Test

[Test] Echappez-vous dans vos rêves avec le jeu de société Dreamscape

Jeux de société

Par Redac JDGe le

Le confinement touche à sa fin mais la vie normale est encore bien loin de reprendre son cours classique. Le jour où l’on pourra profiter de nouveau d’une belle terrasse au soleil ou de vacances à la plage est encore bien indécis et on ne peut qu’en rêver pour le moment… Mais alors justement pourquoi ne pas s’évader dans nos rêves en attendant ? C’est en tout cas l’expérience que nous propose le magnifique jeu de société Dreamscape !

Acheter Dreamscape à 40,50€ sur Ludum.fr

Un jeu de société onirique et magnifique

La première chose qui saute aux yeux avec Dreamscape, c’est la beauté de ses illustrations et de son matériel. En effet, le jeu de société créé et illustré par David Ausloos et édité par Sylex est tout bonnement magnifique.

Les différents plateaux de jeux ainsi que les cartes sont tous décorés d’illustrations “à la Dixit” permettant de vraiment se plonger dans le thème et s’imaginer s’envoler dans nos songes.

Cerise sur le gâteau, les pions et jetons sont tous en bois, offrant un aspect premium très agréable au jeu, ce qui est rare à ce prix. Indispensable selon nous pour réussir à s’immerger dans l’expérience promise par Dreamscape.

Des règles simples pour des mécaniques complexes

Comme vous le savez beau jeu n’est pas forcément synonyme de bon jeu. Pourtant ici Dreamscape s’illustre en proposant des règles accessibles avec un mélange de mécaniques très intéressant offrant une belle courbe de progression entre la première partie et les suivantes. Un jeu qui ravira donc les gros joueurs ! 

On vous donne le pitch :

Dans Dreamscape, vous êtes perdus dans vos rêves et vous allez devoir au fur et à mesure de la partie essayer d’en reprendre le contrôle. Pour cela, vous devez voyager à travers 6 lieux oniriques afin de collecter des fragments de rêve vous permettant de reconstruire vos propres rêves… et ainsi marquer plus de points que vos adversaires.

Le jeu se joue en 3 phases distinctes pour atteindre ces objectifs, avec tout d’abord l’Emergence, qui consiste à la mise en place du plateau de jeu et les passages aux cycles suivants (6 au total).

Dans la deuxième phase, le Voyage, vous allez devoir avec votre dormeur (votre pion joueur) vous promener entre les différentes zones de rêve du plateau pour collecter des fragments de rêves qui permettront de reconstruire les illustrations que vous pouvez voir sur les cartes objectif, cartes obtenues elle-mêmes lors de vos voyages dans les songes.

Enfin, troisième et dernière phase, vous allez procéder à la Création, qui consiste donc à reconstruire le rêve ou les rêves de vos cartes objectifs à l’aide de vos fragments collectés précédemment.

Bien entendu de nombreuses particularités, objectifs communs et obstacles viennent perturber ces 3 phases, afin de vous offrir des parties tendues et stratégiques.

Mode expert et mode solo

2ème cerise sur le gâteau, Dreamscape nous offre également un mode expert et un mode solo, qui fonctionnent avec à peu près la même mécanique l’un et l’autre.

Dans le mode expert, vous faites entrer en jeu Monsieur Cauchemar, qui va hanter vos rêves et ajouter beaucoup de difficulté dans l’optimisation de vos déplacements, en plus de nouvelles possibilités pour ralentir vos adversaires.

Dans le mode solo, vous affrontez tout simplement ce même Monsieur Cauchemar, en tentant de marquer plus de points de sommeil que lui au cours d’une partie difficile qui vous fera très certainement… cauchemarder !

Dreamscape, le jeu de vos rêves ?

En bref, Dreamscape est un jeu excellent qui passionnera les fans d’optimisation en offrant un concept original qui sort vraiment de l’ordinaire de par son thème, ses mélanges de mécaniques et son matériel.

A ne pas mettre cependant entre les mains de toute le monde, les débutants auront des difficultés à l’appréhender !

  • Dreamscape, édité par Sylex
  • Auteur et illustrateur : David Ausloos
  • 1-4 joueurs, dès 12 ans, 30-60 minutes
Acheter Dreamscape à 40,50€ sur Ludum.fr