Test

Test : Cowon Plenue 1, on a testé pour vous l’audio HD

Notre avis
10 / 10
Audio

Par Rédacteur Invité le

Le Cowon PLENUE 1 c’est THE baladeur qui remue le cœur de tous les audiophiles en ce moment. Je ne vais pas vous proposer un test classique du baladeur, car dans l’audio HD un bon baladeur ne suffit pas, je vous l’avais expliqué dans notre dossier à ce sujet, il faut tout une chaîne du son. Ça tombait bien, j’avais un DAC ADL X1 et un casque Final Audio PANDORA HOPE IV à la maison pour vous proposer un vrai test de l’audio HD. Entrons dans le vif du sujet !

DSC00283

Spécifications du Cowon Plenue 1

Le PLENUE 1 offre un design unibody en métal pour des dimensions de 64.5 x 116.4 x 13.4mm pour 173g, et il embarque :

– un écran tactile AMOLED de 3.7 pouces (480×800) ;
– un processeur ARM Cortex A9 1.2GHz Dual-Core ;
– une capacité de 128 Go avec un port microSDXC ;
– une compatibilité avec les formats audio DXD/DSD/FLAC/WAV/AIFF/ALAC/APE/MP3/WMA/OGG ;
– un DAC Burr-Brown PCM1792A (SNR 120dB, THD+N 0.0006%, Stereo Crosstalk -134dB, Output 2Vrms, Output Impedance 3 Ω, Precision Clock TCXO (Phase Jitter 1.0ps), Volume 140 levels) ;
– une batterie de 3000mAh.

Le Cowon PLENUE 1 est disponible au prix de 999 euros.

DSC00281

Les sources

Le bon son ça commence par de bonnes sources, alors oublions tout de suite le mp3, on va parler ici de FLAC, WAV, AIFF, ALAC (jusqu’à 24 bits et 192 kHz), de DXD, DSD (64 et 128), de OGG et c’est tout. Pas question ici de MP3, je vous le répète pour que ce soit bien clair, je serai intransigeant. Pour mon test, je suis allé piocher dans le catalogue Studio Masters en FLAC 16 et 24 bits de QOBUZ. J’ai testé aussi du DSD et du DXD 64, que du bon son pour mes oreilles.

Les players

J’avais donc pour lire ces fichiers d’un coté mon IMAC avec le soft VOX et le DAC ADL X1, et de l’autre coté le COWON PLENUE 1, un baladeur entièrement dédié à vous restituer le mieux possible la musique. C’est deux choix d’écoutes différentes, d’un coté une solution sédentaire avec un DAC pour la conversion numérique/analogique, et de l’autre une solution toute embarquée pour plus de mobilité, même si ce genre d’écoute haut de gamme, à mon sens, ne se pratique pas dans un bus ou un métro.

DSC00272

Les deux solutions offrent des possibilités de personnalisation du son logiciel, Cowon embarque notamment ce qu’il appelle JetEffect. Vous pourrez jouer sur quasiment tous les paramètres d’EQ et de reverb pour vous créer votre ambiance. Personnellement, si j’investis autant pour écouter le son le plus pur possible, ce n’est pas pour en toucher les réglages, mais ça a le mérite d’être là. La solution IMAC + DAC vous offrira une autonomie d’écoute illimitée et un stockage gargantuesque (évidemment), le PLENUE 1 quant à lui a tenu 8h et j’ai suffisamment de musique grâce à sa mémoire interne de 128go et son slot de carte SD pouvant atteindre autant.

La conversion

En interne le PLENUE 1 embarque un convertisseur Burr Brown PCM1792, mais si vous souhaitez le remplacer, le COWON est doté d’un jack 3,5mm analogique et optique pour le brancher sur un DAC externe. Le ADL X1, lui, fait appel à un Sabre ESS-ES9023. Deux très bons choix même si les puces SABRE sont reconnues pour avoir un son plus analogique et une notion du rythme très appréciable.

DSC00273

Le casque

Après avoir choisi les sources, sélectionné un player et la conversion, il faut s’occuper de l’écoute. Pour une immersion la plus totale dans la musique, j’opte pour un casque over the ear et une marque que j’affectionne particulièrement, Final Audio. Chez Final ce sont des puristes du son qui ne font aucun compromis et ont un objectif, vous restituer le son le plus juste possible. Ça me convient très bien pour ce test. J’ai donc choisi le PANDORA HOPE IV, un casque circumaural de type fermé dont la particularité est d’intégrer un équipage hybride, constitué d’un transducteur dynamique de 50 mm et d’un transducteur à armature équilibrée fonctionnant de concert.

