Test

[Prise en main] Amazon Kindle 2019 : une liseuse compact à moins de 80 euros

Amazon déploie une nouvelle version de sa liseuse la Kindle. Après deux semaines d’utilisation, voici notre retour d’expérience.

Amoureuse des livres depuis ma plus tendre enfance, cela fait maintenant deux ans que je suis passée du côté obscur en m’offrant une liseuse : la Kindle Paperwhite. Blasphème pour les adorateurs du papier, cet objet diabolisé ne m’a pas pour autant fait tourner le dos aux livres physiques qui continuent de s’empiler dans ma bibliothèque. Il s’agit plus là d’un moyen pratique de transporter avec facilité ses lectures dans chacun de nos déplacements. Pour une quinzaine de jours, j’ai troqué ma liseuse haut de gamme pour la toute nouvelle et plus accessible Kindle de huitième génération. Avec le lot de nouveautés qui accompagne cette dernière, a-t-elle ce qu’il faut pour peut-être changer vos habitudes de lecture ?

Ergonomie

La liseuse d’Amazon propose un design retravaillé par rapport au dernier modèle de 2016. En effet, un soin appréciable a été apporté à cette nouvelle génération. Même si son style reste générique, les bords se trouvent plus arrondis et un sentiment de plus grande solidité se dégage. Plus élégante, mais aussi plus compacte, la Kindle tient parfaitement en main. Par contre, son poids s’est alourdi : 174 grammes contre les 161 grammes de la version précédente.

Vraiment basique, le dos accueille simplement quelques informations de construction ainsi que le fameux sourire, logo d’Amazon. Sur la tranche inférieure on trouve un bouton de déverrouillage/verrouillage qui sert aussi à éteindre et allumer l’appareil, aux côtés d’un port micro USB. Ce dernier sert à recharger le produit et transférer des fichiers.

Enfin, je vous conseille vivement de vous procurer une coque de protection. Si un effort supplémentaire a été fait sur la construction de l’appareil, ce dernier reste assez sensible aux rayures et coups du quotidien. Comme il s’agit d’un appareil qu’on a tendance à balader un peu partout avec soi, ça me parait nécessaire.

Kindle PaperWhite de 2016 à gauche, Kindle de 2019 à droite.

Écran

C’est l’une des grandes nouveautés de cette édition 2019, l’écran profite d’un éclairage frontal intégré composé de 4 LED. La Paperwhite avait inauguré cette fonctionnalité bien pratique qui permet de lire confortablement dans n’importe quelle situation, et ce, sans aucun reflet. Sous le soleil ou dans le noir, vous ne risquez pas de vous fatiguer les yeux. Bref, il s’agit d’un indispensable. La dalle de 6 pouces affiche une résolution de 167 ppp là où les Paperwhite ou même Oasis affichent 300 ppp. Mais pour une lecture en noir et blanc de texte, cela reste tout à fait lisible. Souffre toujours autant de lenteur pour afficher les pages et il arrive que l’encre du précédent écran reste un peu visible.

Logiciel

La Kindle se contente de 4 GO d’espace de stockage ce qui se révèle largement suffisant pour posséder plusieurs milliers de livres. D’ailleurs, qui va installer d’un coup autant d’e-books ? À moins d’être un atteint d’un collectionnisme aigu, je ne vois pas. On retrouve les fonctionnalités habituelles, dont la bibliothèque liée à votre compte Amazon pour gérer votre collection. Vous pouvez régler la luminosité, la taille des caractères, la police d’écriture, accentuer la typographie en gras, les marges, les espacements, l’orientation du texte… et créer des thèmes pour ne pas perdre vos préférences de lecture. Vous avez aussi la possibilité de voir s’afficher le temps restant pour chaque chapitre ou pour l’ouvrage dans sa totalité ainsi que la page pour les livres compatibles. Le pourcentage de lecture s’affiche toujours en bas à droite et vous pouvez retrouver l’ensemble des informations sur l’auteur ou le livre de votre choix. J’apprécie toujours autant la possibilité de glisser des marque-pages ainsi que de surligner quelques passages et créer des annotations : c’est une manière rapide d’augmenter votre expérience du livre sans vous laisser distraire.

Acheter un livre peut se faire directement depuis la liseuse ou bien depuis l’application mobile ou le site Internet Amazon. Il ne manquera plus qu’à télécharger ensuite les livres grâce à la connexion Wi-Fi intégrée. Une connexion Bluetooth permet par ailleurs d’écouter des livres audio avec un casque sans-fil. Enfin, la Kindle ne lit officiellement que les formats sous DRM suivants : Kindle Format 8 (AZW3), Kindle (AZW), TXT, PDF, MOBI non protégé, PRC natif ; HTML, DOC, DOCX, JPEG, GIF, PNG, BMP converti. Pour lire les formats ouverts type ePub, il faudra repasser… ou utiliser un logiciel qui puisse convertir vos fichiers.

Autonomie

La Kindle profite d’une très belle autonomie. Pour l’avoir utilisée deux semaines quasi quotidiennement avec à chaque fois une petite heure d’utilisation, je ne suis tombée qu’à 60 % de ses capacités. Amazon promet environ quatre semaines, ce qui semble tout à fait cohérent. D’ailleurs, Amazon ne fournit que le câble micro USB vers USB Type A. Pour mettre la main sur un adaptateur, vous allez devoir regarder dans vos tiroirs ou emprunter celui de votre smartphone, par exemple.

Où l’acheter ?

La Kindle 2019 peut bien entendu être achetée en noir ou en blanc sur Amazon au prix de 80 euros (une augmentation de dix euros par rapport au modèle de 2016) ainsi que dans d’autres enseignes type Boulanger, mais en aucun cas vous ne la trouverez chez la Fnac, la marque proposée sa propre liseuse avec la gamme Kobo.

Galerie Photo

 

Notre avis

C'est un objet agréable, mais pour son prix actuel de 80 euros, je vous conseille de surveiller plutôt la Paperwhite qui profite de temps à autre de réduction. Cette dernière se trouve un peu plus qualitative sur plusieurs points. Déjà, on se rend compte lorsque les deux produits sont posés côte à côte que la Kindle de 2019 n'a pas un éclairage aussi lumineux et blanc. Aussi, la différence de résolution se remarque assez vite bien qu'au quotidien cela ne gâche pas non plus totalement l'expérience.

Les plus
Les moins
  • Design amélioré
  • Enfin le rétroéclairage !
  • Longue autonomie
  • Bluetooth pour les livres audio
  • Affichage parfois lent
  • Tactile pas toujours réactif
  • Amazon boude toujours le format libre ePub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *