Test

Impressions : Vanquish

Par François le

Souvent nommé le Gears of War Japonais, Vanquish est certainement un très gros jeu d’action… Mais est-il vraiment à la hauteur de nos/vos attentes ?

Ben à vous de juger, vous trouverez mes impressions, et quelques screenshots, dans la suite !

20915vq100519_024

Bon autant vous le dire tout de suite, Shinji Mikami avoue clairement avoir puisé son inspiration dans Gears of War, on retrouve quelques-unes des avancées que Gears avait apporté au FPS dans ce titre. Nous voici devant un TPS (third Person Shooter) à la japonaise, survitaminé, doté d’une réalisation sans faille (mais tout de même pas à la hauteur d’un Unreal Engine 3).

Le pitch ? Prenez un scientifique américain (non pas Gordon), faites lui développer une armure de combat surpuissante (qui est un peu le centre du titre), et faites-lui utiliser pour défendre une station spatiale géante contre des hordes d’ennemis robotisés et Russe. Bon vu comme cela, c’est sur que cela fait un peu court… Mais l’armure est l’élément qui change tout !

Elle permet à son porteur énormément de choses, au niveau des déplacements par exemple, elle vous permet de Dasher (glisser rapidement) à genoux, sur le dos ou même en l’air tout en shootant tout ce qui bouge. Vous pourrez donc par exemple glisser vers les couvertures derrière lesquelles se cachent vos ennemis, enclencher un mode “Slow Motion” et prendre votre temps pour les dégommer, mais aussi stopper les roquettes qui viendraient vers vous ! Ce mode slow motion se déclenche d’ailleurs automatiquement lorsque vous prenez un peu trop de dégâts, ce qui vous permettra de vous sortir de situation un peu trop chaude sans trop de mal. Pour éviter de devoir choisir entre les différents types d’armes, l’armure dispose du Blade System qui vous permet de scanner les armes que vous trouverez, l’arme disponible dans l’armure se transformant en fonction des armes ramassées. L’attaque de corps à corps dépend aussi de l’arme sélectionnée. D’ailleurs pour ne pas non plus vous obliger à gérer les améliorations d’armes, sachez que plus vous ramassez un type d’arme, plus le niveau de celle-ci augmente !

Petit clin d’oeil du concepteur, l’appui sur la touche select fait remonter le casque du héros et lui fait profiter d’une pause clope… Une fois jetée, elle attire l’attention des machines, vous permettant de prendre l’avantage !!

Le style graphique très japonais du titre devrait plaire au fan de japanime, je trouve pour ma part l’armure très réussie, et très fine, avec une vraie impression de vitesse et de précision. Les ennemis, variés, ne sont pas toujours aussi réussis, mais le tout reste cohérent. L’aire de jeu, la station spatiale, est vraiment vaste et variée, et surtout très lumineuse.

J’ai été vraiment agréablement surpris par ce titre, j’ai toujours un peu de mal avec les shoots japonais, mais je pense pouvoir prendre du plaisir sur celui-ci… Et c’est déjà une victoire !

Souvent nommé le Gears of War Japonais, Vanquish est certainement un très gros jeu d’action… Mais est-il vraiment à la hauteur de nos/vos attentes ?

Ben à vous de juger, vous trouverez mes impressions, et quelques screenshots, dans la suite !

20915vq100519_024

Bon autant vous le dire tout de suite, Shinji Mikami avoue clairement avoir puisé son inspiration dans Gears of War, on retrouve quelques-unes des avancées que Gears avait apporté au FPS dans ce titre. Nous voici devant un TPS (third Person Shooter) à la japonaise, survitaminé, doté d’une réalisation sans faille (mais tout de même pas à la hauteur d’un Unreal Engine 3).

Le pitch ? Prenez un scientifique américain (non pas Gordon), faites lui développer une armure de combat surpuissante (qui est un peu le centre du titre), et faites-lui utiliser pour défendre une station spatiale géante contre des hordes d’ennemis robotisés et Russe. Bon vu comme cela, c’est sur que cela fait un peu court… Mais l’armure est l’élément qui change tout !

Elle permet à son porteur énormément de choses, au niveau des déplacements par exemple, elle vous permet de Dasher (glisser rapidement) à genoux, sur le dos ou même en l’air tout en shootant tout ce qui bouge. Vous pourrez donc par exemple glisser vers les couvertures derrière lesquelles se cachent vos ennemis, enclencher un mode “Slow Motion” et prendre votre temps pour les dégommer, mais aussi stopper les roquettes qui viendraient vers vous ! Ce mode slow motion se déclenche d’ailleurs automatiquement lorsque vous prenez un peu trop de dégâts, ce qui vous permettra de vous sortir de situation un peu trop chaude sans trop de mal. Pour éviter de devoir choisir entre les différents types d’armes, l’armure dispose du Blade System qui vous permet de scanner les armes que vous trouverez, l’arme disponible dans l’armure se transformant en fonction des armes ramassées. L’attaque de corps à corps dépend aussi de l’arme sélectionnée. D’ailleurs pour ne pas non plus vous obliger à gérer les améliorations d’armes, sachez que plus vous ramassez un type d’arme, plus le niveau de celle-ci augmente !

Petit clin d’oeil du concepteur, l’appui sur la touche select fait remonter le casque du héros et lui fait profiter d’une pause clope… Une fois jetée, elle attire l’attention des machines, vous permettant de prendre l’avantage !!

Le style graphique très japonais du titre devrait plaire au fan de japanime, je trouve pour ma part l’armure très réussie, et très fine, avec une vraie impression de vitesse et de précision. Les ennemis, variés, ne sont pas toujours aussi réussis, mais le tout reste cohérent. L’aire de jeu, la station spatiale, est vraiment vaste et variée, et surtout très lumineuse.

J’ai été vraiment agréablement surpris par ce titre, j’ai toujours un peu de mal avec les shoots japonais, mais je pense pouvoir prendre du plaisir sur celui-ci… Et c’est déjà une victoire !