DSC00279

Avec tout ça, j’ai une configuration optimale pour découvrir les bienfaits de l’audio HD. Avec le Cowon PLENUE1 et le Final Audio Pandora Hope IV, si j’avais dû l’acheter, j’en aurais eu pour 1498€. La solution PC peut sembler moins coûteuse si l’on considère que vous avez déjà l’ordinateur, mais il vous faudra tout le même acquérir un très bon casque et un bon DAC sera indispensable. Ici le ADL X1 semblait être le meilleur rapport qualité-prix avec un tarif de 369€. Avec le PANDORA HOPE IV, qui coûte lui 499€, la facture s’élève à 868€. Mais trêve de considération financière, nous somme dans du très haut de gamme et lorsque l’on fait ce choix, ce qui nous importe en premier, c’est l’écoute !

L’écoute


Écouter la musique dans de telles conditions est une expérience, une claque, un tsunami. Si vous avez habitué vos oreilles avec du MP3 de qualité moyenne depuis des années, vous ressentirez la différence, mais ne vous attendez pas à cette claque immédiatement. Vos oreilles ont besoin d’apprendre, de s’adapter. Vous aurez évidemment une grande sensation de qualité, comme si on levait le voile opaque que vous aviez devant les yeux depuis des années et ce, sans que vous le sachiez. Une fois ce voile levé, vous allez voir la même chose, mais plus clairement, plus distinctement, plus en détail, la profondeur, la perspective, le contraste… Tout sera différent.

DSC00274

Le COWON PLENUE 1 est une formule 1 pour vous déchiffrer le son. Il en existe d’autre sur le marché et notamment le Astell&Kern AK120 qui a également été mon compagnon quelque temps. Le COWON PLENUE 1 est ce que j’ai pu écouter de mieux en terme de baladeur. Il délivre un son d’une précision et d’une qualité que je n’ai eu, jusque là, l’occasion d’écouter que lorsque j’étais en studio d’enregistrement avec un matériel bien plus coûteux que ça. C’est l’expérience que vous vivrez à l’écoute d’un album Studio Master avec un PLENUE 1 et le PANDORA IV. Tout est là !

Écouter l’album de DAFT PUNK dans ces conditions est juste jouissif. Les basses punchy à souhait, elles claquent et groovent, les voix sont d’une clarté jamais égalée, les coups de cymbales tchinnent jusqu’au plus haut du spectre sonore, la batterie est juste là, je ferme les yeux et je peux la sentir présente. Le Cowon n’est pas le seul à faire son office, le PANDORA hope IV vient m’envoyer ça dans les oreilles avec toute sa superbe, c’est ample et profond et la scène sonore prend vie devant vous. C’est bluffant sur le live de FINK avec les bruits du public et la profondeur de la salle. Ce casque parvient à produire une image stéréo détaillée avec une dynamique et un sens du détail rarement écouté à ce niveau. Une révélation !

jpg_650x270_Capturesdddsdsdsds.jpg

Vous l’avez compris, je suis amoureux du duo PLENUE 1 et PANDORA HOPE IV. Alors je vous vois venir : « Et la solution PC + DAC alors ? » Le ADL X1 s’en sort merveilleusement bien, son convertisseur est incroyablement précis et fait même mieux sur les batteries, vous aurez une dynamique une chouillinette supérieure, aidée en cela par un ampli casque excellent.
L’expérience d’écoute est cependant à l’avantage du PLENUE 1 qui dans son électronique embarque un circuit de correction de l’horloge numérique du signal audio (TCXO)/jitter de phase. Ce dernier est là pour recadrer le flux afin d’en réduire au minimum la distorsion harmonique totale (DHT). Vous aurez le son le plus juste et pur possible.

DSC00265

L’audio HD, libellés Hi-Res, est une expérience qu’il faut vivre si on en a la possibilité et si la musique est importante pour vous. Si, effectivement, c’est encore cher aujourd’hui, c’est l’évolution logique de l’électronique audio et ça se démocratise et va se démocratiser encore plus dans les années à venir.
Attention toutefois, si l’audio Hi-Res est une expérience extraordinaire, une fois que vous aurez levé le voile, il sera très difficile, voir impossible de faire marche arrière !

Article rédigé pour le Journal du Geek, par Damien du site blogaudio / Twitter

Le Cowon PLENUE 1 c’est THE baladeur qui remue le cœur de tous les audiophiles en ce moment. Je ne vais pas vous proposer un test classique du baladeur, car dans l’audio HD un bon baladeur ne suffit pas, je vous l’avais expliqué dans notre dossier à ce sujet, il faut tout une chaîne du son. Ça tombait bien, j’avais un DAC ADL X1 et un casque Final Audio PANDORA HOPE IV à la maison pour vous proposer un vrai test de l’audio HD. Entrons dans le vif du sujet !

