Test

Test Jabra Elite 85t : à trop vouloir faire comme les élites, les Elite se délitent

Audio

Par Jerome Durel le

Avec les Elite 85t, Jabra ajoute pour la première fois de la réduction de bruit à sa célèbre série d'écouteurs true wireless tout en faisant sensiblement monter les prix. Un pari qui le met en face des indétrônables AirPods Pro et Sony WF-1000XM3. Faut-il encore le tenir...

Jabra s’est fait un nom dans le domaine des écouteurs true wireless grâce à ses Elite 65t il y a quelques années. Essai transformé par les 75t l’année dernière, et voici donc, fin 2020, les 85t. Pour la première fois, la marque danoise propose des écouteurs proposant nativement la réduction de bruit active et c’est donc ce qui les distingue principalement de ses devanciers. Nativement est important, car Jabra s’était déjà essayé à l’ANC sur les 75t, mais il était arrivé par le biais d’une mise à jour. Les écouteurs n’étaient donc pas pensés autour de la réduction de bruit.

Les 85t viennent ainsi se frotter à des produits désormais bien, voire très bien installés, sur le marché des écouteurs true wireless à réduction de bruit active. On citera en premier lieu les AirPods Pro d’Apple et les WF-1000XM3 de Sony, et on pourrait ajouter les Sennheiser Momentum True Wireless pour finir ce top 3. C’est d’autant plus vrai qu’ils logent dans la même zone tarifaire avec un tarif annoncé de 249 euros. Tout le défi pour Jabra est donc de venir trouver sa place dans le trio pour au mieux monter sur le podium ou, au pire, venir former un quatuor avec les trois autres ténors. À condition que la proposition de Jabra tienne debout.

Ergonomie et design

Jabra ne réinvente pas la roue avec ses Elite 85t, on retrouve un design et une ergonomie rappelant très nettement les 75t. Tant sur les écouteurs eux-mêmes que sur le boîtier. Les écouteurs optent donc pour un format intra-auriculaire (c’est mieux pour l’ANC) qui viendra se loger dans le conduit auditif. Les écouteurs ont de plus le mérite d’être discrets puisqu’aucune tige ne vient dépasser, et disposent sur le dessus de boutons physiques.

Même en l’absence d’ailettes supplémentaires, les écouteurs ne bougent pas dans l’usage quotidien, et nous n’avons pas subi de pertes intempestives dans le cadre de notre test, que cela soit en marchant ou en secouant la tête. Les joggeurs devraient donc être rassurés quant à la possibilité de les utiliser pendant leur session. Ces derniers apprécieront également la certification IPx4, la pluie et la sueur seront sans effet sur eux.

Pour ce qui est du boîtier, pas de surprise non plus : il reprend le même format que les 75t. Les écouteurs sont maintenus voire même “aspirés” dans leurs logements respectifs par un jeu d’aimants, ce qui facilite grandement le rangement. À ce petit jeu là, nous sommes vraiment au niveau de ce que propose Apple sur ses AirPods (Pro). Le boîtier se recharge via USB C, comme la plupart des smartphones modernes, ce qui évitera d’avoir à emporter un câble supplémentaire en vacances… sauf si vous avez un iPhone puisqu’ils sont toujours actuellement livrés avec un câble Lightning. Comme celle des AirPods Pro, la boîte est compatible avec la recharge sans fil. Là encore, c’est très appréciable. Au final, nous avons donc des écouteurs clairement au niveau de ce que proposent les meilleurs du marché.

Audio et réduction de bruit active

Les Jabra Elite 85t supportent les codecs AAC et SBC et proposent des prestations audio globalement satisfaisantes. C’est dans les détails que va venir se loger le diable. À l’oreille, la signature est plutôt “basseuse”, elle est en ce sens comparable à celle des WF-1000xM3 de Sony. Aucun problème sur les médiums qui restent respectés et équilibrés, mais les aigus sont un peu à la peine. Rien de dramatique, mais cela entraîne parfois quelques soucis de clarté sur des musiques très riches en instruments, les graves auront tendance à couvrir un peu l’ensemble.

C’est d’autant plus vrai à fort volume. Si l’on peut monter assez haut sans problème, à pleine puissance le rendu deviendra assez brouillon avec en prime des cuivres très, trop, métalliques. Apple maîtrise un peu mieux le sujet sur les AirPods Pro. Ceci étant dit, les 85t, comme le nous disions plus haut, demeurent des écouteurs de qualité et nul doute qu’ils ne seront pas pris en défaut dans la vie de tous les jours.

Là où les Jabra Elite 85t vont marquer le pas par rapport à des AirPods Pro ou des WF-1000XM3, c’est sur la réduction de bruit active. Si cette dernière fait effectivement son effet, elle est moins efficace. La différence est audible en passant de l’un à l’autre. Mais vous trouverez néanmoins largement de quoi vous enfermer dans votre bulle en marchant dans la rue ou dans les transports. Il en va de même pour le mode transparence, qui fait son office, mais n’est pas au niveau d’Apple.

