir les chansons qui viennent, mais ce mode proposera d’autres features intéressantes, comme des compétitions en temps réel avec tous les autres joueurs sur le même flux. Contrairement au mode Guitar Hero Live, ce mode permettra de jouer sur des clips vidéo. Notons également que ce mode Guitar Hero TV proposera une expérience multi en local, là où le mode Guitar Hero Live ne propose qu’une campagne solo. Il est également annoncé que le jeu proposera des microtransactions pour débloquer plus rapidement certains contenus bloqués.

Ce qui est certain, c’est que Guitar Hero Live a effectué une transformation. Est-ce une bonne ou une mauvaise transformation, il n’est pas encore possible de le dire tant les habitudes vont être changées. Il faudrait, vraiment, mettre la main beaucoup bien plus longuement sur le soft. Mais ce qui est sûr, c’est que ce positionnement résolument axé grand public trouvera forcément de la place aux côtés de Rock Band 4 d’Harmonix qui cible, quant à lui, les fans de la première heure, sans toucher à la recette qui a toujours fait son succès. Mon petit doigt me dit que les deux licences devraient renouer, chacune de leur côté, avec leur succès d’antan.