DSC00283

Spécifications du Cowon Plenue 1

Le PLENUE 1 offre un design unibody en métal pour des dimensions de 64.5 x 116.4 x 13.4mm pour 173g, et il embarque :

– un écran tactile AMOLED de 3.7 pouces (480×800) ;
– un processeur ARM Cortex A9 1.2GHz Dual-Core ;
– une capacité de 128 Go avec un port microSDXC ;
– une compatibilité avec les formats audio DXD/DSD/FLAC/WAV/AIFF/ALAC/APE/MP3/WMA/OGG ;
– un DAC Burr-Brown PCM1792A (SNR 120dB, THD+N 0.0006%, Stereo Crosstalk -134dB, Output 2Vrms, Output Impedance 3 Ω, Precision Clock TCXO (Phase Jitter 1.0ps), Volume 140 levels) ;
– une batterie de 3000mAh.

Le Cowon PLENUE 1 est disponible au prix de 999 euros.

DSC00281

Les sources

Le bon son ça commence par de bonnes sources, alors oublions tout de suite le mp3, on va parler ici de FLAC, WAV, AIFF, ALAC (jusqu’à 24 bits et 192 kHz), de DXD, DSD (64 et 128), de OGG et c’est tout. Pas question ici de MP3, je vous le répète pour que ce soit bien clair, je serai intransigeant. Pour mon test, je suis allé piocher dans le catalogue Studio Masters en FLAC 16 et 24 bits de QOBUZ. J’ai testé aussi du DSD et du DXD 64, que du bon son pour mes oreilles.

Les players

J’avais donc pour lire ces fichiers d’un coté mon IMAC avec le soft VOX et le DAC ADL X1, et de l’autre coté le COWON PLENUE 1, un baladeur entièrement dédié à vous restituer le mieux possible la musique. C’est deux choix d’écoutes différentes, d’un coté une solution sédentaire avec un DAC pour la conversion numérique/analogique, et de l’autre une solution toute embarquée pour plus de mobilité, même si ce genre d’écoute haut de gamme, à mon sens, ne se pratique pas dans un bus ou un métro.

DSC00272

Les deux solutions offrent des possibilités de personnalisation du son logiciel, Cowon embarque notamment ce qu’il appelle JetEffect. Vous pourrez jouer sur quasiment tous les paramètres d’EQ et de reverb pour vous créer votre ambiance. Personnellement, si j’investis autant pour écouter le son le plus pur possible, ce n’est pas pour en toucher les réglages, mais ça a le mérite d’être là. La solution IMAC + DAC vous offrira une autonomie d’écoute illimitée et un stockage gargantuesque (évidemment), le PLENUE 1 quant à lui a tenu 8h et j’ai suffisamment de musique grâce à sa mémoire interne de 128go et son slot de carte SD pouvant atteindre autant.

La conversion

En interne le PLENUE 1 embarque un convertisseur Burr Brown PCM1792, mais si vous souhaitez le remplacer, le COWON est doté d’un jack 3,5mm analogique et optique pour le brancher sur un DAC externe. Le ADL X1, lui, fait appel à un Sabre ESS-ES9023. Deux très bons choix même si les puces SABRE sont reconnues pour avoir un son plus analogique et une notion du rythme très appréciable.

DSC00273

Le casque

Après avoir choisi les sources, sélectionné un player et la conversion, il faut s’occuper de l’écoute. Pour une immersion la plus totale dans la musique, j’opte pour un casque over the ear et une marque que j’affectionne particulièrement, Final Audio. Chez Final ce sont des puristes du son qui ne font aucun compromis et ont un objectif, vous restituer le son le plus juste possible. Ça me convient très bien pour ce test. J’ai donc choisi le PANDORA HOPE IV, un casque circumaural de type fermé dont la particularité est d’intégrer un équipage hybride, constitué d’un transducteur dynamique de 50 mm et d’un transducteur à armature équilibrée fonctionnant de concert.

DSC00279

Avec tout ça, j’ai une configuration optimale pour découvrir les bienfaits de l’audio HD. Avec le Cowon PLENUE1 et le Final Audio Pandora Hope IV, si j’avais dû l’acheter, j’en aurais eu pour 1498€. La solution PC peut sembler moins coûteuse si l’on considère que vous avez déjà l’ordinateur, mais il vous faudra tout le même acquérir un très bon casque et un bon DAC sera indispensable. Ici le ADL X1 semblait être le meilleur rapport qualité-prix avec un tarif de 369€. Avec le PANDORA HOPE IV, qui coûte lui 499€, la facture s’élève à 868€. Mais trêve de considération financière, nous somme dans du très haut de gamme et lorsque l’on fait ce choix, ce qui nous importe en premier, c’est l’écoute !

L’écoute


Écouter la musique dans de telles conditions est une expérience, une claque, un tsunami. Si vous avez habitué vos oreilles avec du MP3 de qualité moyenne depuis des années, vous ressentirez la différence, mais ne vous attendez pas à cette claque immédiatement. Vos oreilles ont besoin d’apprendre, de s’adapter. Vous aurez évidemment une grande sensation de qualité, comme si on levait le voile opaque que vous aviez devant les yeux depuis des années et ce, sans que vous le sachiez. Une fois ce voile levé, vous allez voir la même chose, mais plus clairement, plus distinctement, plus en détail, la profondeur, la perspective, le contraste… Tout sera différent.

