Test

Test Apple AirTag, pour ne plus rien égarer

Apple

Par Anh Phan le

Après près de deux ans de rumeurs, Apple a enfin présenté sa solution pour éviter aux utilisateurs d'égarer leurs objets du quotidien. Voici les AirTag d'Apple.

©

Après des rumeurs à ne plus en finir, c’est finalement durant son événement de printemps que la firme de Cupertino a officialisé ses AirTag, des petits objets connectés totalement intégrés à iOS qui permettra à l’utilisateur de localiser précisément un AirTag et donc les objets sur lequel est attaché l’AirTag.

Le principe est pas nouveau en soi et si on se réfère au marché de ces petits traqueurs, Tile est présent depuis de nombreuses années. D’ailleurs, avec les rumeurs autour des AirTag, Tile n’avait pas hésité à monter au front pour dénoncer une position quelque dominante d’Apple. Mais ça, c’est une autre histoire. Aujourd’hui, on parle des AirTag qu’on peut acquérir à l’unité au prix de 35 euros ou par pack de 4 au pris de 119,90 euros. 

Alors déjà, pour ceux qui n’ont pas tout suivi, qu’est-ce qu’un AirTag ? C’est un petit traqueur qui communique en Bluetooth avec un iPhone ou un iPad et qui peut se faire localiser grâce à la dernière position enregistrée mais aussi d’une manière plus précise, et ce, grâce à la technologie UWB qui permet à l’iPhone de localiser très exactement l’AirTag quand ils sont à portée l’un de l’autre. Un des usages les plus courants sera de placer un AirTag sur ses clés et on saura exactement où se trouvent les clés. L’AirTag possède de plus un petit haut-parleur et pourra sonner à la demande de l’utilisateur pour mieux se faire retrouver.

C’est cool, c’est quoi en fait ?

L’AirTag se présente sous la forme d’un petit galet blanc et rond qu’on pourra personnaliser d’une gravure lors de l’achat. Il fonctionne à partir d’une petite pile plate CR032 et propose une autonomie d’environ un an selon Apple. Si le design est très réussi avec ce petit côté mignon, on regrette qu’il faille un accessoire supplémentaire pour le mettre avec des clés par exemple. Tile par exemple propose un traqueur au format carré qui a l’avantage d’avoir un petit trou et donc qu’on pourra l’utiliser tel quel et sans accessoire supplémentaire. 

En effet, en plus de l’achat d’un AirTag, il faudra penser à un accessoire supplémentaire. Apple propose des lanières ou des portes-clés bien évidemment mais cela augmente la facture par rapport à la concurrence. C’est Apple ou ça ne l’est pas, d’ailleurs, Hermès continue son partenariat avec Apple et dans le cas des AirTag, c’est ce dernier qui est offert avec les accessoires de la marque de luxe française. Et parce que c’est Apple, il y a déjà un paquet d’accessoiristes qui se sont engouffrés sur le nouveau produit d’Apple donc il est fort probable de trouver des accessoires plus accessibles que ceux d’Apple ou Hermès. 

Pour en revenir au design, inutile de vous dire qu’un AirTag par rapport à un Tile ou un SmartTag de Samsung, c’est un fossé en terme de finition. Le produit d’Apple est bien fini et devrait plaire à tout ceux qui sont vraiment fans de la marque. Avec un des accessoires disponibles, c’est clairement un signe distinctif pour les utilisateurs d’iPhone ou d’iPad. On notera enfin qu’ils sont certifié IP67 et donc résistant à l’eau jusqu’à 30 minutes d’immersion. L’AirTag de mes clés, après quelques jours d’utilisation, ne présente pas de rayures ou autres. On verra avec le temps et aussi en fonction des usages.

La configuration et la proximité

La configuration est des plus simples. On approche l’AirTag de son iPhone, il est reconnu, on choisit un usage, c’est lié à son compte iCloud et voilà, il apparait dans votre application Localiser. Vous pouvez lui donner un nom, lui faire jouer un son pour le détecter et quand on est à moins de 10 mètres, avec la technologie UWB pour Ultra Wide Band, l’iPhone (les iPhone 11 et 12) sera capable de le localiser avec une précision à une dizaine de centimètres près. Impressionnant. 

En revanche, si on peut bien le faire sonner, on aurait aimé que le son soit plus fort. D’un autre côté, sur les Tile, on les trouvait justement trop forts au quotidien donc c’est peut-être une question d’habitude avant tout. Dans tous les cas, la connexion Bluetooth, tout comme la technologie UWB fonctionne à merveille et on commence déjà à entrevoir d’autres usages possibles. 

Et quand c’est perdu ?

