Test

Impressions – WWE 13

Par François le

Il y a une catégorie de franchises qui ne parle qu’aux fans… WWE est clairement une de celle-là. Ce nouvel opus reste-t-il dans cette logique ? Ou apporte-t-il ce qu’il faut de nouveauté pour plaire à une nouvelle population de joueurs ?


“You want some? Come,and get some!”

Histoire de mettre les choses en perspective, je rappelle que la World Wrestling Entertainment, Inc. (WWE) est la plus grande entreprise de catch « professionnel » au monde, avec près de 14.4 millions de téléspectateurs aux US (et une rediffusion localisée dans 145 pays). On peut donc comprendre qu’une demande existe pour un jeu basé sur cette franchise. Pour être sûr de répondre aux fans, THQ a voulu utiliser la licence jusqu’au bout, et propose donc la totalité des arènes, et un nombre plus que conséquent de combattants. Vous pourrez notamment jouer avec Mike Tyson par exemple, qui a été un « Enforcer » (un rôle scénarisé pendant un combat) il y a peu. Vous aurez aussi la possibilité de revivre certains moments « historiques », avec un gameplay basé sur des objectifs précis, afin de coller à la réalité. Les deux branches de la WWE (Raw et Smackdown) sont bien entendues représentées.

Il est petit Mike Tyson en fait…

WWE 12 avait été un épisode de transition, avec l’apparition d’un moteur 3D plus réaliste. Cette année, THQ ne touche pas réellement au gameplay (mais à priori, ce dernier est parfait pour les fans de la série) mais essaye d’aller plus loin dans le réalisme, en travaillant sur l’ambiance sonore et visuelle autour des combats. L’ambiance sonore est basée sur l’enregistrement du brouhaha du public pendant un grand nombre de combat, et la gestion dynamique de ce dernier dans le jeu afin de mettre les joueurs dans l’ambiance. Dans la même logique, les spectateurs sont gérés de manière contextuelle et peuvent brandir des pancartes ou encore réagir à certaines actions durant les combats. Ils sont également habillés en fonction des combattants. Toujours pour coller au plus près de la réalité, les développeurs ont incorporés des mouvements devenus classiques pendant l’année. Comme la destruction du ring lors d’un match, ou celle de la table des commentateurs. Ces moments seront d’ailleurs soulignés par un petit replay sous plusieurs angles.

Et hop, un ring de moins.

Une fois passé la réalisation franchement datée par endroit du titre (surtout au niveau du moteur physique et du placement des personnages sur le ring), on notera que le titre répond surtout au besoin des fans qui se sont appropriés les combattants. Du coup, le titre est surtout fun à jouer à deux (ou à plus en se faisant un petit tournoi). En termes de gameplay pur, c’est relativement simpliste, avec tout de même un système de contre basé sur le timing. On est face à un jeu de combat bien ficelé, dont les mouvements s’enchainent bien, avec un rythme qui correspond bien au « sport » qu’il essaye de simuler. Chaque catcheur dispose de son entrée en scène classique, mais également de ses « signatures moves », les fans devraient hurler devant leur télé !

Le catcheur de Dublin !

Le titre est clairement dédié aux fans de la WWE. Eux seuls sont capables d’accepter les errances de la réalisation parfois un peu douteuse du titre. Contrat réussi pour ce nouvel opus de ce point de vue-là. Pour un non-initié, qui lui, du coup, ne comprendra pas l’engouement, le titre n’a que peu d’intérêt. Il sera dans les bacs pour Xbox 360 et PS3, le 30 octobre 2012.

Il y a une catégorie de franchises qui ne parle qu’aux fans… WWE est clairement une de celle-là. Ce nouvel opus reste-t-il dans cette logique ? Ou apporte-t-il ce qu’il faut de nouveauté pour plaire à une nouvelle population de joueurs ?


“You want some? Come,and get some!”

Histoire de mettre les choses en perspective, je rappelle que la World Wrestling Entertainment, Inc. (WWE) est la plus grande entreprise de catch « professionnel » au monde, avec près de 14.4 millions de téléspectateurs aux US (et une rediffusion localisée dans 145 pays). On peut donc comprendre qu’une demande existe pour un jeu basé sur cette franchise. Pour être sûr de répondre aux fans, THQ a voulu utiliser la licence jusqu’au bout, et propose donc la totalité des arènes, et un nombre plus que conséquent de combattants. Vous pourrez notamment jouer avec Mike Tyson par exemple, qui a été un « Enforcer » (un rôle scénarisé pendant un combat) il y a peu. Vous aurez aussi la possibilité de revivre certains moments « historiques », avec un gameplay basé sur des objectifs précis, afin de coller à la réalité. Les deux branches de la WWE (Raw et Smackdown) sont bien entendues représentées.

Il est petit Mike Tyson en fait…

WWE 12 avait été un épisode de transition, avec l’apparition d’un moteur 3D plus réaliste. Cette année, THQ ne touche pas réellement au gameplay (mais à priori, ce dernier est parfait pour les fans de la série) mais essaye d’aller plus loin dans le réalisme, en travaillant sur l’ambiance sonore et visuelle autour des combats. L’ambiance sonore est basée sur l’enregistrement du brouhaha du public pendant un grand nombre de combat, et la gestion dynamique de ce dernier dans le jeu afin de mettre les joueurs dans l’ambiance. Dans la même logique, les spectateurs sont gérés de manière contextuelle et peuvent brandir des pancartes ou encore réagir à certaines actions durant les combats. Ils sont également habillés en fonction des combattants. Toujours pour coller au plus près de la réalité, les développeurs ont incorporés des mouvements devenus classiques pendant l’année. Comme la destruction du ring lors d’un match, ou celle de la table des commentateurs. Ces moments seront d’ailleurs soulignés par un petit replay sous plusieurs angles.

Et hop, un ring de moins.

Une fois passé la réalisation franchement datée par endroit du titre (surtout au niveau du moteur physique et du placement des personnages sur le ring), on notera que le titre répond surtout au besoin des fans qui se sont appropriés les combattants. Du coup, le titre est surtout fun à jouer à deux (ou à plus en se faisant un petit tournoi). En termes de gameplay pur, c’est relativement simpliste, avec tout de même un système de contre basé sur le timing. On est face à un jeu de combat bien ficelé, dont les mouvements s’enchainent bien, avec un rythme qui correspond bien au « sport » qu’il essaye de simuler. Chaque catcheur dispose de son entrée en scène classique, mais également de ses « signatures moves », les fans devraient hurler devant leur télé !

Le catcheur de Dublin !

Le titre est clairement dédié aux fans de la WWE. Eux seuls sont capables d’accepter les errances de la réalisation parfois un peu douteuse du titre. Contrat réussi pour ce nouvel opus de ce point de vue-là. Pour un non-initié, qui lui, du coup, ne comprendra pas l’engouement, le titre n’a que peu d’intérêt. Il sera dans les bacs pour Xbox 360 et PS3, le 30 octobre 2012.