DSC00274

Le COWON PLENUE 1 est une formule 1 pour vous déchiffrer le son. Il en existe d’autre sur le marché et notamment le Astell&Kern AK120 qui a également été mon compagnon quelque temps. Le COWON PLENUE 1 est ce que j’ai pu écouter de mieux en terme de baladeur. Il délivre un son d’une précision et d’une qualité que je n’ai eu, jusque là, l’occasion d’écouter que lorsque j’étais en studio d’enregistrement avec un matériel bien plus coûteux que ça. C’est l’expérience que vous vivrez à l’écoute d’un album Studio Master avec un PLENUE 1 et le PANDORA IV. Tout est là !

Écouter l’album de DAFT PUNK dans ces conditions est juste jouissif. Les basses punchy à souhait, elles claquent et groovent, les voix sont d’une clarté jamais égalée, les coups de cymbales tchinnent jusqu’au plus haut du spectre sonore, la batterie est juste là, je ferme les yeux et je peux la sentir présente. Le Cowon n’est pas le seul à faire son office, le PANDORA hope IV vient m’envoyer ça dans les oreilles avec toute sa superbe, c’est ample et profond et la scène sonore prend vie devant vous. C’est bluffant sur le live de FINK avec les bruits du public et la profondeur de la salle. Ce casque parvient à produire une image stéréo détaillée avec une dynamique et un sens du détail rarement écouté à ce niveau. Une révélation !

jpg_650x270_Capturesdddsdsdsds.jpg

Vous l’avez compris, je suis amoureux du duo PLENUE 1 et PANDORA HOPE IV. Alors je vous vois venir : « Et la solution PC + DAC alors ? » Le ADL X1 s’en sort merveilleusement bien, son convertisseur est incroyablement précis et fait même mieux sur les batteries, vous aurez une dynamique une chouillinette supérieure, aidée en cela par un ampli casque excellent.
L’expérience d’écoute est cependant à l’avantage du PLENUE 1 qui dans son électronique embarque un circuit de correction de l’horloge numérique du signal audio (TCXO)/jitter de phase. Ce dernier est là pour recadrer le flux afin d’en réduire au minimum la distorsion harmonique totale (DHT). Vous aurez le son le plus juste et pur possible.

DSC00265

L’audio HD, libellés Hi-Res, est une expérience qu’il faut vivre si on en a la possibilité et si la musique est importante pour vous. Si, effectivement, c’est encore cher aujourd’hui, c’est l’évolution logique de l’électronique audio et ça se démocratise et va se démocratiser encore plus dans les années à venir.
Attention toutefois, si l’audio Hi-Res est une expérience extraordinaire, une fois que vous aurez levé le voile, il sera très difficile, voir impossible de faire marche arrière !

Article rédigé pour le Journal du Geek, par Damien du site blogaudio / Twitter

Notre avis

Exceptionnel

10 / 10

24 réponses à “Test : Cowon Plenue 1, on a testé pour vous l’audio HD”

  1. Bonjour, même si je me doute que ce type d’installation est avant tout faite pour un usage domestique, quand est-il en déplacement (transport en commun, rue) ? Surtout au niveau de la puissance sonore que ce système délivre ?

  2. Il y a les croûtons à ce prix la? Non parce que 1500 boules por écouter les Daft Punk, ça fait cher de la soupe.

  3. Ça donne envie de tester ! Par contre, ce type d’article étant purement subjectif, ça aurait été pas mal de savoir qui l’avait écrit 😛
    Sinon, vous savez où est-ce qu’on peut s’essayer au son HD sur Paris ?

  4. Petit bug dans l’article, la conclusion est au milieux.

    Sinon, merci de m’avoir fait rever. Cela m’a donne envie, surtout quand je vois ce qui sort de mon J3 avec des Westone 30.

    merci pour le test, plus cas vendre un rein maintenant ^^

  5. No hate , mais l’horloge qui crée du jitter est une légende … C’est uniquement possible en fonctionnement synchrone . Hors , par définition , l’USB se veut asynchrone , donc une horloge de correction n’est qu’un argument marketing … vous qui avez fait un article plutôt correct , c’est dommage de tomber dans de tels arguments commerciaux …
    Bises
    Un audionazi

  6. Par pitié, quand je lis des choses du genre “c’est comme si un voile se levait” mon cerveau perçoit automatiquement le reste de l’article comme étant de l’idiophilie profinde…

  7. @darkfloo J’ai lu l’article d’un trait donc je peux me tromper, mais où ce trouve l’USB entre le Plenue et le casque ? Parceque je veux bien qu’entre un DAC et le PC on utilise de l’USB mais la on parlait bien de l’écoute hors PC :
    “L’expérience d’écoute est cependant à l’avantage du PLENUE 1 qui dans son électronique embarque un circuit de correction de l’horloge numérique du signal audio (TCXO)/jitter de phase. ”
    Si je me trompe, je veux bien qu’on m’explique pourquoi un audiophile trouverait de l’intérêt à de l’USB sur un baladeur alors qu’en tant qu’informaticien, je trouve dommage de faire de l’échange de donnée quand y a juste à sortir le flux audio.