Comme la concurrence, Apple va profiter du réseau de tous les iPhone sur le marché pour créer une sorte de réseau géant. Cela ne se limite pas qu’aux iPhone puisque ça marche aussi avec les iPad et les Mac, et ce, partout dans le monde. Comment ça marche ? Pour faire simple, l’AirTag émet un signal Bluetooth sécurisé détectable par les appareils du réseau Localiser se trouvant à proximité. Ces appareils envoient les informations de localisation de l’AirTag sur iCloud. Ainsi, l’utilisateur pourra alors aller dans l’application Localiser et visualiser son AirTag sur une carte. L’anonymat est préservé tout au long du processus et les données sont chiffrées pour ne pas porter atteinte à la vie privée. Apple promet de plus un système très économe en énergie et en données.

Ainsi, avec le Mode Perdu, il devient plus facile de retrouver son AirTag. S’il est détecté par un appareil du réseau, l’utilisateur reçoit automatiquement une notification. Mais ce n’est pas tout, on pourra aussi paramétrer l’AirTag pour que ses coordonnées soient envoyées à la personne qui trouverait l’AirTag perdu via NFC. Dans tous les cas, seul le propriétaire de l’AirTag peut le localiser. Les données et l’historique de localisation ne sont pas stockés sur l’AirTag. Les appareils qui relaient les informations de localisation de l’AirTag conservent également leur anonymat, et ces données sont chiffrées à chaque étape du processus. Ce qui fait que personne, pas même Apple, ne peut connaître la position de votre AirTag, ni savoir quel appareil a permis de le localiser. 

Est-ce un appareil de suivi ?

Avec toutes ces fonctionnalités de localisation, certains esprits mal intentionnés pourraient essayer de vous suivre en glissant un AirTag dans votre sac par exemple. Selon Apple, personne ne peut vous suivre à votre insu. Si l’AirTag d’une autre personne se retrouve dans vos affaires, votre iPhone (iOS 14.5 minimum) le détecte et vous en informe. Après, ce n’est pas instantané. On n’a pas exactement le temps mais les alertes surviennent dans un laps de temps entre un et trois jours. Ainsi, cet AirTag commencera à vous envoyer une alerte comme quoi il ne vous appartient pas et pourra également sonner pour avertir de sa présence. Attention, ces alertes ne se déclenchent que si un AirTag est séparé de sa ou son propriétaire, donc pas de soucis dans un train avec d’autres personnes équipés d’AirTags. 

Maintenant, sans encore avoir forcément le recul nécessaire, on a pris un AirTag de test dans notre sac. Cet Airtag ne nous appartenait pas et c’est en fin de journée qu’on a eu l’alerte que ce n’était pas notre AirTag. Tant que l’AirTag n’est pas déclaré perdu, impossible de lire les informations dessus. Et en plus, le propriétaire de l’AirTag pourra voir la position du AirTag donc voilà…

Reste la question des smartphone Android. On sait que les AirTag ne sont pas compatibles avec les smartphones Android pour la configuration et l’utilisation au quotidien mais peuvent-ils servir à détecter un AirTag dissimulé à son insu ? On n’a pas encore la réponse. Et enfin, pour finir, on rappelle que les AirTag n’ont pas de GPS, ce ne sont pas de vrais outils de suivis comme peuvent être les accessoires que propose Invoxia par exemple. Les AirTags servent surtout à repérer des choses qu’on aurait égaré. Pour les vols et autres, d’autres produits seront bien plus adaptés.

Galerie

Notre avis

Encore une fois, Apple nous propose une solution des plus optimisées quand on utilise l'écosystème d'Apple. Les AirTag proposent un design minimaliste réussi et on regrettera juste qu'il faille des accessoires supplémentaires pour accrocher un AirTag sur ses clés par exemple. Maintenant, comme à chaque fois, ce n'est pas tant un soucis pour les utilisateurs d'Apple.

L'AirTag fonctionne à merveille et on reste impressionné par la technologie UWB (Ultra Wide Band) qui voit en ces AirTag un parfait cas d'usage et avec lequel on est impatient de voir d'autres produits compatibles. Les AirTag ne révolutionneront pas un marché déjà occupé par d'autres mais la solution d'Apple est fiable et facile d'accès pour les utilisateurs d'iOS et iPadOS.

7 / 10
Les plus
Les moins
  • Une impressionnante précision
  • Un bon cas d'école de la technologie UWB
  • Batterie interchangeable
  • Design discret et dans l'esprit d'Apple
  • Les fonctions sont liés à iCloud et non l'appareil même
  • Pas de support d'Android
  • iPhone 11 ou iPhone 12 seulement pour la fonction UWB
  • Accessoires obligatoires pour l'accrocher
  • On ne peut pas faire sonner son smartphone qu'on peut aussi égarer