Test

Impressions : Virtua Tennis 4 (PS Vita)

Par Rédacteur Invité le

Loin d’avoir fait l’unanimité sur consoles, Virtua Tennis 4 tente toutefois l’aventure une seconde fois sur la nouvelle console portable de Sony. Et croyez-le ou non, mais le résultat final pourrait bien être des plus plaisants, pour peu que vous ne soyez pas réfractaires au tennis « arcade ».

Désormais éclipsée par la série Top Spin, Virtua Tennis demeure toutefois une licence bénéficiant de l’appui d’une certaine frange de joueurs (nostalgiques ?). La voir débarquer sur PS Vita pourrait donc être une bonne surprise pour ces derniers, mais aussi pour les gamers curieux. Contre toute attente, le soft s’affiche d’ailleurs comme l’une des plus belles réalisations de la portable de Sony, en arborant des graphismes fins et travaillés, quasiment vierges de tout aliasing. Aussi, la fluidité est au rendez-vous, et les échanges, bien qu’assez rapide et puissants, passent comme une lettre à la poste.

Et puis, s’il vous sera possible de profiter d’une prise en main on ne peut plus classique combinant le stick analogique et les boutons physiques, sachez que SEGA a eu la bonne idée de tirer parti de l’écran tactile de la PS Vita. Ainsi, vous pourrez relancer la balle en dessinant un trait sur la trajectoire de la balle. Contrairement à ce qu’on aurait pu imaginer, le tout répond sans aucun problème, et vous serez d’ailleurs en mesure de jongler entre amortis, lobs et coups droits après quelques minutes d’échauffement. Ajoutez à cela le fait que cette version embarquera grosso-modo le même contenu que ses homologues consoles, et tirez votre conclusion. Oui, il y a des chances que nous soyons face à une future réussite !

Loin d’avoir fait l’unanimité sur consoles, Virtua Tennis 4 tente toutefois l’aventure une seconde fois sur la nouvelle console portable de Sony. Et croyez-le ou non, mais le résultat final pourrait bien être des plus plaisants, pour peu que vous ne soyez pas réfractaires au tennis « arcade ».

Désormais éclipsée par la série Top Spin, Virtua Tennis demeure toutefois une licence bénéficiant de l’appui d’une certaine frange de joueurs (nostalgiques ?). La voir débarquer sur PS Vita pourrait donc être une bonne surprise pour ces derniers, mais aussi pour les gamers curieux. Contre toute attente, le soft s’affiche d’ailleurs comme l’une des plus belles réalisations de la portable de Sony, en arborant des graphismes fins et travaillés, quasiment vierges de tout aliasing. Aussi, la fluidité est au rendez-vous, et les échanges, bien qu’assez rapide et puissants, passent comme une lettre à la poste.

Et puis, s’il vous sera possible de profiter d’une prise en main on ne peut plus classique combinant le stick analogique et les boutons physiques, sachez que SEGA a eu la bonne idée de tirer parti de l’écran tactile de la PS Vita. Ainsi, vous pourrez relancer la balle en dessinant un trait sur la trajectoire de la balle. Contrairement à ce qu’on aurait pu imaginer, le tout répond sans aucun problème, et vous serez d’ailleurs en mesure de jongler entre amortis, lobs et coups droits après quelques minutes d’échauffement. Ajoutez à cela le fait que cette version embarquera grosso-modo le même contenu que ses homologues consoles, et tirez votre conclusion. Oui, il y a des chances que nous soyons face à une future réussite !