  8. Pas que j’ai pas confiance des test du JdG mais bon… pour des test audio, je préfère quand même des sites spécialisé..

  9. CFVL : Il suffit d’avoir des intras moulés pour l’utilisation dans les transports ;-).
    Sony propose déjà des baladeurs supportant l’Hi Res audio pour moins de 300€. Par contre pas vu de tests.

    Les Sony NWZ A15/A17 par exemple

  10. Cet article va forcement faire réagir…

    D’abord l’auteur “Rédacteur invité”, certes mais il aurait été bon d’avoir un peu d’infos sur son baladeur actuel et ses expériences.
    Il est dommage que le sujet soit, quand même largement survolé : on parle plus de technico-technique que de rendu d’écoute. De plus rien n’est vraiment expliqué sur l’UI la facilité d’usage.

    Monsieur crache sur le Mp3, moi aussi à une époque, mais c’était AVANT de comparé sérieusement le mp3_320 et le flac_16_44.1 où la différence ne saute pas vraiment aux oreilles !
    Aujourdh’ui le son dit Hi-Res peut être un peu vue comme une vaste surpercherie car un mauvais morceau (mal enregistré, mal mixé, mal masterisé) restera mauvais même en 24 bits 96 kHz. L’album cité RAM de Daft Punk est un très bon Master Studio 24/88.2, je confirme après l’avoir écumé sur Z2 et sur iBasso Dx50.
    La vrai musique HD (Hi-Res) sera surement le format DSD (celui utilisé sur les SACD), où la gain de qualité son est immédiatement identifiable et appréciable. Seul hic, quasiment impossible de trouver du DSD à acheter en Europe à part un peu de musique classique.

    Difficile d’être vraiment objectif sans point de comparaison : pour ma part (sans avoir pu écouter le P1), je dirais par rapport aux premiers retours sur la toile, qu’il enfonce son prédécesseur le Z2 qui était déjà d’une excellente qualité son, et qu’il se frotte sans soucis aux AK100, AK120 mais avec une signature différente.
    D’ailleurs rien n’est indiqué sur ce point, Cowon ayant la réputation d’un son chaud aux basses assez rondes, d’où le petit coté sensation d’un son “analogique” qui ne veut rien dire en soi mais qui permet d’illustrer chaleur et présence et musique engageante à écouter.

    “Attention toutefois, si l’audio Hi-Res est une expérience extraordinaire, une fois que vous aurez levé le voile, il sera très difficile, voir impossible de faire marche arrière !”
    Oui et NON. Cela dépend beaucoup du casque et des fichiers sources (et du DAC pour une écoute sédentaire depuis PC). Le Hi-Res c’est surtout une expérience très très couteuse. Quand on monte en gamme en multipliant par 2 le prix.la qualité de son n’est pas doublé loin de là.
    La question est : “est ce que ça vaut le coup d’investir 1000€ dans un baladeur DAP”, oui si vous avez les moyens, mais des DAP moins cher et qui savant décoder du 24bits pourront vous combler (DX50, DX90, ZX1, HM802, Z2…)

    Désolé pour ce commentaire un peu long.

  11. La haute définition n’apporte rien d’autant qu’elle est souvent obtenue par upscaling ce qui signifie que l’on y a introduit du son qui n’existait pas dans l’enregistrement original.
    De plus cela introduit de la distorsion dans les basses et hautes fréquences par le traitement des ultrasons par les transducteurs. Non seulement la haute définition n’est pas souhaitable mais elle détériore la musique.
    Le 24 bit n’est utile que pour des raisons de mastering mais n’apporte ni ne dégrade rien pour l’écoute.
    Le 16 bit en théorie ne fait que 96dB de dynamique mais dans les faits on se situe plus autour de 120dB.(c’est complexe mais concerne le fonctionnement des cils de l’oreille)
    130dB détruisent l’oreille très rapidement. Un studio d’enregistrement silencieux est à 28dB.
    Une plage dynamique autour de 120 dB correspond à la différence entre un moustique et un marteau piqueur or si vous écoutez même brievement un marteau piqueur il vous faudra plusieurs minutes pour être capable d’entendre un moustique. C’est comme fixer une ampoule des yeux et être plongé dans une pièce sombre, il vous faudra plusieurs minutes d’adaptation.
    Bref il vaut mieux investir de l’argent dans du bon matériel hifi que dans des fichiers hd.
    C’est surtout la qualité de l’enregistrement qui compte pas la quantité d’échantillonage du fichier.
    N’oubliez pas que le plaisir est essentiellement cérébral, c’est votre cerveau qui écoute, pas vos oreilles alors chouchoutez le et il vous le rendra !