Logiciel complet

Comme tout bons écouteurs modernes, ils s’accompagnent d’une application mobile. Lisible et complète, elle permet de faire tout ce que l’on attend de ce genre d’application compagnon, à commencer par l’égalisation. L’égaliseur permettra d’ailleurs de corriger certains défauts du rendu audio proposés nativement. C’est une bonne chose. On apprécie également le fait de pouvoir configurer les fonctions proposées par les boutons présents sur les écouteurs. Vous pourrez également choisir ici de mettre en pause ou non la musique ou le contenu lorsque vous retirez un écouteur de votre oreille. Des réglages pratiques et fouillés qui vont permettront d’adapter le comportement des écouteurs en fonction de vos habitudes. Bon point.

Interférences imprévues

Venons-en au sujet qui fâche et finalement le point qui nous a le plus déçu sur ces 85t. Ils subissent de sérieux problèmes d’interférences. En fonction de votre environnement, l’écouteur gauche à une fâcheuse tendance à perdre la connexion et crachouiller. Contacté par nos soins, Jabra a confirmé être au courant du problème, et qu’il résulte du fonctionnement intrinsèque des écouteurs true wireless en général. Ils sont donc tous potentiellement, touchés par ce problème. Nuance tout de même, cela concerne en fait tous les écouteurs utilisant la technologie NFMI pour se connecter entre eux. Elle est plus sujette aux interférences que ceux utilisant le Bluetooth. La preuve en est que c’est bien l’écouteur esclave (gauche) qui a des problèmes d’interférence et non l’écouteur maître qui est quant à lui connecté en Bluetooth au téléphone.

La bonne nouvelle est que cela se joue à quelques centimètres. Si cela arrive lorsque vous êtes assis à votre bureau, cela n’arrivera pas forcément dans votre lit ou votre chambre. Par ailleurs, il faut être dans des environnements saturés en ondes, ce qui ne sera assurément pas le cas dans les transports et encore moins dans la rue. À vrai dire, nous ne l’avons constaté qu’à un seul endroit durant notre test : assis à notre bureau de télétravail où de nombreux équipements sans fil cohabitent (souris, casque, enceinte, smartphone et d’autres objets divers en plus des réseaux Wi-Fi des voisins). Autrement dit, il est peu probable que vous le subissiez, mais nous ne pouvions pas passer le problème sous silence.

Autonomie

Reste enfin l’importante partie autonomie. Il faut savoir, pour commencer, que la marque annonce 5h30 d’autonomie sur une seule charge avec la réduction de bruit activée. En pratique, ces valeurs annoncées sont assez proches de la réalité puisqu’ils ont tenu sans problème une journée de travail complète. En réalité, on ne passe pas 5h30 d’affilée les écouteurs dans les oreilles lorsque l’on travaille. Entre les pauses diverses, le déjeuner et les autres moments de déconnexions, les occasions de recharger les écouteurs sont nombreuses.

Le boîtier est capable de recharger complètement trois à quatre fois les écouteurs. Vous avez donc une vingtaine d’heures de fonctionnement au total avec la réduction de bruit activée. En pratique, cela veut dire que les plus gros auditeurs devront les recharger deux fois par semaine tandis que les plus économes ne le feront qu’une fois. Avec ce score, les Elite 85T sont donc de bons élèves. En clair, vous n’avez guère de soucis à vous faire sur ce point.

Prix et disponibilité

Les Jabra Elite 85t sont déjà disponibles au tarif recommandé de 249 euros.

Notre avis

Assurément, les Jabra Elite 85T ne se positionnent qu'à quelques encablures des grands noms du marché des écouteurs true wireless. Confort, audio de bonne qualité, réduction de bruit active et autonomie satisfaisante, ils cochent toutes les cases. Malheureusement, ils doivent encore faire quelques efforts pour véritablement faire jeu égal avec les AirPods Pro ou les Sony WF-1000XM3. C'est d'autant plus vrai pour ces derniers qui sont désormais sensiblement moins chers. Proposés autour de 200 euros, les 85t seront comme leurs aïeux parmi les meilleurs rapports qualité-prix du marché. En attendant... Sony et Apple restent de meilleurs choix. Au fond, voilà le problème des Elite 85t : en se positionnant à 249 euros, les 85t ne pouvaient être comparés qu'aux ténors du marché. En dépit de qualités intrinsèques, à trop vouloir se grandir, ils se rabaissent.

7 / 10
Les plus
Les moins
  • Audio globalement maîtrisé...
  • Réduction de bruit efficace...
  • Application complète et pratique
  • Autonomie solide
  • ... mais à la peine à volume élevé
  • ... mais pas autant que ses concurrents
  • Des problèmes d'interférences