Test

Impressions : Bulletstorm

Par François le

Voila un des titres les plus surprenants qu’il m’est été donné de voir pendant l’E3 cette année… Un pitch simple : Faire du frag, oui, mais avec style !

Dans la suite, mes impressions sur ce jeu de frag de fou, et quelques screens…

Bulletstorm_Screen_1

Bulletstorm est le Burnout du FPS… Et ça, ce n’est pas moi qui le dit, mais EA, Epic et People Can Fly… Et quand les créateurs de Gears Of War s’allient aux créateurs de Painkiller, ça ne peut qu’être vrai ! Et c’est en effet la première impression que l’on a lorsque l’on prend le pad en main.

Le scénario du titre a été écrit par le créateur du comic Punisher (Rick Remender). Le jeu se déroule sur la planète Stygia, le héros, Grayson Hunt, un pirate de l’espace a été exilé par un groupe militaire nommée la Fédération. Pour se venger, la bande de pirate de Grayson décide d’attaquer un vaisseau de la fédération. Durant la bataille spatiale les deux vaisseaux sont gravement endommagés, et s’écrasent sur la planète, qui est une ancienne colonie touristique qui a subi un cataclysme, les villes étant maintenant la proie d’une végétation infâme et rampante…

Les designs futuristes des personnages, et l’humour omniprésent ne sont pas sans rappeler le grand Duke Nukem. Le gameplay laisse une grande liberté stratégique, et vous serez bien avisé d’utiliser au maximum les décors pour enchainer au mieux les frags. Un exemple ? Prenons un chemin assez droit, contenant une bonne masse de cactus géant… Eh bien, plutôt que de foncer pour buter tous les ennemis d’un coup au bout de la route, il vaut mieux balancer quelques ennemis dans les cactus, puis coller des grenades sur les autres, afin d’augmenter efficacement le nombre de points. Le jeu vous récompensera pour votre style, donc au lieu de tirer toujours dans le bide de vos ennemis, utiliser le décors, fait sauter en l’air vos ennemis pour pouvoir leur décoller la tête a grand coup de double grenade déclenchées en simultanée !

Evidemment, vos tueries vous rapportent des points… Et ces points vont vous être utiles pour acheter de nouvelles armes, de nouvelles fonctionnalités, mais également à faire monter les « niveaux » de votre personnages. La encore, difficile d’en savoir plus, la démo ne nous laissant pas nous balader n’importe ou dans les menus…La démo présenté sur le stand EA ne comprenait pas (en tout cas dans le temps imparti pour le test) de boss de fin de niveau, mais on nous a assuré que cela ferait parti intégrante du gameplay. On devrait donc devoir chercher les points vitaux des boss, et plusieurs phases devraient être nécessaire pour en venir à bout.

Voilà un FPS assez atypique, et peut être encore plus Bad-ass que Gears Of War… La bonne nouvelle ? Il est multiplateforme, et devrait donc ravir les joueurs PC, comme console… En tout cas, si une démo se présente avant la sortie (toujours prévue pour 2011), il faudra se jeter dessus !

Voila un des titres les plus surprenants qu’il m’est été donné de voir pendant l’E3 cette année… Un pitch simple : Faire du frag, oui, mais avec style !

Dans la suite, mes impressions sur ce jeu de frag de fou, et quelques screens…

Bulletstorm_Screen_1

Bulletstorm est le Burnout du FPS… Et ça, ce n’est pas moi qui le dit, mais EA, Epic et People Can Fly… Et quand les créateurs de Gears Of War s’allient aux créateurs de Painkiller, ça ne peut qu’être vrai ! Et c’est en effet la première impression que l’on a lorsque l’on prend le pad en main.

Le scénario du titre a été écrit par le créateur du comic Punisher (Rick Remender). Le jeu se déroule sur la planète Stygia, le héros, Grayson Hunt, un pirate de l’espace a été exilé par un groupe militaire nommée la Fédération. Pour se venger, la bande de pirate de Grayson décide d’attaquer un vaisseau de la fédération. Durant la bataille spatiale les deux vaisseaux sont gravement endommagés, et s’écrasent sur la planète, qui est une ancienne colonie touristique qui a subi un cataclysme, les villes étant maintenant la proie d’une végétation infâme et rampante…

Les designs futuristes des personnages, et l’humour omniprésent ne sont pas sans rappeler le grand Duke Nukem. Le gameplay laisse une grande liberté stratégique, et vous serez bien avisé d’utiliser au maximum les décors pour enchainer au mieux les frags. Un exemple ? Prenons un chemin assez droit, contenant une bonne masse de cactus géant… Eh bien, plutôt que de foncer pour buter tous les ennemis d’un coup au bout de la route, il vaut mieux balancer quelques ennemis dans les cactus, puis coller des grenades sur les autres, afin d’augmenter efficacement le nombre de points. Le jeu vous récompensera pour votre style, donc au lieu de tirer toujours dans le bide de vos ennemis, utiliser le décors, fait sauter en l’air vos ennemis pour pouvoir leur décoller la tête a grand coup de double grenade déclenchées en simultanée !

Evidemment, vos tueries vous rapportent des points… Et ces points vont vous être utiles pour acheter de nouvelles armes, de nouvelles fonctionnalités, mais également à faire monter les « niveaux » de votre personnages. La encore, difficile d’en savoir plus, la démo ne nous laissant pas nous balader n’importe ou dans les menus…La démo présenté sur le stand EA ne comprenait pas (en tout cas dans le temps imparti pour le test) de boss de fin de niveau, mais on nous a assuré que cela ferait parti intégrante du gameplay. On devrait donc devoir chercher les points vitaux des boss, et plusieurs phases devraient être nécessaire pour en venir à bout.

Voilà un FPS assez atypique, et peut être encore plus Bad-ass que Gears Of War… La bonne nouvelle ? Il est multiplateforme, et devrait donc ravir les joueurs PC, comme console… En tout cas, si une démo se présente avant la sortie (toujours prévue pour 2011), il faudra se jeter dessus !