  12. J’ai ri, un idiophile écoutant du Daft Punk !
    N’écoutez pas les anneries de ces tests bidon, purement subjectifs, un baladeur à 100/150€ est largement suffisant pour écouter de la musique HD comme ils disent…

  13. Sur la prétendue “mauvaise qualité” du MP3, voici un test récent et sérieux :

    http://listening-test.coresv.net

    Déjà à 96 kbs, certains ont des difficultés à distinguer le MP3 de l’original… Le meilleur codec étant l’Opus mais il n’est pas lu par ce magnifique baladeur audiophile.

  14. Le peu que j’ai entendu du casque Final Audio m’a laissé l’impression d’une infâme bouse mal réglée, qui plus est lourde et et inconfortable. Enfin s’il y a des gens pour acheter…

  15. Un vrai bonheur ce Cowon Plenue 1 que je possède depuis 10 jours.
    Depuis 1 an, j’écoute ma musique (qui est 100 % FLAC, min. 16 bits 44 KHz) sur mon installation fixe, avec un PC portable dédié à la musique, qui alimente un DAC Cambridge Audio DAC Magic Plus, et avec le Plenue 1, j’ai eu droit à une surprise qualitative tellement surprenante que j’en suis venu à me demander où était le problème avec mon DAC Magic !

    Après plusieurs essais, j’ai constaté que la sortie casque de mon DAC Magic est plutôt médiocre ! En gardant la même source et la même chaîne de traitement du signal audio, mais en branchant mon casque sur la sortie casque de l’ampli, nette amélioration ! Du coup, j’ai pu mieux comparer. Après des heures d’écoute variées, je dois dire que le Plenue 1 est légèrement supérieur à mon DAC Magic plus. Le son est légèrement mieux défini, plus précis, j’y trouve des détails qui sont plus difficilement audibles que sur mon installation fixe. Une vraie redecouverte de mes anciens CD ripés à l’aide d’EAC (Exact Audio Copy) il y a un an.

    Au niveau casque, j’ai débuté l’écoute avec mon AKG K 242 HD, sympa à la maison, mais un peu volumineux en balade. …. 😉

    Je viens d’acquérir un modèle intra, le JVC HA-FXZ200 (IE800 hors budget pour moi) ! Incroyable et impressionnant !
    Je suis très surpris de ne pas avoir vu plus de tests ou commentaires sur ce modèle 3 voies qui a non seulement une bande passante impressionnante, mais un rendu des détails et une séparation des instruments que je n’avais jamais entendus jusqu’alors.

    Les basses, très basses, étaient tellement présentes que j’ai du utiliser l’égaliseur interne du Plenue 1 pour obtenir la neutralité que je recherche dans l’écoute….. Merci au passage à Golden Ears pour la courbe de réponse en fréquence qui m’a aidé à obtenir la bonne égalisation ! Encore un bon point pour ce Plenue 1 d’y avoir placé un égaliseur de cette qualité !

  16. Voici la question d’un néophyte qui cherche à comprendre si le Cowon est compatible iTunes sur Mac. Je suis donc sur iMac dernier modèle, avec encodage iTunes AAC de plus de 8400 morceaux de musique. Je cherche un baladeur qui rendrait un meilleur son que mon iPod touch V 32 Go. Pourquoi pas le Cowon ? Mais il ne reconnaît pas l’AAC ; il faut re-encoder toute ma bibliothèque en WAV, ce qui est faisable dans iTunes. Le problème maintenant est la quantité mémoire requise, car le passage AAC en WAV est une décompression qui entraîne une sur-demande en mémoire. J’ai fait un test sur une chanson de Bashung : le rapport est de 1 à 10 ! Alors là, même avec 128 Go, combien de morceaux de musique peuvent être installés en WAV sur le Cowon ? C’est cela qui va justifier on non mon choix. J’ai plusieurs casques dont le Devon AH-MM400. Tout ceci dit, je ne sais pas si je pose une bonne question, alors merci de votre compassion à mon inexpérience et du retour de vos expériences.

