Test

[Test] Beats PowerBeats 4, simples mais tellement efficaces

Audio

Par Anh Phan le

Annoncé au début du Printemps 2020, les PowerBeats 4 peuvent se résumer à des PowerBeats Pro mais avec un fil. On a passé quelques temps avec, il est temps de passer au verdict.

Presqu’un an après la sortie des excellents PowerBeats Pro, Beats a profité de la fin de l’hiver pour annoncer ses nouveaux écouteurs à destination des plus sportifs d’entre nous, les PowerBeats 4 qui succèdent aux PowerBeats 3. S’ils sont bien évidemment pensés pour le sport, rien ne les empêche d’être utilisé au quotidien.

Design des PowerBeats 4

Les PowerBeats 4 reprennent bien évidemment le design de ses prédécesseurs avec ce petit arceau qu’on positionne autour de l’oreille et qui assure un maintien parfait lors d’une pratique sportive et qu’on peut préférer à des écouteurs qui ne tiennent pas aussi par exemple. La plus grosse différence avec les PowerBeats Pro, c’est que les PowerBeats 4 ne sont pas des écouteurs True Wireless et on retrouve ainsi le petit cordon qui fait le lien entre les deux écouteurs.

Comme c’est souvent le cas avec ce type d’écouteurs, les porteurs de lunettes devront y prêter une attention toute particulière dans la mesure où l’utilisateur puisse ne pas être à son aise avec les PowerBeats 4. De notre côté, ne portant pas de lunettes au quotidien, on a pu les essayer avec des lunettes de soleil et cela n’a pas posé de soucis outre mesure. Les PowerBeats sont livrés dans une petite boîte tout ce qu’il y a de plus classique avec des embouts supplémentaires et un câble Lightning pour la recharge. Si on revient au fil qui relie les deux écouteurs, on ne retrouve plus la boîte de recharge imposante des PowerBeats Pro, ce qui pourra séduire certains. Pour rappel, si les PowerBeats 4 ne sont pas étanches, ils résistent à la transpiration et aux jets d’eau. Ils sont certifiés IPX4.

Malgré le confinement, on a pu les tester en vélo, en course à pied et en skate, pas de soucis et surtout, ils tenaient parfaitement sur les oreilles. L’arceau a été légèrement revu par rapport aux PowerBeats 3 pour moins presser l’oreille, ce qui permet justement une utilisation quotidienne. Dans la réalité, ils sont légèrement plus gros que les PowerBeats Pro. Mais une fois en place sur les oreilles, les Powerbeats 4 ne bougeront plus. On est bien loin des écouteurs qui glissent peu à peu ou qui donnent cette sensation de ne pas avoir quelque chose de bien ancré sur son oreille. Si on entend encore le monde extérieur, les PowerBeats 4 ne sont pas autant ouverts que des Airpods par exemple et feront forcément plaisir à ceux qui recherchent un minimum d’isolation et de facto, permet d’avoir plus de graves, ce qui est très très appréciable, surtout pour du sport. Beats en a profité pour revoir aussi la copie avec un design mis à jour et surtout un câble plus épais et rond surtout. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’en pratique de sport, un câble plat à tendance à coller sur le cou ou alors se caler entre la peau et le t-shirt. Là, pas de problème et c’est tellement plus appréciable.

Le seul hic, c’est qu’il faut les mettre et clairement, ce n’est pas aussi intuitif que de simples écouteurs. Contrairement aux PowerBeats Pro, pas de commandes identiques sur chacun des écouteurs, le bouton de mise sous tension et d’appairage est sur l’écouteur de gauche et les boutons de volume ainsi que le bouton de contrôle sur le logo sont sur l’écouteur de droit. Les PowerBeats 4 sont assez légers et se font vite oublier. Encore une fois, le câble rond change la donne et comme on n’a plus un câble qui s’accroche rapidement à tout au niveau de la nuque, on oublie assez rapidement les PowerBeats 4. Mais ce n’est pas tout mais avec une autonomie d’une quinzaine d’heures, c’est plus que suffisant pour n’importe quel sport, du moins pour nous.

Connexion

Côté connexion, les PowerBeats 4 intègre la puce H1 d’Apple, ce qui leur assure une connexion quasi immédiate sur n’importe quel appareil iOS et comme pour les AirPods, on peut switcher entre les différents appareils connectés à son compte iCloud. Sur Android ou autres, on ne bénéficie bien évidemment pas de ces petites facilités et si le son reste inchangé, ils se connecteront comme de simples écouteurs Bluetooth. Quelque soit le contenu multimédia, il n’y a pas de décalages dans le son sur les vidéos en stream par exemple, la puce H1 fonctionne parfaitement. Et enfin surtout, on n’a noté aucune déconnexion pendant nos usages.

Qualité sonore

Et enfin, pour le son, on va faire simple, les PowerBeats 4 reprennent exactement la même signature audio que les PowerBeats Pro. Beats a fait d’énormes progrès depuis que la marque fait partie d’Apple. Le son est toujours équilibré avec un poil trop de graves au goût de certains, mais c’est ce qu’on cherche quand on achète des produits Beats. L’avantage, c’est que les graves ne sont plus autant étouffantes qu’avant, ce qui donne ce juste équilibre qui permet à l’utilisateur de profiter de différents styles de musiques. À titre de comparaison avec des Galaxy Buds+ par exemple qui se défendent également sur les graves, c’est plus énergique, sans doute mieux pour le sport ! Les PowerBeats 4 proposent un minimum d’isolation, suffisant en soi, mais qui n’a rien à voir avec la réduction de bruits active des AirPods Pro par exemple. Et enfin, on notera la bonne qualité pour la voix, les correspondants ont souvent fait la comparaison avec les AirPods, une référence sur ce domaine.

Ou les acheter ?

 

 

Notre avis

Pour faire simple, les Beats PowerBeats 4 sont d’excellents écouteurs pour le sport mais aussi au quotidien. Le son est équilibré, le port au quotidien confortable et le tout à un prix décent.

Maintenant, pour être honnête, depuis le passage au True Wireless, c’est difficile de revenir à de « simples » écouteurs Bluetooth, mais on a le choix et pour le coup, tout le monde est différent.

8 / 10
Les plus
Les moins
  • Ce câble rond !
  • Qualité audio
  • Autonomie
  • Puce H1
  • Ce ne sont pas des True Wireless en 2020
  • L'arceau n'est peut-être pas pour tout le monde