  17. bonjour je sais que la critique est aisée mais l’art est difficile.
    la remarque que j’adresse est générale. Sur tous les articles que j’ai pu lire sur ces baladeurs que ce soit sur ce site ou ailleurs on trouve toujours une présentation de l’appareil, la qualité de fabrication, le son exceptionnel, plus neutre , plus chaud…
    tout cela est très bien, mais certains futurs acheteurs qui sont prêts à mettre la somme fort élevée de 1000 à 2000 euro, attendent autre chose comme information.
    qu’en est il de l’indexation des morceaux ?
    en particulier lorsque l’on veut mettre toute sa bibliothèque musicale qui fait plus de 100 GO; l’absence d’une fonction “recherche” par “artiste”, par “track” peut-être fort préjudiciable
    Or j’ai du mal à obtenir ce type d’info sur tous les sites internet que j’ai pu consulter, y compris sur les documentations souvent succinctes des constructeurs , ou les vidéos de présentation.
    QUESTIONS IMPORTANTES QUE JE ME POSE:
    y a t’il une fonction “recherche” sur le Plennue 1, Astell , Basso et les baladeurs en général que vous auditez.
    un fonction, qui permet via un clavier virtuel de retrouver en tapant par exemple la chaîne de caractère ” in a bottle” de retrouver la chanson “message in a bottle ” du groupe “Police” que cette chanson soit présente sur la mémoire ou sur la carte SD (ceci sans avoir à préciser ou la recherche doit se faire)
    question bête mais qui prend tout son sens lorsque l’on s’aperçoit que la fonction “search” n’existe pas sur certains baladeurs vendus pourtant fort cher. On doit alors faire défiler toutes les pistes et rechercher par odre alphabétique.
    ce qui peut s’avérer fastidieux ou impossible lorsque l’on ne se souvient plus exactement du titre du morceau.
    Qu’en est il de l’ INDEXATION des musiques, …est-elle performante?
    Peut-on copier ses fichiers itunes avec leur organisation telle-quelle sur le Plennue1 ou sur un Astell & Kern et avoir une indexation parfaite ?
    faut il réorganiser les fichiers…
    c’est pour moi plus important que les impressions sonores, car tout le monde n’a pas la même sensibilité
    le côté pratique est important
    Ce qui m’intéresse c’est une interface et une indexation parfaite de la musique sur le baladeur, sa couleur , savoir si la coque est en aluminium , en plastique ou en peau de caribou m’importe peu 🙂
    et je dois pas être le seul dans ce cas.

  18. Cher avilozez34,

    Je vais vous répondre avec ma seule expérience, celle l’AK100 II, en écoute de classique surtout en WAV, avec bibliothèque d’iTunes sur iMac.

    Non, vous ne pouvez pas transférer les listes de lecture d’iTunes sur l’AK directement, vous devez créer vos listes sur le baladeur même et y transférer vos pistes à partir des albums crées dans DOSSIER, situé sur l’écran du baladeur. Trouver la procédure est un peu compliqué, mais quand on y est, c’est facile à faire.
    Non, vous ne pouvez pas transférer des albums de CD sur l’AK directement, vous devez créer le dossier sur le logiciel Androïde affiché sur votre écran d’ordinateur et dont le contenu correspond à celui du baladeur, préalablement, puis, y transférer les pistes.
    Non, vous ne pouvez pas créer des dossiers de listes ou d’album, par exemple, mettre tous vos albums de Bach dans un seul dossier nommé Bach. Sur l’écran du baladeur, dans DOSSIER, vous ne pouvez afficher qu’album par album. C’est donc un peu fastidieux mais, là aussi, avec l’habitude, on s’en sort. Perso, tous mes albums d’iTunes ont été enregistrés en liste de lecture ; cela veut dire que je transfère album par album sur Androïd, chaque album étant préalablement créé et nommé sur le logiciel.
    AK n’est donc pas un p&p avec Mac.

    Pourquoi l’acheter alors ?
    La question est : que cherchez-vous dans un achat ? Là encore, je ne peux donner qu’une réponse perso. A budget donné, je ne cherche rien d’autre qu’une meilleure qualité possible de son. Je considère tout le reste comme accessoire. Quand on voit la différence entre le rendu d’un iPod touche V et un AK, comme on dit, il n’y a pas photo. Quand on entend la différence entre un AAC, un mp.3 et un WAV ; aucun doute n’est possible non plus. En dehors de la considération budgétaire, entre un AAC sur iPod et un WAV sur AK, vous avez compris la réponse : rien ne vaut WAV + AK.
    Avec une écoute de classique, la différence est encore plus nette.

    Si vous cherchez une facilité d’utilisation à la Apple, vous ne trouverez que chez Apple. Je peux dire que là, Apple est le plus fort. Perso, je préfère perdre cette facilité pour gagner en qualité de son. Là, Apple est à la traîne ! iTunes Store est très bien fait, très facilement utilisable, très bien conçu pour votre carte bancaire ; mais cher, oui, je dis bien cher, pour la médiocre qualité des pistes vendues. Mais Apple a très bien compris quelque chose et c’est son mérite : le consommateur moyen se précipite plus facilement sur la facilité d’utilisation que sur la qualité de l’objet vendu. Et c’est le consommateur qui est entièrement responsable de cet état de fait.
    Je suppose que si des marques comme Cowon, A&K et autres, ont créés leurs baladeurs hauts de gamme et les vendent bien, c’est qu’il y a une raison, non ?

    A vous d’acheter là où votre préférence se situe.

  19. Cher Hawawini
    je vous remercie pour les infos, je crois que le plug and play n’est donc pas pour demain.
    mais je crois que vous avez mal compris ce que j’attendais.
    je veux un super son et une super interface avec un baladeur qui contiendra toute ma bibliothèque musicale; je ne suis pas un linuxien ou un geek .
    j’estime que la technologie doit être facile, surtout sur les produits d’exception.
    enfin toutes mes musiques sont en apple lossless, l’équivalent du flac en terme de qualité (format non destructif)
    pour info, sur les ipod touch apple, il n’y pas de recherche “textuelle”, pas de clavier pour rechercher les morceaux de musique … donc pour moi …interface nulle.
    quand a la simplicité apple, je suis loin d’être convaincu
    de plus j’ai toujours trouvé le logiciel itunes minable…
    mais à l’époque apple semblait avoir une avance sur la concurrence..
    et je pensais partir sur un ordinateur mac plutôt que pc; d’ou itunes.
    j’ai finalement opté pour un autre PC sous windows 7.
    si je veux de la qualité, je veux aussi de la simplicité et de l’efficacité…dans la recherche ou la gestion de ma musique.
    exemple je préfère écouter ma musique sur le système sonos (un sonos connect relié à ma chaine hifi et dans une autre pièce, un sonos amp + 2 enceintes bibliothèques)
    c’est moins bon en terme de sonorité qu’une chaine hifi composée d’un devialet et d’enceintes magico le tout relié au pc .. ou en utilisant un lecteur sacd… mais au moins sur sonos je retrouve facilement les morceaux que je veux écouter,
    l’interface sonos étant de ce point de vue , la crème de la crème, sans bug et le tout d’une facilité déconcertante d’utilisation.
    indexation aux petits oignons.
    Ah si sonos fabriquait des baladeurs audio ! …
    je suis donc pour le moins chagrin de voir que ces baladeurs sont quelque peu compliqués ..et qu’ils sont en plus limités en terme d’utilisation.
    pour info, j’ai vu que la fonction recherche “textuelle” se limitait sur le dernier sony zx2 à la recherche par track, pas de recherche par artiste, par album… le tout pour un tarif de 1200 euros…
    qu’il y avait des gros bugs sur la gestion des tags sur le calyx m..
    et la vous venez de me montrer la complexité de l’Astel et Kern … ou plutôt je n’ai rien compris de la procédure pour y rentrer la musique.
    on ne peut pas copier tous ses fichiers d’un bloc sur la mémoire de l’astel et kern ??
    je pensais qu’il faisait un scan, qu’il récupérait les tags et hop le tour était joué ..

    c’est pas ça ??

    ça m’a l’air bien compliqué cette affaire..

  20. Bonsoir avilopez34,

    Hé bien, non, ce n’est pas ça !! Si vous glissez vers Androïd des titres d’albums, vous ne retrouvez pas les titres dans un dossier avec les pistes dans ce dossier ; vous retrouvez les pistes directement les unes après les autres ! Il faut créer chaque titre d’album préalablement sur Androïde et y placer ensuite les pistes correspondantes à cet album, présentes sur iTunes.
    C’est fastidieux au départ, surtout si on encode en WAV, car le temps de copie sur Androïd est forcément plus long.
    Mais, je vous le redits : tout cela est secondaire pour moi qui cherche essentiellement la meilleure qualité musicale possible. Même avec un A&K100 II, cad de base, la qualité est déjà de très haut niveau.
    La suite maintenant…
    Soucieux d’augmenter la qualité sonore de mon A&K, je fais des recherches sur des DAC. Je trouve le Beyerdynamic A200p de haut de gamme et de petit volume, tout ce que je désirais. Sur internet, il est compatible Androïd ; de plus, le vendeur au tél me confirme que, bien que le DAC ne soit pas fait pour A&K qui a déjà un excellent DAC interne, il peut être essayé. D’ailleurs, le A200p est fournit avec un câble mini USB compatible Androïd. A l’essais, hé bien, non ! Il n’est pas même compatible ! Si je ne l’avais pas essayé, aurais pu l’acheter le DAC pour rien, à 269 € quand même.
    Alors, comment augmenter le rendu sonore de l’AK, dans les hertz extrêmes ? J’ai un Denon AH-MM400 qui est déjà excellent. Je fais de tests, même sur des nouveaux casques (Oppo PM-3), sur des Grado, sur d’autres marques, rien n’y fait, mon Denon me convient le plus. Je tombe en finale sur le Sennheiser HD 800 et là, c’est la satisfaction totale. C’est LE meilleur casque que j’ai entendu à ce jour. Mais bon, à plus de 1000 €, je vais attendre quelques mois.
    J’avais essayé le Blue Mo-Fi avec DAC intégré et j’ai été ravis de la sublimation du son, sur l’AK et sur l’iPod. J’attends quand même un peu ; je veux essayer d’abord le NightHawk d’Audioquest avant de me décider : 600 € quand même ! Cependant, il est plus difficile à trouver.
    Tout cela pour dire que LE grand enseignement de la hifi est que rien ne vaut l’essais du matériel et l’oreille ! C’est elle qui décide de tout en dernier ressort.

    J’espère que ma réponse vous été utile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *